Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche

Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche

Hi there !

Après une petite semaine d'absence, je fais mon grand retour par ici. Pour expliquer la raison de ma petite absence, il s'avère que je n'étais pas dans une très bonne période au niveau lecture. En l'espace de 3 mois, j'ai abandonné 4 romans pour tout vous dire.  J'avais un peu perdu le plaisir d'écrire des chroniques, mais c'est en train de revenir. Tout ça pour dire, I'm back !!!!!!!

Vous l'aurez compris, mon paysage littéraire n'était pas très beau en ce moment. J'avais envie de vous partager 3 lectures qui sont sorties du lot récemment qui m'ont touchée, émerveillée, fait rire ou fait pleurer.  (elles m'ont plu quoi…). Bref, je tenais absolument à vous en parler et dans le meilleur des cas vous convaincre de les lire. 

Circé de Madeline Miller Une réécriture envoûtante et moderne Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche
Résumé : Fruit des amours d'un dieu et d'une mortelle, Circé la nymphe grandit parmi les divinités de l'Olympe. Mais son caractère étonne. Détonne. On la dit sorcière, parce qu'elle aime changer les choses. Plus humaine que céleste, parce qu'elle est sensible. En l'exilant sur une île déserte, comme le fut jadis Prométhée pour avoir trop aimé les hommes, ses pairs ne lui ont-ils pas plutôt rendu service ? Là, l'immortelle peut choisir qui elle est. Demi-déesse, certes, mais femme avant tout. Puissante, libre, amoureuseMon avis : Vous avez certainement déjà vu passer ce roman à la joli couverture qui semble conquérir tous les lecteurs, et bien je viens en remettre une couche ! J'ai adoré ce roman, très beau et très touchant, avec une ambiance intimiste teintée de mythologie. Premier point positif : le personnage principal. La Circé de Madeline Miller n'a rien à voir avec la méchante magicienne qui change les hommes d'Ulysse en porcs : c'est un personnage bien plus nuancé et profond. C'est une femme forte, libre, victime des puissants et des hommes. Son récit est avant tout une quête identitaire intime. J'ai aimé ce personnage complexe qui doit appréhender ses doutes, ses peurs, ses désirs… Cependant, le roman est d'une richesse incroyable et va bien au de-là de l'histoire de Circé.  C'est  tout un pan de la mythologie grecque que l'autrice nous dévoile. On voit notamment Ulysse, Pénélope, Télémaque, Scylla, Dédale…  Chaque personnage est caractérisé avec soin et nuance (au vu de la récurrence de ce mot dans mes chroniques, vous pouvez noter son importance pour moi 😆) Je vous rassure, pas besoin d'avoir des connaissances monstrueuses en mythologie pour apprécier. Il y a un index à la fin qui peut aider et de plus, Madeline Miller vulgarise plutôt bien les mythes qu'elle évoque. Enfin Circé, c'est aussi un récit qui s'éloigne du cadre antique pour se confronter à des thématiques actuelles. Madeline Miller y aborde aussi bien le mensonge et la tromperie, que la sororité et la maternité ou encore l'amour et l'amitié, tout cela avec finesse et poésie. C'est un récit touchant vibrant qui peut trouver une résonnance en chacun d'entre nous. (#phraseclichée) La plume de l'autrice est belle et prenante : j'ai lu le roman en une journée. Voilà c'est beau, c'est bon et ce n'est absolument pas surcoté. Lisez-le ♥️                                                                                    *Nevermoor, T.2 de Jessica Townsend Un deuxième tome dense et rocambolesque Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche
Résumé (tome 1) :  Morrigane Crow est née le jour du Merveillon, ce qui signifie deux choses :1. Elle est maudite.2. Elle est condamnée à mourir à minuit le jour de ses onze ans.Son cercueil l'attend.Elle est sauvée in extremis par un homme étrange qui l'emmène dans le royaume magique de Nevermoor...

