Devil's road, tome 2 : Lutter (Iride Salvatore)

Devil's road, tome 2 : Lutter (Iride Salvatore)

Auteur : Iride Salvatore

Éditions : Evidence éditions

Paru le : 03 juillet 2020

340 pages

Thème : New Adult

disponible sur le site de l'éditeur

et sur Amazon

Fait partie de la trilogie

Devil's Road

J'ai adoré !

 Résumé 

  « Rick est dans les tourments. Son nouveau rôle de président est plus compliqué qu’il ne le pensait. Pour protéger la femme qu’il aime, il a dû faire un choix extrême : se séparer d’elle, et ainsi respecter la promesse faite à sa mère.

Comme si cette situation n’était pas assez douloureuse, il doit gérer les erreurs accumulées au club et les entraves que son père met sur son chemin.

Bien que sa famille se délite sous ses yeux, il garde espoir de pouvoir tout reconstruire et donner enfin à Eli la place qu’elle mérite. Mais pour cela, il va devoir sortir le club des ennuis, reconquérir la femme qu’il aime et endosser un nouveau rôle, celui d’être père.

Rien ne se fera sans que le sang n’ait coulé. »

 Ma chronique 

Je remercie Jennifer ainsi que la maison d'édition Evidence pour cette nouvelle lecture.

Je me doutais fortement que j'allais apprécier beaucoup plus ce second tome par rapport au premier et c'est exactement cela ! Et pour tout un tas de raisons que je donnerais au fur et à mesure de ma chronique. La couverture est sombre et cela s'engage déjà sur la noirceur de la relation entre Eli et Rick. Nous les retrouvons bien des années après le premier tome, séparés, mais vivant toujours dans la même ville. Elle vit avec Gareth, son fils de 2 ans et travaille de nouveau dans un hôpital. Elle souffre de cette séparation, mais elle n'a pas pu faire autrement, Rick a tout fait pour qu'elle le quitte. Son bonheur c'est son fils qui est adorable. Quand elle n'est pas avec lui, elle travaille tandis qu'il est à la crèche de l'hôpital, de quoi l'aider au mieux. Et puis il y a Caleb, ce médecin qui l'a pris sous son aile et qui semble vouloir se rapprocher plus qu'un collègue ou un ami. C'est peut-être la solution, surtout que Rick ne cesse de faire de mauvais choix et de tout faire pour repousser Eli par ses choix. Le monde dans lequel ces deux-là vivent n'est pas de tout repos et les embûches ne sont pas prêtes de s'arrêter pour autant.

