La Perdition - Automne

Par Khiad dans J'ai adoré le

La Perdition - Automne

Un livre atypique, à la fois roman et recueil de nouvelles, qui fonctionne à merveille.

La Perdition - Automne La Perdition - Automne La Perdition - Automne La Perdition - Automne La Perdition - Automne

La Perdition - Automne

" Qu'a-t-on à perdre lorsque l'on a déjà tout perdu ? "
Rien, puisqu'elle a déjà tout perdu. Et c'est bien pour ça qu'Abigaëlle Leroy accepte l'étrange invitation du non moins énigmatique Elouric Caugloffe.
Les termes du contrat sont simples : la douleur d'Abigaëlle contre quelques histoires.
Une plume de paon, un mouchoir en soie ou une corde nouée...
Qu'auriez-vous raconté à monsieur Caugloffe à partir de ces simples objets ?
Mais surtout, quel sera le véritable prix de ce pacte ?
La Perdition est un recueil de 16 histoires enveloppées dans une histoire unique : celle d'Abigaëlle Leroy.
Destiné à un public averti.


La Perdition - Automne

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

La Perdition - Automne

La Perdition - Automne

Je voudrais tout d'abord commencer par remercier pour m'avoir proposé un second livre en SP via le site SimPlement.

Perdition Automne

J'en profite pour valider la catégorie n°56 Concernant la couverture, je la trouve sympa et j'aime beaucoup les teintes chaudes dominantes du orange et du rouge, qui sont tout à fait adaptées à ce livre. Je suppose que la jeune femme représente Abigaëlle et j'apprécie qu'elle respecte la particularité de ses cheveux. Concernant la plume, j'ai été ravie de retrouver celle d'Abigaëlle est une jeune femme dévastée par la mort de sa compagne, Emma. Elle n'a plus goût de vivre seule, sans l'amour de sa vie à ses côtés. Elle n'est que douleur, tristesse et haine. Pourtant, une étrange lettre va la faire sortir de sa léthargie comateuse et dépressive.
(Livre contenant une expression incorrecte (au final, au jour d'aujourd'hui, suite à...)) du Défi Lecture 2022. p69 (au final)
Il est juste dommage qu'elle spoile un peu et qu'il manque la majuscule au début du titre (c'est un truc qui me stresse ! lol).
Automne, découverteLa Perdition - Automne dans Moi, Cathy... . Je trouve que l'on sent très bien qu'elle s'est améliorée (même si elle était déjà qualitative de base). Toujours agréable et fluide, encore dans un registre très sombre qui me plait. Quelques petites coquilles à signaler, mais rien de bien méchant.
J'ai adoré le concept de ce livre, mais je vais y revenir plus bas.

La Perdition - Automne

Après avoir hésité, Abi se décide d'un coup. De toute façon,Du coup, ce roman se transforme en recueil de nouvelles qui s'enchainent, avec pour fil rouge quelques chapitres sur Abigaëlle qui s'intercalent, un peu comme avec Shéhérazade, même si elle, elle repousse la suite de son histoire au lendemain. Je dois dire que c'est plaisant et cela maintient notre attention puisque l'univers change tout le temps. Sans oublier que cela pousse notre questionnement sur ce que veut réellement l'hôte de la jeune femme et ce qui va arriver à cette dernière.
Cette dernière émane d'un certain Elouric Caugloffe, un homme étrange qui l'invite chez elle sous couvert de la décharger de sa douleur. Qui est-il ? Que veut-il vraiment ? Quel sera le prix à payer ?
La Perdition - Automne elle n'a plus rien à perdre, alors pourquoi ne pas répondre à cette intrigante invitation ? Arrivée sur place, elle est accueilli par Aliester, un majordome borgne et taciturne, qui lui explique que monsieur ne sera là que le soir. Il l'informe aussi de la raison de sa présence : chaque soir, elle devra lui raconter une histoire avec un objet du quotidien qu'elle trouvera sur le plateau de son petit déjeuner.
C'est un concept que j'aime beaucoup, parce que je m'y suis déjà essayée, il y a bien des années. J'avais lancé un petit concours sur un ancien forum, où le but était de créer une histoire, une nouvelle, à partir d'un mot. J'avais adoré l'exercice, même s'il n'était pas toujours facile de placer ce mot au centre de son récit, au risque parfois de flirter avec le hors-sujet.
Par contre, tenez-vous le pour dit, ces nouvelles sont sombres, parfois sanglantes, d'autresLa Perdition - Automne fleurtant voire plongeant dans la folie. Même s'il n'y a rien de gore à proprement parler, ce livre n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Je ne vais pas revenir sur chacune, mais sachez qu'elles m'ont toutes plu, même si quatre plus que les autres : Madame Butterfly, Quand la peur vous gagne (cette fin mamama !) et La poisse, LA BALLERINE .
Concernant la fin, je ne m'y attendais tellement pas ! J'ai vraiment beaucoup aimé et je dois dire que l'auteure a une sacrée imagination !
En résumé, j'ai adoré ma lecture. D'un roman, l'auteure nous plonge dans l'univers d'un recueil de nouvelles plutôt sombres. Comme les pensées d'Abigaëlle, qui est la ligne conductrice. La fin m'a bluffée et m'a conquise. Un livre que je recommande autant pour sa plume, son ambiance, son histoire que son concept.

La Perdition - Automne

La Perdition - Automne Pour le dévorer, c'est par ici . La Perdition - Automne

La Perdition - AutomneLa Perdition - Automne La Perdition - AutomneLa Perdition - AutomneLa Perdition - AutomneLa Perdition - Automne

wallpaper-1019588
'Âmes indociles' d'Emma Green
wallpaper-1019588
Tendre Trésor - Une idyll€ sous contrôl€
wallpaper-1019588
Jon Krakauer : Into The Wild
wallpaper-1019588
Livre d’activité Naruto