L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy

L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy

Titre : L’étrange voyage de Monsieur Daldry

Auteur : Marc Levy

Edition : Robert Laffont

Genre : Contemporain

Pages : 422

Parution : 2011

L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy

Londres, 1950


Alice mène une existence tranquille entre son travail, qui la passionne, et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures.

Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir.

Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles.

Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambiguës la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.

De Londres à Istambul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage…

L’étrange voyage de Monsieur Daldry – Marc Levy

Première fois que je fais une relecture d’un livre. Ce livre je l’ai lu sans doute à sa sortie, je ne me rappelle pas exactement. Je l’ai perdu pendant quelques années, et retrouvé dans un carton il y a quelques mois. Je me rappelais avoir beaucoup aimé, mais l’histoire restait très floue dans ma tête. Alors par curiosité je l’ai relu.

L’histoire se passe à Londres en 1950, quelques années après la fin de la guerre.

Alice, une jeune femme qui est nez de métier, mène une vie plutôt tranquille et solitaire. Les seuls qui l’entourent sont ses quatre amis. D’ailleurs quelques jours avant Noël, ils décident de se rendre à  Brighton à la fête foraine.

C’est là, que la vie d’Alice va être chamboulée, ses amis la poussent à consulter la voyante de la fête foraine. Alice ne croit pas du tout à ce genre de chose, mais pour prouver à ses amis qu’elle n’a pas peur, elle y va.

La voyante lui annonce, que contrairement à ce qu’elle pense, elle n’est pas née en Angleterre, mais à Istanbul. Elle lui dit également que l’homme de sa vie, vient de passer derrière elle, et qu’il faudra qu’elle rencontre 7 personnes avant de le retrouver.

Après cette prédiction, Alice va se mettre à faire des cauchemars, beaucoup trop réels pour ne pas la perturber. Elle n’a plus son idée à créer ses parfums, elle à la tête à Istanbul.

Par pur hasard, elle va se confier à son voisin ronchon, qu’elle ne fréquente pas plus que ça.

Il est bien décidé à l’aider, et leur organise un voyage à Istanbul, il se sent investi d’une mission et va accompagner Alice, jusqu’à ce qu’elle n’ai plus besoin de lui.

En plus de découvrir de nouvelles senteurs qui pourront l’inspirer, Alice est loin de s’imaginer tout ce qu’elle va apprendre lors de ce voyage à Istanbul.

On a tous besoin de quelqu’un dans la vie, personne ne peut accomplir de grandes choses tout seul.

J’ai eu un peu de mal à rentrer dans l’histoire, le début est un peu long à se mettre en place. Même si le contexte d’après-guerre reste très intéressant. L’histoire met du temps à démarrer, j’ai trépigné d’impatiente face au voyage qui s’annonçait.

Je me suis même d’ailleurs demandé pourquoi ce livre m’avait tant marqué quand je l’avais lu, je me suis dit que mes goûts avaient peut-être changé.

Mais quand Alice commence à apprendre des choses sur elle et son passé, je n’ai plus réussit à m’arrêter de lire.

Un peu avant la fin, j’ai compris pourquoi ce livre m’avait marqué, pourquoi je l’avais tant aimé, j’ai pris une claque (sans doute une nouvelle fois) en apprenant son histoire…

J’ai beaucoup aimé le personnage d’Alice, elle est un peu comme moi, elle sent très facilement les odeurs qui l’entourent, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle en à fait son métier. Ce thème-là est beaucoup abordé dans le livre, j’ai beaucoup aimé, on peut presque sentir les odeurs à travers les descriptions.

Les visages de ceux qu’on a le plus aimés s’effacent avec le temps, les voix s’oublient, mais les senteurs, jamais.

Son histoire m’a touché, elle a perdu ses parents pendant la guerre, n’a pas pu leur dire aurevoir. Elle a énormément de mal à faire le deuil et ne laisse pas grand monde l’approcher. Même ses amis, elle les laisse à une certaine distance.

Pendant son voyage à Istanbul, on la voit changer, s’épanouir, s’ouvrir aux autres et retrouver le sourire et l’inspiration.

Concernant l’étrange Monsieur Daldry, c’est bien plus compliqué de le cerner, même si parfois, on voit les choses de son point de vue, rien est vraiment claire, on ne sait pas ce qu’il veut vraiment, pourquoi il a entrepris ce voyage avec Alice, qu’il connaît à peine. Mais je crois que ce qui m’a le plus dérangé, c’est qu’on ne sait pas l’âge qu’il a, personnellement ça m’a beaucoup perturbé, il à parfois un langage d’un homme d’un certain âge, parfois le comportement de quelqu’un de plus jeune…

J’ai quand même beaucoup aimé ce duo très atypique, ils m’ont fait rire et m’ont touchée, c’est un peu le jour et la nuit, mais c’est ça qui fait leurs charmes.

Les prévisions sont difficiles à faire, surtout lorsqu’elles concernent l’avenir.

J’ai aimé ce petit côté mystérieux, propre aux univers de Marc Lévy, cette prédiction de la voyante s’avère vraiment exact finalement…

Un très beau voyage dans l’univers dans le temps, dans les senteurs, entre Londres et Istanbul. Un voyage qui vous réservera énormément de surprises….


wallpaper-1019588
Ce que nous confions au vent - Laurent Imai Messina ♥♥♥♥♥
wallpaper-1019588
Télécharger Valhalla: Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
LE VRAI LIEU – Annie Ernaux
wallpaper-1019588
Toucher le noir – Collectif