Le Roi de Charlie Roquin

Imaginez qu’aux prochaines élections présidentielles, vous ayez à choisir entre les candidats habituels et le prétendant au trône. C’est en substance ce que vous propose Charlie Roquin dans son second roman, le Roi.

Le Roi de Charlie Roquin (éditions Le Cherche Midi)

Le Roi de Charlie Roquin (éditions Le Cherche Midi)

En s’emparant d’un sujet d’actualité et en le traitant tout à la fois avec le sérieux qu’il mérite et la dérision qu’il impose, Charlie apporte de la légèreté à une matière qui prête à réflexion. L’auteur s’était déjà amusé à décortiquer le monde impitoyable de l’entreprise, il revient avec un second roman toujours aussi satirique mais plus ambitieux qui met à mal notre République avec une habileté jubilatoire.

Alors que la campagne présidentielle bat son plein, un candidat inattendu vient semer la zizanie. Louis de Bourbon, descendant de Charles X et prétendant au trône de France, entend bien régner sur le pays, dusse-t-il pour cela en passer par les urnes. Pas très royaliste comme méthode, mais qu’importe. Pour l’y aider, Louis XX peut compter sur le soutien de son épouse et de ses deux enfants mais aussi sur John, le plus barré et anticonformiste des directeurs de campagne. L’équipe est à l’image du futur souverain : totalement néophyte en matière d’élections et pas préparée pour deux sous à ce qui l’attend. Pour leur prêter main forte et apporter un peu de vernis politique à la démarche, John va recruter un obscur pigiste d’Histoire Mag qui devra aider le bon Louis à peaufiner ses discours. John en est convaincu : le peuple de France attend son Roi. Quant à ce qu’attend le futur Roi de France…

A la télévision, il comprenait mal pourquoi des gens nerveux, manifestement sur la défensive, répétaient sans cesse « république », « valeurs républicaines », comme un mantra, un nom aussi sacré que, pour d’autres, celui de Mahomet. Pourquoi les Français défendaient-ils un régime qu’ils n’arrêtaient pas de critiquer ? Comment pouvaient-ils, tous les cinq ans, s’enticher d’une espèce d’homme d’affaires, espérer qu’il changerait tout, constater qu’il ne changeait rien, le prendre en haine et s’enticher d’un autre ? […] Sans être spécialement royaliste, ni religieux, il estimait que le pouvoir, pour être bon et respecté, inspiré et inspirant, devait être mêlé de sacré. Un chef devait se situer sur un plan supérieur, plus stable que celui du commun. Il devait être au-dessus de la mêlée, en dehors du souk.

Ne cherchez pas dans vos souvenirs, vous n’avez encore jamais lu une fiction politique aussi déroutante. Partant d’une idée qui passerait facilement pour saugrenue, ce roman dresse un portrait tout en finesse d’une démocratie malade de ses politiques carriéristes et opportunistes et laisse entrevoir une autre solution, celle d’un homme providentiel. Evidemment, la France a un passé plutôt compliqué avec la royauté et le retour à une monarchie paraît totalement impensable mais les questions soulevées par ce roman méritent d’être posées parce qu’on en a tous assez des promesses qui n’engagent que ceux qui y croient, des partis politiques aux manoeuvres occultes, des chefs de l’Etat qui ne pensent qu’à leur gueule en se rasant le matin. Parce que le ras le bol, qu’il se manifeste par des gilets jaunes ou des bonnets de bain, ne peut plus être ignoré. Parce que ce 10 avril 2022 ne s’annonce pas plus glorieux que le 21 avril 2002.Pour toutes ces raisons, le roman de Charlie Roquin fait du bien parce qu’il fait souffler un petit vent de fraîcheur sur un débat sclérosé de longue date en y apportant un regard neuf doublé d’un petit grain de folie à travers le personnage de John et des dialogues truculents, déjà au rendez-vous dans son premier roman.

J’estime que c’est une réelle chance de découvrir un auteur à ses débuts et de le suivre dans son évolution au fil de ses parutions. En m’apportant autant matière à réflexion qu’à rire, Charlie m’a conquise par son univers et j’espère qu’il continuera encore longtemps à nous parler des maux de notre société avec finesse et perspicacité, sans jamais se prendre au sérieux.


L’ESSENTIEL

Couverture de Le Roi de Charlie Roquin

Couverture de Le Roi de Charlie Roquin

Le roi
Charlie ROQUIN
Editions Le Cherche Midi 
Sorti en GF le 13/01/2022 en GF 
354 pages

Genre : roman politique
Personnages : Louis de Bourbon, Charlotte son épouse, Mahaut sa fille, Hugues-Amédée son fils, John son bras droit et le narrateur
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires : Métadata du même auteur, Goldman sucks de Pascal Grégoire, Chères toxines de Jean-Paul Jody, Madame d’Alix Laine

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Dans l’intimité d’une famille royale aux portes du pouvoir.

Tout commence par un curieux SMS que reçoit le narrateur, pigiste pour le magazine Histoire Mag. Il en rencontre l’expéditeur, John, un homme nerveux travaillant au service de Louis de Bourbon. Selon John, le descendant de Charles X entend restaurer la monarchie en se présentant aux élections présidentielles et cherche une plume pour ses discours.

Bien que peu féru de politique, notre narrateur accepte le poste par curiosité, loin d’imaginer l’aventure dans laquelle il s’embarque.

Louis vit en famille dans son fief de Bourbon-l’Archambault. D’un tempérament simple, il semble plus doué pour chasser que pour tenir une tribune. Sa femme Charlotte a tout d’une mondaine. Leur fille Mahaut apparaît comme une mélomane énigmatique. Leur fils, Hugues-Amédée, est un jeune homme précieux dont l’homosexualité semble résolument taboue.

Il règne dans cette famille une atmosphère étrangement théâtrale, mais la comédie résistera-t-elle à l’épreuve de la campagne électorale tandis que Louis s’approchera de la victoire ?

À travers des péripéties réjouissantes et des personnages hauts en couleur, Charlie Roquin imagine un scénario politique possible où se déploie une réflexion sérieuse sur l’histoire de France et les valeurs de la royauté.


Autopromo pochettes


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Le roi

  1. Parce que c’est intelligent, très fin, original et drôle
  2. Parce que c’est totalement d’actualité
  3. Parce que le sujet soulève des questions importantes sur notre démocratie

3 raisons de ne pas lire Le roi

  1. Si vous êtes définitivement fâché avec la politique et l’histoire
  2. Si vous cherchez une lecture pour vous évader du quotidien
  3. Je sèche…

L’article Le Roi de Charlie Roquin est apparu en premier sur Lettres & caractères.


wallpaper-1019588
Les sorties livresques d'octobre 2022
wallpaper-1019588
Chronique : Alien 3 le scénario de William Gibson - Pat Cadigan (Bragelonne)
wallpaper-1019588
Bilan #112 (Septembre 2022)
wallpaper-1019588
Lancement du choix Goncourt de la Belgique 2022