Mes lectures marquantes de janvier

Mes lectures marquantes de janvier

Je publie ce petit article pour pallier à mon absence du mois de janvier. Avec les cours, j'ai un peu mis le blog de côté et je l'ai beaucoup regretté. Le mois est passé à une telle vitesse que je n'ai pas eu le temps de chroniquer quelques livres dont j'avais envie de vous parler. Du coup, je me rattrape avec cet article qui arrive un peu tard, mais c'est toujours mieux que de vous bombarder de chroniques en février. 😅

Nevernight, tome 1 : N'oublie jamais de Jay Kristoff

Mes lectures marquantes de janvier

Si vous traînez un peu sur Instagram ou sur le Booktube anglophone, vous n'avez pas pu manquer ce roman. Il a reçu de très bonnes critiques que cela soit en France ou aux Etats-Unis et en grande fan de Fantasy, je me suis forcément laissée séduire. Malheureusement, je ressors assez déçue de ma lecture qui n'a pas été à la hauteur de mes attentes.

C'est l'écriture qui pose véritablement problème dans ce roman. Je l'ai trouvée très peu fluide car elle rend la lecture lourde et longue, déjà que le livre n'est pas court. J'ai aussi tiqué sur certaines tournures de phrases ce qui a considérablement gâché ma lecture. Pour moi, le mélange entre un registre soutenu et familier est juste incohérent, mais le fait que je n'ai pas accroché à l'humour a aussi joué.

Ce roman est connu pour ses très nombreuses notes de bas de page. J'étais assez attirée par cet aspect, mais surprise, cela ne m'a pas plu. Cela alourdit la lecture et j'aurais largement préféré que ces explications soient intégrées avec parcimonie dans le texte. Sans mentir, j'ai carrément arrêté de les lire au bout de 100 pages.

Il y a quand-même certains bons points, notamment l'univers qui est fouillé et l'intrigue développée. On voit que l'auteur a pris le temps de faire et c'est vraiment appréciable. Mais, vous l'aurez compris : le négatif prime selon moi. Je n'ai pas réussi à accrocher au style ni aux personnages qui ne m'ont fait ni chaud ni froid et je pense que je vais vite oublier cette lecture.

Cependant, si vous aimez vraiment la Fantasy, je vous conseille de le lire pour vous faire votre propre avis.

Avertissements (surligner si vous le souhaitez) → Meurtre, Gore et scènes de sexe explicites

Informations : Editions de Saxus (2020) - 756p. - Fantasy

Les enfants sont rois de Delphine de Vigan

Mes lectures marquantes de janvier

Ce livre fait partie des 12 livres que je veux découvrir en 2022. Plus généralement, ça fait un moment que je veux me plonger dans la bibliographie de Delphine de Vigan sans réellement savoir par où commencer. Mais, quand j'ai entendu parler de son nouveau roman à propos des chaînes d'enfants et des réseaux sociaux, mon choix s'est fait naturellement. Et je ne le regrette pas une seule seconde !

Les enfants sont rois est un roman glaçant qui montre les dérives des réseaux sociaux, notamment en ce qui concerne l'exposition des enfants et la manière dont ils brisent la frontière entre vie privée et publique. C'est un sujet qui m'intéresse énormément et qui est par ailleurs, parfaitement d'actualité. Cependant, ces questions semblent échapper au personnage principal, Mélanie qui expose sa vie de maman influenceuse sans complexes. Son personnage m'a exaspéré et on a vraiment espoir qu'elle prenne conscience du problème pendant toute la lecture.

Si le propos manque parfois de nuance, je pense que c'est fait exprès pour mieux faire ressortir le problème dans une société où on a tendance à minimiser l'importance du phénomène. En tout cas, on ne peut pas dire que l'autrice ne s'est pas renseigné : la réglementation, les critiques, les conséquences... tout y est présenté de manière très digeste.

Plus généralement, j'ai trouvé ce roman passionnant tant il est réaliste. Que ce soit les personnages, les décors ou le propos, on est pas dans la caricature, mais bien sur une représentation très fidèle de la réalité. J'ai été totalement emportée par le style très vivant de l'autrice et la fin m'a juste bouleversée.

Pour le coup, je pense que ce roman me marquera durablement et je vous le conseille vivement !

Informations : Editions Gallimard - 352p. - Contemporain

Le consentement de Vanessa Springora

Mes lectures marquantes de janvier

On reste dans le style contemporain, mais dans le registre du témoignage. Vous avez peut-être entendu parler de ce roman au moment de sa sortie : l'autrice, l'éditrice Vanessa Springora, y dénonce l'emprise que l'écrivain Gabriel Matzeneff a exercé sur elle alors qu'elle n'avait que 14 ans. Je sens que je vais avoir du mal à mettre des mots sur cette lecture tant elle a été forte et puissante.

C'est un ouvrage difficile à lire. L'autrice y décrit de manière glaçante la relation amoureuse qu'elle a entretenu avec le célèbre auteur lorsqu'elle avait 14 ans et lui, 49 ans, et la manière dont il parvenait à la manipuler et a exercer son influence sur elle. Ce qui m'a le plus choqué dans ce témoignage (en plus du comportement de Matzeneff, évidemment), voire ce qui m'a mise en colère, c'est la manière dont certaines personnes de l'entourage de Vanessa semblaient approuver cette relation et encore plus la complaisance du monde littéraire envers G.M, pourtant un pédophile qui l'assumait.

Si on ressent obligatoirement du dégout face à ce personnage parfaitement abject, c'est surtout le courage de l'autrice qui ressort de ce témoignage, celui d'une femme qui a réussi à témoigner des évènements traumatisants de son passé. C'est ce qui rend le texte aussi impressionnant et fort. Et, rien que pour cela, je vous encourage à le découvrir.

Informations : Editions Grasset (2020) - 216p. - Témoignage/Autobiographie

Avertissements : sujet du livre (pédophilie, abus sexuels et psychologiques)

Voilà donc pour ce petit article de rattrapages : j'avais vraiment envie de vous partager mes lectures et c'est maintenant chose faite !

Je vous retrouve dans quelques jours pour le bilan du mois de Janvier où vous trouverez toutes mes autres découvertes livresques. (et peut-être même cinématographiques 👀)


wallpaper-1019588
Veux-tu passer tous tes Noël avec moi ? – Emilie Blaine
wallpaper-1019588
La Petite de Sarah Perret
wallpaper-1019588
'Bones and All' de Camille DeAngelis
wallpaper-1019588
Amour, deuil et portrait d'un frère absent