Les Mémoires d’un chat – Hiro ARIKAWA

Les Mémoires d’un chat – Hiro ARIKAWA

Les Mémoires d’un chat
Par Hiro ARIKAWA
Chez Babel
Avertissement de contenu : maladie, mort.

Un changement dans la vie de Satoru fait qu’il doit se séparer de Nana, son chat adoré. Débute alors une série de voyages chez des amis d’enfance, aux quatre coins du Japon, pour lui trouver un nouveau foyer. Mais le rusé matou, narrateur de ce savoureux roman, ne l’entend pas de cette oreille : il fera tout pour rester avec Satoru et prolonger l’aventure.


Vous avez vu cette bouille sur la couverture ? Comment ne pas craquer ! C’est purement esthétique, le choix de ce livre car seulement après je me suis penché sur la quatrième de couverture. Ce que cette dernière ne dit pas, c’est que Les Mémoires d’un chat est un drainage émotionnel.

Je m’explique. Lorsque Nana le chat et Satoru l’humain se rencontrent, rien ne laisserait penser qu’ils ne pourraient vivre que cinq ans ensemble. Ce chat et cet humain sont faits pour vivre ensemble comme en témoigne leur rencontre et leur alchimie ! Cette relation est partagée via les points de vue de Nana et de Satoru et c’est si doux !
Hiro Arikawa a sans doute été chat dans une ancienne vie, elle a su par les mots décrire avec justesse l’esprit que je me fais d’un félin semi-domestique. Nana possède un esprit vif, moqueur et acide qui est très rafraichissant. Son attachement pour Satoru est touchant, m’a fait montré les larmes aux yeux à plusieurs reprises. Hiro Arikawa a une écriture très touchante, proche du réel. Elle se laisse partir dans certaines descriptions qui te donnent envie de prendre ton monospace et visiter le Japon de Satoru.

Touchant est un adjectif qui revient à plusieurs reprises au bout de mes doigts lorsque j’écris cette chronique. Ce roadtrip nécessaire nous fait voyager aux quatre coins du Japon, là où Satoru a vécu. Nous y rencontrons les personnes qui ont fait sens dans sa vie. Ces rencontres se dessinent au fil des chapitres et nous comprenons vite les liens, les histoires sous-jacentes, la douceur du monde de Satoru…
Les personnages sont vivants, si différents les uns des autres que l’on se demande bien comment ont-ils pu atterrir dans la vie de Satoru. Hiro Arikawa les a construit avec brio, offrant à nous étrangers une vision furtive de la vie japonaise qui donne bien envie.

Les Mémoires d’un Chat est un livre puissant en simplicité mais qui malgré tout réussi à te faire pleurer comme si Nana te parlait à toi. Je le recommande à tous les amoureux des chats mais également à tous les amoureux de la vie et des petits bonheurs !


wallpaper-1019588
Trois packs ¢hou à gagner
wallpaper-1019588
Les Maîtres enlumineurs, Tome 2: Le retour du Hiérophante de Robert Jackson Bennett
wallpaper-1019588
La Photo du Mois # 79 : Votre plus belle photo de pluie
wallpaper-1019588
{Découverte} Amari et le Bureau des affaires surnaturelles : Tome 1, B.B.Alston – @Bookscritics