Silo, tome 2 - Origines

Silo, tome 2 - Origines
Silo, tome 2 - Origines
En 2049, le monde est encore tel que nous le connaissons, mais le temps est compté. Seule une poignée de potentats savent ce que l’avenir réserve. Ils s’y préparent. Ils essaient de nous en protéger. Ils vont nous engager sur une voie sans retour. Une voie qui mènera à la destruction ; une voie qui nous conduira sous terre. L’histoire du silo est sur le point de débuter. Notre avenir commence demain. Deuxième volet, en forme de prequel, de la trilogie Silo.
Silo, tome 2 - Origines
Pourquoi ce livre ? J’avais lu le premier opus en compagnie de Mister, notre première lecture commune ensemble. Loin de nous porter chance, on a bien aimé mais sans plus, une intrigue qui se lit bien mais sans surprise ni crédibilité. Quatre ans plus tard, jour pour jour, c’est à nouveau une lecture commune avec deux copinautes qui me donne envie de sortir le deuxième. Eh oui, j’étais curieuse de savoir si cette suite apporterait des réponses !
Et finalement je lui reproche les mêmes défauts… Le début partait pourtant bien : on suit deux intrigues en parallèle, avec l’histoire du précédent opus. De quoi en apprendre plus sur la conception des silos, sur la sélection des citoyens qui ont gagné leur place à bord, sur la situation géopolitique et environnementale qui a conduit à décider de telles extrémités. Eeeeet noooonnn ! En fait d’un côté on suit simplement un personnage, le façonneur des silos, contrôlé par un sénateur ; de l’autre on découvre la vie dans le Silo 1, celui qui chapeaute tous les autres en suivant L’Ordre, ce livre contenant les… ordres, oui. Je fus donc déçue de constater que pour un livre devant conter les origines, on s’en sort finalement avec la simple mise en boîte d’une partie de la population, sans plus de détails. Après le jeu de manipulation est fort, va loin, mais ce n’était clairement pas ce que je souhaitais lire.
Le livre se découpe en trois parties qui amènent de nouveaux personnages tout en gardant ceux que l’on connaît. La mise en scène est sympathique ce qui me conduit à cette observation : Hugh Howey est doué pour rythmer son intrigue, lui donner un petit souffle de tension. Son don est en revanche inexistant quant à ce qui touche à la crédibilité.
La fin fait la jonction avec le premier tome, ce qui fut une surprise pour aucune des participantes à la lecture commune. On retrouve certains personnages, sans avoir les noms, donc on devine aisément où l’auteur nous emmène.
Petit point qui m’a fait tiquer à chaque fois : cryogénisés, les personnages sont réveillés… et sont opérationnels après la chute d’un petit cachet ! “Ta gueule, c’est magique !”. C’est tellement peu crédible que ça me faisait soupirer et décrocher à chaque fois.
Les personnages ne sont pas énormément attachants. Donald est un personnage très naïf, trop centré sur la retenue de ses pulsions, manipulé par la plupart des autres personnages. Il n’est pas antipathique non plus mais il ne suscite aucune sympathie. J’ai détesté Anna, sa binôme de construction, femme fatale qui joue de leur passif pour obtenir ce qu’elle souhaite sans se soucier du souhait des autres. Une égoïste comme je les hais ! Le sénateur Thurman, son père, est pas mal non plus dans les profonds salauds qui ne s’occupent que de leurs petites affaires, sans se soucier des milliards d’individus. Je l’ai détesté dès le départ jusqu’à sa fin, car il ne fait rien pour redorer son image.
Le style est toujours aussi plaisant à lire, c’est bien grâce à ça que je me plonge si aisément dans cet univers car si je fais le tour de ce que j’ai écrit, la plupart des commentaires sont négatifs ! Donc oui, la plume est très simple, très accessible, nous fait passer un moment divertissant, idéal pour une lecture sur la plage.
Silo, tome 2 - Origines
Un deuxième tome dans la même veine du premier opus. Une intrigue pimpante, rythmée par cet enchaînement d’intrigues qui se chevauchent. Pourtant l’ensemble manque encore d’approfondissement et de crédibilité, de sorte que j’ai levé les yeux à plusieurs reprises. Heureusement que le style est léger, ça a permis d’enchaîner les chapitres, assez courts pour donner une impression de vitesse. Je lirai la suite et fin, uniquement parce qu’on va se motiver à plusieurs. En attendant, j’ai préféré le premier tome.
Silo, tome 2 - Origines
12/20
Silo, tome 2 - Origines
Les autres titres de la saga :
1. Silo
2. Origines
3. Générations
- saga terminée -

wallpaper-1019588
"Camden, tome 1 : un murmure de voix" de Pauline Andréani
wallpaper-1019588
L’arbre généreux
wallpaper-1019588
Sorties de la semaine
wallpaper-1019588
Roussalki - Alexandre Page