Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Titre : Le mal dans la peau

Auteur : Mia Sheridan

Edition : Hugo New Romance

Genre : Thriller/ Romance

Pages : 452

Parution : 16 Septembre 2021

Le mal dans la peau – Mia Sheridan Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Trouvera-t-elle un jour la paix ?

Le cauchemar de Josie Stratton remonte à neuf ans. Alors qu’elle n’était qu’une toute jeune femme, elle a été enlevée, retenue prisonnière et torturée durant dix interminables mois avant de parvenir à s’échapper de l’enfer.

Aujourd’hui, elle essaie de se reconstruire, un pas après l’autre. Mais alors qu’elle pensait que son bourreau s’était suicidé, de nouvelles victimes apparaissent. Des jeunes femmes séquestrées et torturées qui, elles, n’ont pas eu la chance de survivre.

Josie est prête à tout pour aider l’inspecteur Zach Copeland dans son enquête. Car elle veut participer à l’arrestation du meurtrier, bien sûr, mais aussi parce que l’incroyable Zach est le premier, après toutes ces années, qui parvient à l’approcher, à l’émouvoir… et à faire renaître en elle le désir, ce trésor qu’elle pensait perdu à tout jamais.

Elle lui est infiniment reconnaissante pour ce cadeau inattendu, même si elle sait bien, tout au fond d’elle, qu’elle est trop brisée pour aimer à nouveau.

Le mal dans la peau – Mia Sheridan

Merci à Babelio et Hugo New Romance pour l’envoie.

J’ai gagné ce livre dans une masse critique de Babelio, je l’avais vu passer de nombreuses fois, le résumé me tentait beaucoup, l’auteure n’est plus à présenter (même si je ne l’avais encore jamais lu).

Avant de me lancer dans cette lecture, j’avais vu beaucoup d’avertissements sur ce livre, comme quoi, c’était plus un thriller qu’une romance. Alors je tiens avant tout en commençant cette chronique, qu’en effet, ce livre est un thriller, avec un tout petit bout de romance. D’ailleurs, il faudrait peut-être un avertissement, parce que certaines scènes, peuvent, je pense, réellement choquer certaines personnes…

Elle avait mal partout. Au corps, au cœur, à l’âme.

Dans cette histoire, nous sommes plongés dans l’histoire de Josie, dans son passé et dans son présent.

C’est son passé qui est dure, neuf ans auparavant, elle a été enlevé chez elle, en pleine nuit par un homme cagoulé. Le début de son cauchemar qui a duré 10 mois. 10 mois enfermés dans une cave d’un bâtiment désaffecté, 10 mois à être terrifiée, torturée, violée et affamée. Mais elle n’a jamais perdu espoir, et elle a réussi à s’échapper de cet enfer.

À peine elle s’était enfui qu’elle a appris que son ravisseur s’était suicidé…

Depuis ces neuf dernières années, elle a tenté de se reconstruire et y parvient presque. Mais tout bascule quand Zach Copeland, inspecteur de police lui apprend que de nouvelles victimes apparaissent. Des victimes qui ont subit exactement le même sort qu’elle…

Josie décide d’aider Zach pour faire avancer l’enquête, mais leur proximité, va troubler Josie, et si l’amour pouvait malgré tout réapparaître dans sa vie…

Casus belli désignait avant tout un acte qui justifiait le déclenchement d’une guerre.

Comme je le disais, pour moi, ce livre n’est pas du tout une romance, mais plutôt un thriller, heureusement, je le savais avant de commencer ma lecture. Du coup, ça ne m’a pas du tout dérangé, au contraire, je lis rarement ce genre livresque, même si je me prends toujours dans les enquêtes. Et cette fois encore ce livre m’a complètement happé. J’ai multiplié les fausses pistes, j’ai été choquée des révélations, je n’ai franchement, rien vu venir et rien compris. La plume de l’auteure nous mène sur des fausses pistes, je pense qu’il est quasiment impossible de trouver le dénouement de l’histoire.

Les personnages sont aussi très attachants.

Josie, cette femme brisée, torturée, mais qui s’est toujours relevée. C’est une battante comme rarement, j’en ai vu dans les livres. Malgré tout ce qu’elle a subi elle garde la tête haute, bien sûr, elle a des moments de faiblesse, des moments où son passé la rattrape et la plonge dans les ténèbres, elle arrive toujours à se relever. Elle ne mesure pas sa force de caractère, ses qualités, sa douceur et la lumière qu’elle garde au fond d’elle alors qu’elle a vécu l’enfer.

C’est Zach qui va lui faire comprendre à quel point il l’admire. Sa force, sa douceur et la lumière qu’elle n’a jamais perdue, c’est ça qui va le toucher en plein cœur. Alors qu’il a vu Josie dans cet hôpital quand elle venait juste de s’échapper et qu’il n’était encore qu’un jeune policier. Il n’a jamais oublié cette histoire, alors quand ces femmes sont retrouvées, il va faire le lien. Il va tout faire pour protéger Josie, c’est plus fort que lui, il est très attiré par elle, et ne peut se résoudre à la laisser sous la surveillance de quelqu’un d’autre.

La romance entre ces deux héros, arrive vraiment dans la dernière partie du livre, elle n’est pas du tout omniprésente, on est sur un très gros Slow Burn.

Je t’aime. Peut-être même depuis l’instant où je t’ai vue pour la première fois, affaiblie, abattue, mais pas brisée.

Dans ce livre, c’est bien le côté thriller qui prend le dessus, j’ai beaucoup apprécié, parce que ça m’a fait sortir de ma zone de confort, et j’ai vraiment été prise dans cette enquête.

Les chapitres sur le cauchemar de Josie sont vraiment très intenses, c’est souvent ça qui donne du peps dans l’histoire quand l’enquête stagne et qu’il ne se passe pas grand-chose dans le présent. Par contre, ils peuvent être vraiment difficiles à lire, l’auteure n’a pas lésiné dans les détails sordides… Mais je trouve que ça colle plutôt bien à l’histoire, elle n’en fait pas trop, juste ce qu’il faut pour qu’on comprenne par quoi est passé Josie et sans doute ces autres femmes.

C’est un thriller brillant, qui n’a fait que m’embarquer sur des fausses pistes, pas un seul moment, je n’ai deviné quoi que ce soit, j’ai eu la bouche grande ouverte à plusieurs reprises tant les révélations m’ont choquée.

Si vous cherchez une romance, ce n’est pas forcément ce livre que je vous conseillerais, par contre, si vous aimez les thrillers, alors il est fait pour vous. L’auteure a une plume vraiment captivante, elle vous emmène où elle veut… Une histoire qui ne peut pas laisser de marbre avec des héros très attachants, très lumineux, généreux et bons. Une histoire qui parle de l’humain, de sa complexité que ce soit pour le meilleur ou pour le pire…

Une succession de choix – mauvais, bons ou sans importance apparente – pouvait nous mener dans des situations tout à fait inattendues. Car tout ne dépendait pas uniquement de nous, mais aussi des choix des autres, partout à travers le monde.


wallpaper-1019588
Les cités de cristal, série (Chris Red)
wallpaper-1019588
Les cités de cristal, tome 1 : Kilimandjaro (Chris Red)
wallpaper-1019588
Horreurs boréales de Teudor Abajero
wallpaper-1019588
Les Chevaliers d'Émeraude, tome 06 - Le Journal d'Onyx