Mage de bataille, tome 1

Mage de bataille, tome 1
Mage de bataille, tome 1
Falco Danté est un gringalet dans un monde en guerre peu à peu conquis par l'armée infernale des Possédés. Pire, Falco est méprisé, mis à l écart, à cause de son père qui fut un immense mage de bataille avant de sombrer dans une folie meurtrière. Alors que la Reine tente de rassembler toutes les forces armées pour repousser les Possédés, Falco prend une décision qui va l'amener aux marges du désespoir : il va entrer à l'académie de la guerre, une école d excellence pour les officiers. Là, il devra surmonter ses doutes, ceux de ses amis et même ceux de la Reine. Le monde brûle ; seul un mage de bataille pourra sauver ce qu'il en reste. Falco réussira-t-il à libérer son pouvoir, à invoquer un dragon à sa mesure ou succombera-t-il à la folie... comme son père ?
Mage de bataille, tome 1
Pourquoi ce livre ? J'ai reçu un abonnement à Audible pour mon anniversaire en juillet dernier, je voulais donc profiter de ce service nouveau pour moi pour découvrir un roman de fantasy qui me faisait envie sans que je veuille pour autant l'acheter. Je précise que je l'ai écouté avec Mister, Ratkiller, et que nous sommes d'accord en tout point.
Je ne m'attendais pas à ce que ce premier tome paraisse aussi jeunesse. Pour moi la collection Albin Michel Imaginaire se destinait à un public mature, or on s'est retrouvés avec des personnages jeunes, naïfs, loin des grands guerriers assumés qui composent la fantasy. Passé cette première surprise, j'ai eu beaucoup de mal à apprécier l'intrigue. Autant l'univers est crédible et bien construit, avec des éléments présentés au compte-gouttes qui titillent l'intérêt, autant je me suis ennuyée à cause d'un rythme très inégal : une longue introduction, quelques actions créant de la tension, puis de nouveau des longueurs. J'ai trouvé que les personnages passaient plus de temps à discuter et à faire leurs preuves qu'à réellement se confronter à toute forme de menaces…
L’univers est intéressant et donne envie d’être arpenté, seulement notre attention se porte uniquement sur Falco et ses alliés, si bien que je suis ressortie frustrée de ne pas en apprendre plus sur les démons, sur les civilisations, etc.
Cela va être très réducteur… Le seul point positif que j’ai remarqué du héros est qu’il est handicapé, ce qui change du héros manichéen, d‘autant plus que l’auteur insiste lourdement sur les problèmes que cela engendre, sur les regards et l’opprobre que l’adolescent est obligé de subir chaque jour . En dehors de cela, je n’ai pas pu m’empêcher de le comparer à Harry Potter dans les premiers tomes, naïf et incapable sans l’aide de ses amis. C’est encore pire ici puisque Falco met la vie de gradés en danger, bien malgré lui, sans que cela ait des conséquences sur la suite de sa future carrière, ce que je trouve peu crédible. J’ai bien aimé ses amis, même si les voix que leur prêtaient le conteur m’agaçaient au plus haut point.
L’univers fait donc très jeunesse mais le style d’écriture est mature, presque trop. À plusieurs reprises Mister (parce que je conduisais) a dû consulter un dictionnaire en ligne parce que la traduction plaçait un mot vraiment peu usité. L’exemple le plus marquant : marmotter. C’est comme marmonner, avec l’image de l’animal en plus. J’ai trouvé que cela ne collait pas à l’univers. Soit on a une plume mature pour un récit dédié aux adultes, soit on a une plus accessible pour la jeunesse pour un univers qu’ils sont plus que capables de découvrir. Parmi les verbes on compte énormément de répétition du mot “dire”, c’est un toc de langage qui m’a énormément soulée, d’autant plus que je m’en suis rendue compte quasiment dès le premier chapitre.
Dernier point et pas des moindres, je n’ai pas du tout aimé la voix du conteur. Enfin je n’ai rien contre elle en tant que telle, seulement je considère qu’il joue mal les intonations, que ce soit des garçons comme des filles, il surjoue ou tombe à côté, bref je n’avais pas l’impression d’entendre les émotions écoutées. Étant donné qu’en parallèle j’écoute Shining, avec une voix et des effets spéciaux bien plus immersifs, je ferai attention au conteur à l’avenir.
Mage de bataille, tome 1
Une première expérience sur Audible qui laisse à désirer. L’univers semble sympathique mais manque malheureusement d’approfondissement, concentrés que nous sommes sur les déboires du héros et de ses amis. Ce dernier est handicapé, une petite touche originale au milieu d’éléments trop revisités. Pas séduite non plus par le style ni la voix, on va poursuivre par curiosité de l’univers mais heureusement que la saga ne compte que deux tomes !
Mage de bataille, tome 1
09/20
Mage de bataille, tome 1
Les autres titres de la saga :
1. Tome 1
2. Tome 2
- saga terminée -

wallpaper-1019588
BILAN MENSUEL - Juillet 2021
wallpaper-1019588
Bloodshot Tome 1 : une nouvelle direction avec beaucoup d'explosions
wallpaper-1019588
Transaction : La bande-annonce
wallpaper-1019588
HEX – Thomas Olde Heuvelt