Devil’s Night, Tome 4 : My Darkest Sin de Penelope Douglas

Devil’s Night, Tome 4 : My Darkest Sin de Penelope Douglas
Résumé :Quand votre survie dépend de votre pire ennemi…
Bienvenue à BlackChurch. Une prison ultra-secrète, cachée au milieu des bois, où les familles riches envoient leurs héritiers rebelles. Ici, les instincts les plus primaires se déchaînent. Les règles ? Pas de contact avec l’extérieur. Pas de drogue. Pas d’alcool. Pas de fille.
Will pensait que BlackChurch n’était qu’une légende, jusqu’à ce qu’il se retrouve du jour au lendemain isolé dans cette demeure sinistre, avec quatre autres détenus. Obligé de chasser sa viande dans la forêt, sans savoir combien de temps durera son exil.
Un jour, contre toute attente, une fille atterrit à BlackChurch. Emory. Cette vipère, qui a envoyé Will en prison des années plus tôt, se trouve désormais à sa merci. Mais alors qu’il tient enfin sa vengeance, voilà qu’il ressent le besoin absurde de la protéger de ses codétenus…
Mon avis :Oh ! J’avais peu d’attente pour ce roman, ce qui s’illustre par le temps qu’il a traîné dans ma PAL alors que j’avais dévoré les précédents. Il faut dire que Will n’avait pas su me taper dans l’œil dans les autres tomes. Dans le panel de personnage de Penelope Douglas, il était selon moi l’archétype « facile » : rieur, accessible, bon vivant et turbulents… forcément ça cachait des troubles secrets et j’étais soûlé d’avaaance. 
Tel est pris qui croyait prendre ! L’autrice nous propose un personnage explosif et plus sombre qu’il n’y paraît, c’est vrai, mais elle ne s’appuie sur aucun poncif. Elle nous entraîne de surprise en dessinant un arc narratif intelligent, tout en étant presque banale, et elle y distille des éléments perturbateurs qui distordent le tout et manipule la compréhension du lecteur. 
Will a marqué des points dans la grille du « bon personnage », moins futile qu’il n’y paraît, sa constance dans le temps, est une véritable réussite selon moi. Il brille par la compréhension de ses vices et défauts. Alors que je suis loin d’être tombée sous le charme d’Emory, que j’ai trouvé versatile et épuisante d’incertitudes (oui le contexte, oui, oui… ben dans ce cas, éloigne-toi définitivement aussi, non ?). Dans le passé, dans le présent, elle fatigue !
L’autrice maintient son cap d’écriture avec des allers-retours dans le temps qui lui permet d’éclairer le présent des personnages (après avoir semé une succession de questions et de doutes)… même recette que dans les tomes précédents. Son tour de force dans ce tome ? Sortir l’intrigue de Thunder Bay ! C’était très fin de sa part d’entraîner le lecteur à Black Church, la prison ultra-secrète de ceux qui ne peuvent aller en prison. Ce huis clos lui permet de dynamiter des situations en attente de manière décisive. 
Sans trop en dire, ce tome apporte un point final à la série, et répond à toutes les questions en suspens, sans manquer d’en apporter de nouvelles. Les révélations sont à la hauteur, un brin télénovela sur les bords reconnaissons-le), mais moins radicale que les tomes précédents, ce qui laisse une porte ouverte à l’autrice de reprendre son histoire.
Les infos : Date de parution : 09/03/2022Editeur : Editions HarlequinCollection : &HNb. de page : 684 pagesPrix : 9,99€Achat sur Harlequin.fr
Au plaisir.Devil’s Night, Tome 4 : My Darkest Sin de Penelope Douglas
Si vous êtes tombés sur cet article, suite à une recherche sur Google, et vous êtes victime ou témoin de violences :- Le 08 00 05 95 95 est un numéro gratuit destiné aux femmes victimes de viol ou d’agressions sexuelles.- En cas d’urgence, appelez la police ou la gendarmerie, en composant le 17 (ou le 112 d’un portable, appel gratuit).- Contactez le 3919 : numéro d’écoute, anonyme et gratuit, 7 jours sur 7, de 9 h à 22 h du lundi au vendredi et de 9 h à 18 h les samedis, dimanches et jours fériés.- Signalez sur le portail de signalement des violences sexuelles et sexistes : https://www.service-public.fr/cmi

wallpaper-1019588
Térébenthine, Carole Fives
wallpaper-1019588
Derniers jours d'un monde oublié
wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Amazing Spider-Man #7, Power Rangers #22, et plus
wallpaper-1019588
L’imprévu – Julia Paris