C'est lundi, que lisez-vous? #363

Ce rendez-vous hebdomadaire consiste à vous présenter chaque lundi mes lectures passées, en cours et à venir en répondant à trois questions :-)

ALBUMS

C'est lundi, que lisez-vous? #363

1, 2, 3, Je compte & je trie avec Lucien. Texte de Sébastien TABUTEAUD et Marie-Anne ABESDRIS. Éditions Frimousse, août 2021

Sur le chemin de l'école, Lucien ramasse plusieurs objets, dont le nombre va croissant. Arrivé à l'école, il montre à sa maîtresse toutes ses trouvailles: journal, sacs en plastique, piles électriques, tickets de bus, capsules...

Pour conclure, la quatrième de couverture nous donne des exemples d'articles issus du recyclage: trottinette, pull, papier toilette.

Un album cartonné imagier pour apprendre à compter, au texte succinct mais qui dit beaucoup: sur nos comportements avec tous ces objets que l'on peut malheureusement trouver par terre (jetés délibérément, tombés par inadvertance, poubelles laissées à l'air libre ou éventrées...), l'attention à l'environnement qui est enseignée, devenue normale, banale pour les jeunes générations. Un graphisme sans équivoque, mais je me demande juste pourquoi les pages "blanches" sont comme salies.

C'est lundi, que lisez-vous? #363

Péter de rire. Texte et illustrations de Justine DUHÉ. Éditions Frimousse, août 2021

Flatule pète. Et cela fait rie tout le monde, sauf Madame Morose, la professeure, qui n'en peut plus et décide de punir celui qui fait cela. Mais...

Voici un album cartonné, qui fait écho à un conte bien connu, pour être bien dans son corps, même lorsque celui-ci nous joue des tours!

C'est lundi, que lisez-vous? #363

PIPIOU Quel appétit! Texte de Richard MARNIER et illustrations d'Aude MAUREL. Éditions Frimousse, août 2021

Pipiou est un petit poussin fort gourmand. Ce jour-là, il a faim, vraiment très faim. Et il ne trouve rien à se mettre dans le bec. Soudain, il trouve un caillou! Mais il ne peut s'en délecter. Il trouve ensuite une branche de bois, qui ne le satisfait pas davantage. Pipiou devient grognon, jusqu'à ce qu'il aperçoive une fraise des bois... trop haute pour lui...

J'ai beaucoup aimé cet album au graphisme épuré et délicat qui voit l'effort, et la dévrouillardise, récompensés!

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, que lisez-vous? #363

La dernière valse de Mathilda. Tamara McKINLEY. Éditions Archipoche, janvier 2007

Jenny, jeune femme, vient de perdre son mari et son fils dans un terrible accident. Orpheline, peintre en devenir qui possède avec son amie Diane une galerie, elle vient d'acquérir grâce à feu son mari, une propriété dans l'outback australien: une station d'élevage de moutons, Churinga. Un lieu qui est aux antipodes de sa vie. Elle s'y rend pourtant, désireuse de connaître l'endroit où son mari avait projeté de vivre avec elle et leur fils, désireuse de connaître l'histoire du lieu, et de renouer, en un sens, avec son passé.

Elle découvre un lieu sans complaisance, rude; et une profession où l'atermoiement n'a pas place. Elle fait la connaissance de Brett Wilson, le directeur de la station. Un homme séduisant qui ne se fait pas d'illusions sur son devenir, alors qu'il aime tant cet endroit où il travaille depuis dix ans. Entre les deux, il y a des étincelles, et une indéniable attirance.

A peine arrivée, Jenny pressent qu'un secret entoure Churinga. Impression confirmée grâce à Ma', cuisinière itinérante, qui lui remet une vieille malle dans laquelle elle trouve vieux vêtements et journaux intimes, ayant appartenu à Mathilda Thomas, l'ancienne propriétaire.

Ainsi découvre-t-elle l'histoire de Mathilda et l'histoire de cette terre.

J'ai lu ce roman il y a plusieurs années déjà, avant de créer ce blog. Depuis longtemps, j'avais envie de le relire (vous savez combien j'aime aussi relire!). C'est après l'avoir une nouvelle fois recommandé que je l'ai enfin sorti de ma bibliothèque!

