Brixton Love – S.L. Borowski

Brixton Love – S.L. Borowski

Titre : Brixton Love

Auteur : S.L. Borowski

Edition : Fyctia / Hugo New Romance

Genre : Romance

Pages : 267

Parution : 8 avril 2021

Brixton Love – S.L. Borowski Brixton Love – S.L. Borowski

Il l’a mise face à l’injustice. Elle ne peut plus fermer les yeux.

1981, Brixton, Royaume-Uni.

Entre la crise économique et les émeutes raciales, Elowen se fraie un chemin loin des conflits grâce à un père policier qui la surprotège. À la veille de sa majorité, elle est cependant avide d’indépendance et de liberté… jusqu’à ce que son rêve lui explose au visage. Témoin d’un crime, un choix va s’imposer à elle : parler ou se taire. Une décision d’autant plus problématique que le responsable de l’agression la sauve d’une mort certaine quelques jours plus tard.

Libre, brut, à contre-courant, Aydan représente tout ce qu’elle aspire à être. Elowen découvre alors un monde nouveau, plus concret et plus sauvage, mais aussi plus sincère. Pourtant, une telle désinvolture cache peut-être de lourdes chaînes, plus serrées que n’importe quel carcan. Elowen est-elle prête à briser toutes les règles pour l’en délivrer ?

Brixton Love – S.L. Borowski

Merci Fyctia

Quand Fyctia m’a proposé ce service presse, je n’ai pas hésité une seconde. Une ambiance Londonienne des années 80, je ne pouvais pas passer à côté, en plus, je suis l’auteure depuis très longtemps sur bookstragram.

Nous sommes en 1981 dans un quartier londonien.

Elowen Hills a 18 ans, une vie très tranquille, peut-être un peu trop pour son âge selon sa meilleure amie Alya. Ses parents la surprotège, encore plus depuis la mutation de son père, policier, à Brixton. Un quartier ou vivent pas mal d’immigrers.

Mais Elowen va pour la première fois désobéir à ses parents, en faisant le mur pour aller à un concert de UB40 avec Alya à quelques rues de chez elle. Un moment incroyable, mais elle va être témoin d’une attaque à l’arme blanche, elle va être pour la première fois, confronté à la violence qui règne dans les rues de Brixton.

Elle n’était pas au bon endroit au bon moment, cette scène va la hanter, elle qui vivait dans sa bulle, elle va éclater, elle ne va plus se sentir en sécurité. Et elle a bien raison, elle a vu des choses qu’elle n’aurait pas dû, un bonehead (skinhead) va s’en prendre à elle. Heureusement le garçon qu’elle a vu au concert, et qui l’obsède depuis, va arriver à temps et la sortir de ce mauvais pas.

Ce garçon c’est Aydan, celui qui a poignardé ce bonhead devant ses yeux après le concert, c’était de la légitime défense. Même si Elowen sait ce qu’il a fait, elle ne peut s’empêcher d’être attiré par lui, il est tellement gentil et prévenant avec elle.

Elle va petit à petit le laissé rentrer dans sa vie, il va lui apporter un sentiment de liberté. À ses côtés, elle va découvrir les dessous de Brixton, les violences policières et l’injustice pour les immigrés de Brixton…

Mais si je commence à avoir peur de tout, je vais finir par avoir peur de vivre.

Née en 1990, j’avais un peu peur d’avoir du mal à me mettre dans le contexte des années 1980 en Angleterre, mais S.L. Borowski a vraiment réussi à m’embarquer dans ces années si particulières.

Je ne sais même pas vraiment par quel bout commencer, tellement j’ai de belles choses à vous dire sur ce livre.

Déjà les personnages, Elowen est vraiment attachante. Très mature pour son âge, elle a toujours fait attention à respecter ses parents, à ne pas faire de vagues. Elle sait combien le contexte économique est difficile. Elle voit ses parents qui ont du mal à joindre les deux bouts, qui ont sacrifié déjà tellement pour elle. Mais un jour elle décide quand même de leur désobéir, passionnée de musique, elle ne peut pas résister à l’appel de ce concert.

