Encanto, la fantastique famille Madrigual

Encanto, la fantastique famille Madrigual

Genre : animation, fantastique.

Synopsis : Dans un mystérieux endroit niché au cœur des montagnes de Colombie, la fantastique famille Madrigal habite une maison enchantée dans une cité pleine de vie, un endroit merveilleux appelé Encanto. L’Encanto a doté chacun des enfants de la famille d’une faculté magique allant d’une force surhumaine au pouvoir de guérison. Seule Mirabel n’a reçu aucun don particulier. Mais lorsque la magie de l’Encanto se trouve menacée, la seule enfant ordinaire de cette famille extraordinaire va peut-être se révéler leur unique espoir…

Hello à tous !

Une fois n’est pas coutume, le Disney de Noël est sorti au cinéma et je me devais d’aller le voir. D’autant plus que j’étais plutôt hypée par ce nouveau film, j’avais donc hâte de le découvrir.

De manière générale, j’ai un très bon ressenti par rapport à ce nouveau Disney. C’est une belle histoire pleine de couleurs. J’ai beaucoup aimé le personnage de Mirabel. Je me suis beaucoup identifiée à elle et j’ai complètement réussi à comprendre toutes ses émotions. De plus, j’ai apprécié que les personnages soient présentés sous un angle puis qu’ils prennent une autre consistance par la suite, c’est encore un aspect que j’ai adoré. Un aspect qui aborde l’être et le paraitre.

Par rapport au scénario, il ne révolutionne pas l’histoire de Disney et il est tout de même assez prévisible. Cela dit j’ai été assez surprise de l’histoire de la grand-mère. Je ne vous spoil pas mais j’ai trouvé son histoire poignante, elle m’a énormément touché. Et même si le studio aux grandes oreilles ne lésine pas sur les malheurs (multiples morts des parents par assassinat ou accident et enlèvement et séquestration d’enfant par exemple), je n’ai pas pu m’empêcher d’être surprise du thème abordé. Je crois d’ailleurs que j’ai plus pleuré à le voir maintenant que si je l’avais vu petite sans comprendre ce que cela impliquait vraiment. Bref… tout ça pour vous dire que ça m’a vraiment fendu le cœur à un moment donné.

Autre innovation de ce film en particulier: les rythmiques très latines des musiques et des chansons. C’était vraiment très agréable et cela donne une réelle identité au film. Malheureusement j’ai été embêtée car même si j’ai apprécié ces rythmes, cela donnait un débit de mots énorme. Si bien que parfois je n’arrivais même plus à comprendre les paroles, j’ai trouvé cela dommage.

Ce qui est sûr c’est qu’il m’a paru bien meilleur que Raya qui m’avait beaucoup déçu. Je regrette juste que Disney, depuis plusieurs années, n’innove plus dans leur pâte graphique. J’ai l’impression depuis Raiponce de voir un copié collé de graphisme sans qu’aucun ne se démarque réellement.

En bref, c’est un film à ne pas manquer pour ce mois de décembre. Je vous le conseille entre amis ou en famille !

Note : 8/10

éé

wallpaper-1019588
Comics de la semaine : Nightwing #88, Seven Secrets #13, et plus
wallpaper-1019588
Miettes (humour décalé) - Stéphane Servant
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (dernier tome) • Maki Enjoji
wallpaper-1019588
Agent of my heart !, tome 2 à 4 (derniers tomes) • Maki Enjoji