J'aime tout dans ce roman: l'écriture et le procédé choral, les thèmes, l'immersion sensorielle qui se dégage ce ses pages. Il me reste une centaine de pages à lire. Je savoure!

C'est lundi, que lisez-vous? #363

Horror Games. Ne te retourne pas! N. M. ZIMMERMANN. Éditions playBac, juin 2021

Enzo, en classe de 6e, joue à Mythomonters, un jeu en ligne, avec ses copains. Il y est question de mythologie, de mystères et d'énigmes. Tels Orphée, ils viennent d'arriver aux Enfers pour sauver Eurydice, et il leur est défendu de se retourner. Pourtant, alors qu'ils ont presque fini, Alice retourne sur ses pas, croyant avoir vu une porte cachée dans la salle où ils ont terrassé Hadès. Effectivement, il y a une porte... qu'ils ouvrent... et qui débloque une mission spéciale. Ils ont 48h pour l réaliser.

Mais là, dans l'immédiat, Enzo doit mettre la table et manger en famille, puis imprimer son exposé sur Lutèce à présenter à la classe le lendemain en première heure.

Mais des choses bizarres se produisent: plus d'encre dans l'imprimante, Alice absente, son numéro effacé de son répertoire et de celui de Jennifer, l'exposé qui ne se trouve plus sur la clé USB. Et surtout... des bruits, des sifflements et des ombres...

Avec mes garçons, nous lisons quelques chapitres de ce roman chaque soir... Et ils en redemandent! Chaque fin de chapitre nous laisse dans un suspense insoutenable!

J'aime le clin d'œil mythologique, j'aime la réflexion que se fait Enzo autour des jeux vidéos (le fait qu'il délaisse sa passion de construction, les disputes que cela engendre avec ses parents ou son petit frère, et le côté addictif), l'écriture, comme l'objet-livre. La couverture est munie d'un rabat qui nous permet de voir à qui appartiennent ces mains griffues, brrrr!

3/ Que vais-je lire ensuite?

C'est lundi, que lisez-vous? #363

Six pieds sur terre.Antoine DOLE. Editions Robert Laffont, août 2021

Présentation éditeur: " Sans même s'en rendre compte, on marche vers ce qui nous rend vivant. "
Le premier roman de littérature générale d'Antoine Dole, alias Mr Tan, auteur de la série jeunesse phénomène Mortelle Adèle.
Sans le savoir, Camille et Jérémy marchent l'un vers l'autre depuis leur naissance. Devenus adultes, ils s'aiment sans parvenir à être heureux ensemble, Jérémy s'efforçant de cacher à Camille les ombres qui le hantent. Le jour où Camille lui confie le désir de porter leur enfant, Jérémy ne parvient plus à tenir debout face aux possibles sur le point de s'écrire. La perspective de devenir père convoque lentement toutes les morts, car comment donner la vie quand on peine soi-même à trouver sa place parmi les vivants ?

Je n'ai pas suivi les sorties de cette Rentrée Littéraire. Bien sûr, je sais que s'y trouveront de grands noms attendus. Pourtant un s'est imposé à moi, grâce à Instagram et aux mots qu'Antoine Dole a écrit pour nous présenter son roman. Conquise et sans avoir lu ni de quoi il s'agissait, ni la quatrième, j'ai foncé me le procurer dès sa sortie. Je savoure l'attente qui me sépare de sa lecture!

C'est lundi, que lisez-vous? #363

A l'Ombre du Grand Arbre,; nous lançons les votes pour décerner le Prix ALODGA aux lauréats qui auront eu votre préférence.

Les Grandes Feuilles (romans jeunesse) et Belles branches (romans ado) ouvrent les festivités. Pour voter, c'est par ici --> CLIC


wallpaper-1019588
Rien à feutre (Blandin) – Éditions lapin – 17€
wallpaper-1019588
Clean with passion, tome 1
wallpaper-1019588
Clean with passion, tome 1
wallpaper-1019588
Interview Didier Van Cauwelaert