Cette soirée va changer sa vie, elle va découvrir l’ambiance des concerts, cette connexion entre tous, cette ambiance de dingue, des concerts où tout le monde danse, où tout le monde chante à l’unisson.

Mais après un moment de pur bonheur, de pure euphorie, elle va être confrontée à l’opposé, la violence qui règne dans les rues à quelques pas de chez elle. Elle le sait, son père l’a souvent mise en garde, mais elle a fait l’autruche jusque-là. En côtoyant Aydan, elle va vraiment comprendre ce qui se passait sous son nez, sans qu’elle en est réellement conscience. Tous ces immigrés qui sont pris pour cible par la police, juste à cause de leur couleur de peau. Elle est en colère, révoltée, le voile est levé, tout à changé et elle est bien décidée à se battre pour que ça change, quitte à se mettre en danger.

Elle va aussi découvrir l’amour dans les bras d’Aydan, ce garçon à l’opposé d’elle, qu’elle a connu des années auparavant et qui à bien changé. Malgré ses accès de violence, et plusieurs hésitations, elle va lui laisser une chance de s’expliquer, elle va essayer de le comprendre et l’aider.

Il faut dire qu’Aydan, n’a pas eu une vie facile, loin de là. Du coup il a fait de très mauvaises rencontres, même s’il essaie de se ranger un peu, ce n’est pas encore gagné. Il est rongé par la colère et la culpabilité, mais Elowen, lui redonne de l’espoir et le sourire.

La romance a été peut-être un tout petit peu trop vite pour moi, mais je l’ai vite oubliée face à la beauté de ce couple. Tous les opposent, ils s’apprennent mutuellement beaucoup de choses, ils s’aident et se raisonnent entre eux. Leurs sentiments sont beaux, purs et vraiment touchants.

Il m’a aidé à déployer mes ailes, je peux bien lui apprendre à voler.

Alors oui Brixton love, c’est une romance mais c’est tellement plus que ça…

Déjà cette immersion dans les années 80 principalement grâce à la musique j’ai adoré, c’est une époque que j’aurais aimé vivre. J’ai vibré avec les héros lors des concerts, surtout le dernier, celui de Queen, un groupe que j’aime beaucoup.

Si vous n’avez pas connu ses années, ni ses groupes de musiques, vous ne serez pas dépaysé, l’auteure réussit à merveille ce bon dans le temps.

Mais Brixton Love, c’est surtout un livre qui parle de racisme, d’injustice et d’inégalités sociales. Je me suis réellement pris une claque. A aucun moment l’auteure n’est moralisatrice, elle expose simplement les faits. Elle s’appuie sur l’émeute de Brixton en avril 1981 pour construire son histoire (je n’avais jamais entendu parler de ça, pourquoi on ne nous apprend pas ça en cours d’histoire ???).

J’ai trouvé ça très intéressant de découvrir tout ça à travers les yeux d’Elowen, elle n’en revient pas de ce qu’elle voit, un peu comme nous en lisant le livre finalement…

J’ai aimé plonger dans ces années 1980, où régnait cette ambiance si particulière, j’ai aimé ces références musicales qui donnent le rythme.

J’ai aimé ces personnages si différents et attachants. J’ai aimé la romance. Et surtout, j’ai aimé les messages qu’à portés l’auteure, qui sont encore bien d’actualité aujourd’hui…

Pour moi ce livre est un sans-faute, un énorme coup de cœur, je l’ai dévoré.

Je suis irrévocablement amoureuse d’Aydan Brown.

Un voyou, un punk de Briston, mais surtout un homme profondément gentil, altruiste et tendre, séduisant.


wallpaper-1019588
Le faiseur de rêves, tome 2 : la muse des cauchemars ~ Laini Taylor
wallpaper-1019588
Fucking King
wallpaper-1019588
Télécharger Ice Scream 1: Horror Neighborhood APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Livre-Disque - Denver le dernier dinosaure