Mon avis :  J'ai découvert Nevermoor en 2019 avec le premier tome que j'avais adoré. 2 ans après, je découvre enfin la suite (ne me jugez pas svp) et woaw, j'avais oublié à quel point c'était bien. Ce deuxième tome est encore meilleur que le premier. Je suis contente de retrouver l'univers hyper loufoque de la ville de la Nevermoor qui m'avait beaucoup manqué. Dans ce deuxième tome, l'ambiance devient un peu plus sombre et l'histoire gagne un peu en profondeur. J'ai été passionnée du début à la fin par l'histoire pleine de rebondissements.Mais, c'est pas tout : les personnages sont aussi beaucoup moins manichéens que dans le premier tome. J'apprécie toujours autant Morrigane à qui on s'attache très facilement, mais aussi son mentor Jupiter avec sa personnalité extravagante. Les dynamiques entre les personnages sont plutôt intéressantes et ça fait plaisir de lire un livre sans romance. Bref, j'adore cette série et je m'en vais de ce pas déprimer en attendant la traduction du tome 3. (jamais dans l'excès celle-là…) *Simple de Marie-Aude MurailUn récit qui m'a fait passer du rire aux larmes Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche
Résumé : Simple dit « oh, oh, vilain mot » quand Kléber, son frère, jure et peste. Il dit « j'aime personne, ici » quand il n'aime personne, ici. Il sait compter à toute vitesse : 7, 9, 12, B, mille, cent. Il joue avec des Playmobil, et les beaud'hommes cachés dans les téphélones, les réveils et les feux rouges. Il a trois ans et vingt-deux ans. Vingt-deux d'âge civil. Trois d'âge mental. Kléber, lui, est en terminale, il est très très courageux et très très fatigué de s'occuper de Simple. Simple a un autre ami que son frère. C'est Monsieur Pinpin, un lapin en peluche. Monsieur Pinpin est son allié, à la vie, à la mort. Il va tuer Malicroix, l'institution pour débiles où le père de Simple a voulu l'enfermer, où Simple a failli mourir de chagrin. Monsieur Pinpin, dans ces cas-là, il pète la gueule. Rien n'est simple, non, dans la vie de Simple et Kléber. Mais le jour où Kléber a l'idée d'habiter en colocation avec des étudiants, trois garçons et une fille, pour sauver Simple de Malicroix, alors là, tout devient compliqué.

Mon avis :  Ce roman me tentait depuis longtemps. (j'adore Marie-Aude Murail ♥️) et enfin, je l'ai lu et j'ai vraiment adoré. Il est vraiment pas passé loin du coup de cœur (je dirais même que c'est un petit coup de cœur).Marie-Aude Murail a un véritable talent pour donner vie à des personnages profondément humains et très attachants. Sur à peine 200 pages, elle parvient à dresser des portraits crédibles et justes. J'ai aimé la relation complexe entre les 2 frères, à la fois forte et difficile. On ne peut que s'attacher à Kléber qui sacrifie son indépendance par amour pour son frère, mais aussi à Simple, sa naïveté et son innocence. Même les membres de la coloc sont attachants, même si certains ne sont pas très matures. Dans ce roman dont l'intrigue peut paraître un peu "simple", Marie-Aude Murail nous livre un récit à la fois léger et émouvant qui parle de handicap, de tolérance et de du regard des autres avec justesse, une pointe d'humour, le tout saupoudré de beaucoup d'intelligence. Bref, un petit roman qui m'a émue et bouleversée et qui reste très actuel, malgré son année de parution (il a 16 ans lui aussi 😅). Un dernier mot ? Lisez Marie-Aude Murail.                             Avez-vous lu ces romans ? (et si oui, vous les avez aimés ?) Sinon, vous savez ce qu'il vous reste à faire… (nan, je rigole mais quand même… )

En attendant, je vous souhaite de bonnes lectures et je file préparer mon prochain article (où je vais (encore) vous bassiner avec Brandon Sanderson ) ✨Avis en vrac | Mythologie, malédiction et lapin en peluche

wallpaper-1019588
Les Contes de Beedle le Barde
wallpaper-1019588
Avis Mangas : Chobits T8 (et fin) & Blue Period T4
wallpaper-1019588
Entre les lignes, tome 1 • Tomoko Yamashita
wallpaper-1019588
Entre les lignes, tome 1 • Tomoko Yamashita