Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy

Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy

Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy

Titre : Loin de la foule déchaînée

Edition : Romans Eternels

Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy

Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy

Après Nord et Sud, me voilà de nouveau plonger dans un classique. Il faut dire qu'avec ma collection de chez Romans Eternels, j'ai de quoi découvrir, redécouvrir les grands classiques qui ont marqué les esprits depuis de nombreuses années. Je n'avais encore jamais lu de romans de Thomas Hardy et j'étais curieuse de voir ce que cela allait donner sur moi.

Dans Loin de la foule déchaînée, nous faisons la connaissance de plusieurs personnages. Gabriel Oak, l'un des principaux, un "jeune" plus si jeune pour l'époque, berger ruiné qui à la suite d'un incendie va travailler pour cette ferme qu'il vient tout juste de sauver des flammes. Face à lui et non des moindres, Bathsheba Everdene. D'abord venue s'installer avec sa tante, la jeune femme va ensuite être suffisamment fortunée pour avoir une ferme et tout un tas d'employés, dont Gabriel. Puis vient les nombreux prétendants de la jeune femme et les personnes qu'ils côtoient tout deux.

Lorsque j'ai commencé ma lecture, j'ai été assez dérouté par le rythme du récit. La plume de l'auteur est certes plutôt fluide mais j'ai trouvé que le tout avait pas mal de longueurs. Ainsi, j'ai mis quelques chapitres pour me mettre dans l'histoire.

Côté personnages, je suis assez mitigée. Si j'ai apprécié le personnage de Gabriel, le travailleur, l'homme dévoué, patient, qui n'est ni trop présent ni pas assez, j'ai très vite été frappé par sa naïveté et surtout, le fait qu'il se fasse marcher sur les pieds par Bathsheba. Elle en fait ce qu'elle veut et honnêtement, j'avais pitié de lui.

Parlons maintenant de Bathsheba. D'abord, j'ai buté sur son prénom tout du long. Je l'avoue, j'ai fini par m'arrêter à Bath, parce que... vraiment, je butais dessus à chaque fois. La jeune femme est souvent comparée à Lizzy d'Orgueil et Préjugés. Pour le coup, mise à part cette volonté d'indépendance, pour moi, les comparaisons s'arrêtent là. Bathsheba est une femme indépendante, qui voit le mariage comme une privation de liberté (en soit, pour l'époque c'est pas si loin), mais elle est également égoïste. Ce qui m'a le plus agacé, c'est sa manie de jouer avec les hommes.

D'abord avec Gabriel, qu'elle sait, fou d'elle. Bon soit, pourquoi pas, elle le repousse assez rapidement et passe son chemin en femme libre et indépendante. Puis vient Boldwood. Avec une mauvaise blague par lettre "épousez-moi", elle le rend fou de désir. Insistant à l'extrême, il revient sans cesse tenter sa chance. Concrètement, à chacune de ses apparitions, je levais les yeux au ciel parce que... trop, c'est trop. J'avais envie de secouer la demoiselle pour qu'elle l'envoie bouler une bonne fois pour toute. Arrive enfin Troy. A partir du moment où il débarque, vous pouvez dire adieu à l'héroïne réfléchie, indépendante qui ne se laisse pas faire. Elle s'aplati littéralement devant lui, à peine le premier compliment énoncé. Pire que ça, elle croit dur comme faire à ses paroles, qui bien sur, ne sont que du vents.

Arrivé à ce stade de l'histoire, je ne savais plus quoi faire. Je suis déjà anti-triangle amoureux en temps normal, mais là, c'était le summum. Fort heureusement, Loin de la foule déchaînée était une lecture commune et donc, j'ai été au bout de ma lecture, bien décidée à savoir comment l'histoire allait s'achever.

Ai-je souris lorsque Bathsheba se fait avoir à son propre jeu ? Séduire des hommes pour les laisser sur le carreaux et tomber sur un mari qui ne l'aime pas et s'en rendre compte après coup ? Fait. Pour le coup, je me suis faite la réflexion que c'était un peu le karma qui la rattrapait...

Si dans l'ensemble j'ai apprécié la fin de l'histoire et la tournure des événements, je dois dire que j'ai trouvé ça assez bref et peu développé en comparaison avec le reste. J'aurais aimé davantage de profondeur sur les événements finaux et toutes les mésaventures qu'il arrive à Bathsheba. Car en soit, j'ai apprécié la conclusion, du moins le chemin qu'elle prenait.

Avec les classiques, il est difficile - parfois - de mettre des mots sur une lecture. Je crois que le style de Thomas Hardy n'est pas pour moi. Le rythme du récit est un peu trop dans le descriptif et les longueurs sont assez présentes durant tout le roman. Quant aux personnages, je reste vraiment mitigée. Je n'ai pas apprécié l'héroïne, et ai eu du mal avec ses prétendants. Seul Gabriel sort du lot mais... trop gentil à mon goût. En conclusion, si l'ensemble est plutôt pas mal, je n'ai pas eu vraiment de plaisir à découvrir cette histoire. Le triangle amoureux joue pour beaucoup. Je ferais donc l'impasse sur les autres romans de l'auteur.

Loin de la foule déchaînée - Thomas Hardy


wallpaper-1019588
A walk through hell : une promenade en enfer chez black river
wallpaper-1019588
Audiolivre : Le bal des folles - Victoria Mas ****
wallpaper-1019588
Sortie de la semaine
wallpaper-1019588
La rentrée littéraire 2022 des polars