The Batman

The Batman

Genre : Action, Thriller

Synopsis : Deux années à arpenter les rues en tant que Batman et à insuffler la peur chez les criminels ont mené Bruce Wayne au coeur des ténèbres de Gotham City. Avec seulement quelques alliés de confiance – Alfred Pennyworth, le lieutenant James Gordon – parmi le réseau corrompu de fonctionnaires et de personnalités de la ville, le justicier solitaire s’est imposé comme la seule incarnation de la vengeance parmi ses concitoyens. Lorsqu’un tueur s’en prend à l’élite de Gotham par une série de machinations sadiques, une piste d’indices cryptiques envoie le plus grand détective du monde sur une enquête dans la pègre, où il rencontre des personnages tels que Selina Kyle, alias Catwoman, Oswald Cobblepot, alias le Pingouin, Carmine Falcone et Edward Nashton, alias l’Homme-Mystère. Alors que les preuves s’accumulent et que l’ampleur des plans du coupable devient clair, Batman doit forger de nouvelles relations, démasquer le coupable et rétablir un semblant de justice au milieu de l’abus de pouvoir et de corruption sévissant à Gotham City depuis longtemps.

Hello à tous !

On se retrouve aujourd’hui pour parler cinéma avec la sortie d’un nouveau Batman. Personnellement l’univers de Batman me plait sans que j’en sois une grande fan pour autant. En fait, cet univers est vraiment très sombre voire trop sombre pour moi et je ne savais pas à quel point le film allait appuyer cet aspect là. Et quand j’ai vu que j’allais rester au cinéma pendant trois heures, j’ai pris un peu peur. Alors qu’en est-il ?

On ne va pas se le cacher, il est sombre. Meurtres en série, torture, psychopathe, nous sommes bien à Gotham. Ce que j’ai trouvé le plus stressant était les moments de présence du Riddler. Cet acteur (Paul Dano) est magistral, cependant il l’est tellement que sa folie m’a rendue mal à l’aise tant elle est bien jouée.

Malgré tout, cet aspect sombre m’a beaucoup plu au niveau de la réalisation. J’ai beaucoup apprécié la manière dont tout est filmé. On ressent vraiment une réflexion visuelle pour garder la tension. Il y a notamment une scène que je retiens : le combat qui est entièrement dans le noir et uniquement éclairé par intermittence par les tirs d’armes à feu. J’ai adoré.

Cette réalisation est appuyée par une bonne musique et notamment un fil rouge de l’Ave Maria que j’ai trouvé très intéressant à entendre tout au long du film et qui permet vraiment de lier ces trois heures de visionnage.

Robert Pattinson a fait ses preuves, selon moi. Je l’ai trouvé bien. Mais j’ai été moins convaincue par l’acteur d’Alfred (mais bon, dans mon cœur Michael Caine est irremplaçable). Il m’a juste manqué le petit côté un peu plus classe de Bruce Wayne mais ce n’était pas le propos de ce film en particulier.

Malgré la longueur du film, j’ai trouvé l’histoire bien construite et je n’ai pas subi ces trois heures. Les actions succèdent aux énigmes, ce qui nous permet de reprendre notre respiration. Le tout m’a semblé assez équilibré.

Donc un scénario bien construit, une réalisation convaincante, une musique cool… Malgré tout, pour moi il y a un gros flop dans ce film : la relation Batman/Catwoman. Pour moi, on est sur du zéro pointé. Ok Zoé Kravitz est très belle et son corps est recouvert à 30% de cuir mais ça ne fait pas tout ! Les personnages se rencontrent au début du film, l’intrigue se déroule sur quelques jours et leur rapprochement est beaucoup trop rapide. Donc ça fait flop. Il n’y a ni séduction, ni tension sexuelle à l’écran. C’est plat… Je suis vraiment déçue sur ce point et leur scène de fin sur les motos est vraiment de trop.

Bref, je suis contente d’avoir découvert ce film même si l’univers de Batman est un peu trop sombre pour moi à certains moment. Mais la réalisation m’a beaucoup plu, ce qui le rendait très agréable à regarder !

Note 7.5/10

éé

wallpaper-1019588
Face au dragon
wallpaper-1019588
4 recueils de nouvelles à (re)découvrir (ou pas) cet automne
wallpaper-1019588
Kalliopée, Tome 2 : Le Tribut d'une épouse de Koko Nhan
wallpaper-1019588
'Sissi, Impératrice Rebelle' d'Allison Pataki