Le Crime de l’Orient-Express

Bonjour tout le monde !! 🤗

J’espère que vous allez tous très bien. Cela fait très longtemps que je n’avais pas posté un article en semaine mais je ne pouvais pas attendre ce week-end.

Dimanche dernier j’ai regardé le film Le Crime de l’Orient-Express avec Kenneth Branagh dans le rôle d’Hercule Poirot. Je ne connaissais pas tout le casting mais je savais que Johnny Deep jouait dedans, ainsi que Penelope Cruz.
Je venais de lire pour la seconde fois le roman d’Agatha Christie et j’ai eu envie de le voir en adaptation. Un autre film sort début février, Mort sur le Nil, qu’il me tarde d’aller voir car j’adore l’histoire.

Bande annonce :

Mon avis :

Je vous ai mis la bande annonce en anglais avec les sous-titres car j’ai fait le choix de le regarder dans la version d’origine. Hercule Poirot est belge et dans le livre il parle anglais, c’est donc plaisant d’écouter quelqu’un imiter l’accent belge-anglais. Le voir en VO a l’avantage de bien percevoir les différentes tonalités et voix des personnages.

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, Hercule Poirot voyage à bord de l’Orient-Express. Une nuit le train reste coincé à cause de la neige, c’est la panique et l’on se rend compte qu’un homme, M. Ratchett, est mort poignardé par 12 coups. Évidemment, notre détective belge se retrouve à enquêter pour trouver le coupable.

Je suis très attachée à la version d’origine littéraire et je n’ai vu aucune autre adaptation. Dès le début j’ai constaté énormément de différences, des détails qu’Agatha Christie avait parsemé dans son écrit et qui ne sont pas présents. Or comme j’ai tendance à le dire, ce sont les détails qui font la différence. En les supprimant, le scénario fait des raccourcis et la solution de l’énigme arrive comme un cheveux sur la soupe. Impossible de savoir comme Hercule Poirot a pu découvrir ces déductions.

Le nom des personnages sont identiques à l’écrit mais leur rôle a un peu changé, une femme devient une grande séductrice, le médecin bras-droit du détective belge dans le roman devient ici un présumé coupable. C’est un huis-clos et l’on s’attend à une tension palpable entre tous, je ne l’ai pas ressenti.
Il est vrai que je connaissais la fin, le dénouement mais dans le film on a l’impression que c’est du « drama », que les personnages font du cinéma. Ça a perdu de son charme.

L’acteur qui joue Hercule Poirot est aussi le réalisateur. Si l’on regarde bien, il fait quelques amalgames entre le détective belge à la moustache et le détective anglais Sherlock Holmes. Il parle de déduction et tire des conclusions en regardant une personne. Je ne sais pas si c’était un clin d’oeil ou une erreur car Agatha Christie fait souvent des petites taquineries au détective britannique en critiquant par ces personnages sa méthode d’enquête. Dans le livre que je lis actuellement, Cinq petits cochons il en est justement question.

On pourrait penser que je n’ai pas du tout aimé le film alors que je n’ai pas un avis aussi tranché. Je pense que si on est très attaché au livre, il est difficile de l’apprécier à sa juste valeur car il y a beaucoup d’incohérences, d’ajouts et de modifications du coeur de l’histoire. En revanche, sur les musiques, les scènes, l’enchainement des passages ça tient plutôt bien la route. Il dure 1h54 et c’est passé vite. Je n’ai senti aucun temps mort ou d’ennui.

Le Crime de l’Orient-Express est un film adaptant le roman très connu d’Agatha Christie du même nom. La curiosité m’a appelé et je ne regrette pas de l’avoir vu. Si l’on passe outre toutes les différences entre l’écrit et le film, je pense sincèrement que l’on peut passer un bon moment. Les acteurs sont bons et je n’ai constaté aucune longueur.

Et vous, avez vu ce film ? Vous tente-t-il ? N’hésitez pas à me dire tout cela dans les commentaires pour que nous puissions en discuter ⬇ Vos retours sont précieux et j’espère pouvoir échanger avec vous.

Je vous souhaite une agréable journée, et je vous retrouve très bientôt pour un prochain article 🐰

Laure


wallpaper-1019588
Pomélo+Co, des soins naturels pour vos cheveux
wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Nightwing #92, Power Rangers #19, et plus
wallpaper-1019588
La trilogie Angie s'achève de façon trépidante
wallpaper-1019588
Donald, le chevalier déjanté T1 (Ambrosio, Gatti, Pesce, L. et A. Pastrovicchio, Canglialosi) – Unique Heritage Editions – 9,95€