La légende des quatre – La saga

La légende des quatre – La sagaLa légende des quatre – La sagaLa légende des quatre – La sagaLa légende des quatre – La saga

Autrice: Cassandra O’Donnell

Lectrice : Diane Kristanek

Genre : Fantasy, jeunesse

Plateforme d’écoute : Audible

Temps de lecture totale des 4 tomes : 23h43

Description : Ils sont quatre, héritiers de leurs clans. Ils doivent s’unir pour survivre. Loup, tigre, serpent, aigle : quatre clans ennemis. Les Yokaïs, créatures tantôt humaines, tantôt animales, vivent dans une harmonie fragile. Maya, l’héritière du clan des loups, et Bregan, du clan des tigres, sont les garants de la paix. Mais pourront-ils résister à leurs instincts profonds pour sauver leurs tribus ?

Hello à tous !

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler d’un roman mais d’une saga entière : La légende des quatre. En effet, j’ai lu (ou plutôt, j’ai écouté) les quatre tomes de cette série d’affilé. Chacun des opus durant 6h en moyenne, la lecture passe très vite. Et je peux donc vous donner un avis global.

La première partie de la chronique est sans spoil et je vous indique précisément où commencent les spoils si vous souhaitez stopper votre lecture.

De manière générale, j’ai passé un bon moment avec cette lecture. Le concept des Yokaïs, ces créatures mi-animales mi-humaines m’a plu. Il y a tout un équilibre à trouver entre ces deux parts d’eux-mêmes, ce que j’ai trouvé intéressant. A partir de là, quatre clans s’affrontent : les loups, les tigres, les aigles et les serpents. Et à cela s’ajoutent les humains. Autant vous dire qu’il y a pas mal de rivalités entre tout ce petit monde. Et c’est sur la dualité Yokaïs/Humains que va se concentrer le plus gros de l’intrigue.

Ce que j’ai aimé, c’est que les différents clans ne sont pas représentés de façon trop manichéenne. Il y a des bons et des méchants chez les Yokaïs autant que chez les Humains. Ce qui permet de nuancer certains propos du livre, je trouve.

Par rapport aux personnages, chaque tome est axé sur un clan et donc sur un personnage en particulier : Maya pour les loups, Bregan pour les tigres, Nel pour les aigles et Wan pour les serpents. Cependant ils se croisent tous dans chacun des tomes. J’ai apprécié pouvoir passer dans chaque clan de manière plus approfondie au fil des tomes. Et je crois que le personnage que j’ai préféré est Wan, même si je ne pensais pas au début.

Il s’était toujours senti différent et savait que la bête qui vivait en lui ne dormait jamais vraiment.

Malgré tout, nous sommes ici dans un livre jeunesse. Ceci n’est pas du tout un jugement de valeur, j’indique juste que l’intrigue reste pour moi, lectrice de 27ans, un peu simpliste. Tout est un petit peu prévisible et les choses ne sont pas aussi approfondies que pour un livre de catégorie « young-adult » ou « adulte » du même genre. Cela dit, je pense que c’est une très bonne entrée dans la littérature fantasy pour de jeunes ados.

Je vais préciser ma pensée dans la suite de cette chronique mais pour cela je vais devoir spoiler. Alors si vous ne souhaitez pas en connaitre davantage sur l’histoire, n’allez pas plus loin !

\\\ ATTENTION SPOIL ///

Au fil de l’histoire, nous découvrons que le but de la saga est une guerre entre Humains et Yokaïs, et ces créatures ont un seul et unique but : éradiquer les humains purement et simplement. D’ailleurs j’ai trouvé cela quand même assez dur pour un roman jeunesse, car clairement pendant la guerre les humains se font exterminer méthodiquement.

Malgré tout certains enfants sont sauvés et protégés afin que l’espèce humaine ne s’éteigne pas complètement. Mais ce qui m’a dérangé est la conclusion de l’histoire. Alors même que les Yokaïs ont tué une quantité folle d’humains, les survivants n’ont absolument aucun ressentiment envers eux. J’ai trouvé ça un peu fort de café, quand bien même ces rescapés étaient orphelins.

De plus, l’extinction des Yokaïs m’a déçue car rétrospectivement, je trouve toute l’histoire un peu vaine en sachant qu’aucun d’eux ne survit finalement. Alors oui je comprends ce que l’autrice veut nous faire comprendre : qu’ils étaient là pour amener l’espèce humaine sur le droit chemin (à grand coup de massacre et de génocide) et que maintenant que leur mission est accomplie, ils n’étaient plus voués à exister. Mais bon… ça ne m’a pas convaincue plus que cela.

Une fois amoureuse, le cœur d’une louve jamais ne changeait.

J’ajouterais d’ailleurs que j’ai bien aimé les deux premiers tomes. Le premier nous présente l’univers et les personnages, ce qui est intéressant. Le deuxième creuse un petit plus les relations entre ces personnages et l’intrigue. Mais le troisième et surtout le quatrième m’ont paru un peu longuets car uniquement axés sur la guerre.

Malgré tout il y a une chose que j’ai trouvé très intéressante : la relation Maya/Wan. J’avais vu arriver à 1000km une romance avec Bregan et pourtant c’est Wan qui obtient les faveurs de la louve. Cet amour interdit couplé avec le caractère très méfiant et sarcastique de Wan m’a assez charmée.

\\\ FIN DU SPOIL ///

En bref, je suis contente d’avoir découvert cette saga et je pense qu’elle peut vraiment donner envie aux jeunes lecteurs de lire plus de fantasy. Une saga sans prise de tête avec des personnages sympas mais une fin qui ne m’a pas totalement convaincue.

Avez-vous déjà lu cette saga ? Qu’en avez-vous pensé ? =)

Note globale : 6.5/10

Léa

éé

wallpaper-1019588
Claire Fuller – L’été des oranges amères ****
wallpaper-1019588
Face au dragon
wallpaper-1019588
4 recueils de nouvelles à (re)découvrir (ou pas) cet automne
wallpaper-1019588
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse de Koko Nhan