Phobos, tome 4 de Victor Dixen

Auteur: Victor Dixen
Maison d'édition: Robert laffont/ France loisir / pkj
Genre: science fiction  
Prix:  18,90€ / 8,95

Pages: 650
Date de 1er édition: 2017

Résumé Lancement des chaînes des pionniers dans3 secondes…2 secondes…1 seconde…Ils peinent à reprendre leurs marques.Ils sont les derniers survivants du programme Genesis. Après avoir traversé un désert de solitude, ils sont emportés par un tourbillon de célébrité.Elle peine à reprendre son souffle.Obsédée par des questions sans réponse, Léonor refuse les honneurs et les caméras. Le danger planant sur la planète bleue est-il vaincu pour toujours ? Les secrets hantant la planète rouge sont-ils enfouis à jamais ? Et si, d’un bout à l’autre du système solaire, tout pouvait basculer à nouveau ?Même si l’angoisse mène au bord de l’asphyxie, il est trop tôt pour respirer.Phobos, tome 4 de Victor Dixen14,5/201ère impression: J'ai apprécié ce dernier tome, même s’il laisse une légère impression d'avoir essayé de tirer en longueur pour faire plaisir aux fans. J'ai été directement replongée dans l'ambiance créée par l'auteur, j'ai adoré retrouver les pionniers et les voir retourner sur terre avec toutes les conséquences que cela implique. De nouveaux rebondissements, de l'action, des révélations m'ont tens en haleine tout le long du roman.  Mais par contre que c'était lent et long encore une fois !Parlons des personnages Les personnages sont toujours aussi attachants. On les découvre encore sous une autre facette dans ce dernier tome. Ils ont pris en maturité et en expérience de vie. Mais je dois bien avouer que parfois, j'étais sceptique. Certains changent trop, renient ce qu’ils sont, ce n'est pas toujours crédible. Mais j'ai aimé voir leur évolution. Grâce aux différentes parties du roman, ils ont chacun le droit à leur dernier moment de gloire et de mise en avant ce qui permet de conclure leurs histoires respectives et de leur dire au revoir.   Passons à l'histoire de ce livreL’histoire a été entraînante et addictive malgré un rythme saccadé et des passages ennuyants.  J'avais très envie de découvrir comment les pionniers allaient s’en sortir en revenant sur terre, pour retrouver une vie normale. Je me suis régalée avec les différents rebondissements, les nouveaux enjeux politiques et sociétaux même si certains éléments étaient prévisibles.    Le rythme était parfois un peu dérangeant. On a des longueurs, puis des révélations à la chaîne, puis de nouveau des longueurs, ce qui crée un déséquilibre.     N'oublions pas de parler du style d'écritureLa plume de Victor Dixen est agréable à lire. C'est une plume très visuelle, j'imaginais très bien ce livre en film en le lisant. J'ai bien aimé voir aussi quelques illustrations. Il a réussi à m'immerger dans son univers sur la planète Mars. Pour conclure 
 Dans l'ensemble, j'ai passé un bon moment de lecture avec ce dernier tome, qui semble tout de même avoir été créé pour faire plaisir au fans.  Cependant, la fin du dernier tome avait été frustrante donc c'était agréable de les retrouver.  Par contre j'ai mis 100/150 pages à me remettre dans l'histoire. C'est long à démarrer et parfois, j'ai regretté certaines lenteurs qui cassent totalement le rythme de cette aventure. C'était plaisant de découvrir les rebondissements et les nouveaux enjeux de cette conclusion. Il me restera tout de même des questions sans réponses. 
Les + :
L'univers  en lui-même est agréable à découvrir. J'ai adoré cette science-fiction. Il y avait tout ce qu'il fallait : des péripéties, des rebondissements, de l'action, des mystères.
* J'ai aimé découvrir le retour des pionniers sur terre, et découvrir les derniers enjeux politiques et sociaux auxquels ils sont confrontés. J'ai apprécié voir comment ils allaient reprendre leur vie.
* J'ai trouvé les personnages encore très attachants, ils changent certes encore beaucoup dans ce dernier tome mais c'était agréable à découvrir. Mais parfois, j'ai eu du mal à trouver leurs changements crédibles. De plus ils sont parfois clichés.
*  Le style d'écriture est simple mais efficace. C'est très visuel, j'avais l'impression de lire à moitié un livre, à moitié un scénario de film.
Les - :
Le rythme était trop saccadé ! On navigue entre des longueurs, puis trop de révélations d'un coup.
* Un léger manque d'approfondissement.
* Légèrement prévisible par moments.
 Une Citation pour se faire une idée de la plume !Je comprends qu'on doit tous mourir un jour. Je comprends que notre plus grande liberté, c'est décrire nous-mêmes les dernières phrases. C'est l'une des plus belles leçons que Marcus m'a apprise.

wallpaper-1019588
Il nous restera ça • Virginie Grimaldi
wallpaper-1019588
Swamp thing infinite tome 1 : l'éveil à la sève
wallpaper-1019588
Glen Baxter, une vie d'artiste
wallpaper-1019588
Ils ont rejoint mon Himalaya à lire