  Surprise par le début, j'ai plongé très rapidement dans la nouvelle vie de Eli loin du club. Enfin pas trop loin, mais assez pour qu'elle soit en sécurité, car Rick ayant de nouvelles responsabilités, sa vie de famille est en danger perpétuellement, comme tous les autres d'ailleurs. Sans la promesse faite à sa mère avant qu'elle ne meure, certains événements ne se seraient pas produit. Par ailleurs la mort de sa mère est une sacrée surprise et pas dans le bon sens. Je m'étais imaginée tellement de choses, mais pas ça ! Bon sang je n'en reviens toujours pas en écrivant ces mots. Je comprends cette colère, cette haine en Rick qui lui fait perdre pas mal de sang froid. Je rigole en le notant, parce que Rick et le sang-froid c'est deux choses totalement incompatibles. Rick est vif, chaud bouillant, toujours prêt à donner des coups pour un oui ou un non. Il faut dire qu'il est possessif, jaloux et tout ce qui peut aller avec. Alors forcément les choix qu'il fait juste avant la fin de leur relation et après que tout soit terminé sont tous liés à son cœur. Du moins aux yeux, il veut les protéger et réussir à garder cette promesse faite à sa mère. Mais cela leur fait du mal, à tous les deux. Par chance Gareth ne se rend compte de rien, il est entouré de sa maman qui l'aime plus que tout, de tata Joe et tonton Dean, ainsi que tonton Rick, car cela serait dangereux d'en savoir plus.
    La relation entre les deux est explosive, lui peut tirer tout ce qui bouge, en pensant à elle bien sur sinon il lui faudrait de petites pilules bleues, mais elle n'aurait pas le droit ? Personne n'est dans la tête de Rick et forcément cela pose de nombreuses questions aussi bien à Eli qu'à leurs plus proches amis. Ces choix qu'il fait, Rick en prend plein la tête et n'hésite pas à repousser beaucoup, beaucoup trop de gens. Sa jumelle en fait les frais et cela va bien au-delà d'une simple querelle entre eux. Joe a du mal à digérer tout ce qu'il a pu lui dire, lui avouer et lui balancer en pleine tête et comme Ben est aussi proche de l'un comme de l'autre, la relation entre les deux tourtereaux est mise à mal. Une seule décision est capable de faire un effet boule de neige, alors lorsque plusieurs d'entre elles ne sont pas expliquées et vont dans un sens qui fait du mal à la plupart des personnages, ce n'est plus un fossé qui les séparent tous, mais un gouffre sans fond. Chaque lien entre les protagonistes est fragile, il suffit d'un simple acte, d'un regard non porté, d'une obsession maladive pour que le processus dégénère. Nous le comprenons aisément lorsque certains faits rapportés par le biais d'une taupe fait à la fois mal et très mal. La question se pose : comment peut-on en arriver là ? Tout simplement par un manque quel qu'il soit. L'une des dernières scènes, je l'avais déjà vu et c'est affreux. Il est facile de ressentir la douleur, mais surtout l'odeur qui reste imprégnée dans le nez sans avoir la possibilité de s'en défaire.     Et puis il y a tout ce qui entoure le club et je peux le dire enfin ! J'avais tellement envie de savoir ce qui s'y passait, par quels trafics ils plongeaient et tout ce pourquoi autant de protection, même s'il en faut, bien entendu. C'est complexe pour eux, parce que nous, assis dans notre canapé nous comprenons qu'ils sont dans une merde noire ! Les trafics du passé ne vont pas avec l'idée de Rick de pouvoir continuer à vivre tranquillement avec sa famille qu'il a crée et celle qui compose Eli et Gareth. Alors pour s'en sortir au mieux, il va falloir ruser et bien, autrement certains hommes de poids risquent de s'énerver. Ente L'autre club qui compte prendre leurs places et le cartel, les Devil's Road ont de quoi perdre la tête et pas que mentalement. Des morts seront à déplorer et d'autres non, du tout. Règlements de comptes, trahison, fourberie, tout est bon pour tenter de survivre et de lutter ! Lutter contre la haine qui les plongent tous dans des positions instables. La colère est un sentiment tout aussi puissant, tout comme la jalousie et par dessus tout, l'auteure m'a surprise avec ces nombreux rebondissements. La vie d'Eli n'est pas encore un long fleuve tranquille avec tout ce que cela comporte.     Enlèvement, pression, le club de Rick est devenu un club à abattre et ça, personne ne le veut. Alors il faut absolument trouver une solution, quitte à faire mal, très mal. Et dans tout cela, Eli tente de retrouver un semblant de vie amoureux avec Caleb, le fameux médecin sans y parvenir. Déjà parce que Rick ou un autre des Devil's est dans les parages pour les séparer, ou alors parce que Caleb est dans la ligne de mire de personnages qui semblent vouloir le tuer, ou quelque chose d'autre, juste le blesser ou le forcer à faire  ce qu'on veut de lui. C'est un personnage qui m'a mis la puce à l'oreille sans vraiment comprendre pourquoi et lorsque nous arrivons à la fin du livre, bon sang, mais oui bien sur, sauf qu'il n'y avait pas assez de miettes de pain pour avoir tout d'un coup. Et ça, c'est vraiment une surprise de plus. Un rebondissement qu'on ne voyait pas venir de ce côté, même si cela me chiffonnait.Tiens cela me fait penser au père de Rick, Connor que nous revoyons et pas forcément pour notre plus grand plaisir. Je sens que lui, on va en entendre parler encore un moment, même après le point final de ce tome ! Les trafics ont un impact sur la vie de tous. Rick avec ses mauvais choix, Eli qui veut avoir du bonheur même si elle l'aime toujours, Joe qui a besoin de sourire enfin un peu. L'égoïsme de Rick ? Pas si certaine que cela s'appelle ainsi, enfin du moment où tout a été expliqué j'ai compris le pourquoi il agit de cette manière. C'est difficile, mais nécessaire et les sentiments qui ne sont pas pris en compte prennent une claque monumentale, car il faut sauver le club d'abord.

En conclusion, un tome que j'ai adoré pour toutes les aventures, les rebondissements aussi bien sur les personnages que le club en lui-même. Les sentiments sont piétinés pour une bonne cause, un peu plus de communication entre certains personnages auraient évités des drames. Et puis les personnages secondaires ont une place importante qu'il ne faut pas négliger car c'est grâce à eux que les actes sont modifiés et que le chemin suivi par Rick ne se passe pas comme il le voudrait. J'ai passé un très bon moment de lecture !  

 Extrait choisi :  

 « — Je t’ai fait trop souffrir pour te mériter encore, je le sais. Pourtant, je vais te récupérer, que tu le veuilles ou non.
Estomaquée par sa phrase, je me fige. Ce qu’il vient de dire me laisse sans voix. Une joie commence à naître en moi devant ces mots que j’attends depuis si longtemps. Il veut me récupérer. La joie est de courte durée, car le souvenir de tous les événements de cette soirée se met à affluer par vagues. Une colère incontrôlable s’insinue en moi. Des images de lui embrassant à pleine bouche la rouquine, m’ignorant et la serrant, elle, dans ses bras envahissent mon esprit et j’éclate. D’un mouvement fluide, je saute sur lui avant de le gifler. Il ne bronche pas, plongeant ses yeux dans les miens. »

Devil's road, tome 2 : Lutter (Iride Salvatore)


Partager via Gmail


wallpaper-1019588
Arsène lupin, tome 1 à 3
wallpaper-1019588
Arsène lupin, tome 1 à 3
wallpaper-1019588
Captain america : un super-soldat ou un super-junkie (question de serum)
wallpaper-1019588
Quelque chose à te dire - Carole Fives ♥♥♥♥♥