C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

Coucou les copaings, on surgit de l’ombre pour vous concoter un petit C’est l’premier j’balance tout comme on les aimes.

Le format ayant mystérieusement (non.) disparu du blog depuis novembre (en vrai c’est un format qui prend du temps, voilà, vous savez tout.), on s’est dit qu’il serait de bon ton de prendre le temps d’en écrire un nouveau, retraçant nos meilleures découvertes depuis janvier.

Vous l’aurez donc deviné, vous n’aurez dans ce CLPJBT que la crème de la crème de ce qu’on a aimé depuis le début de cette année 2021 !

Pour celles et ceux qui découvriraient le format via cet article, le CLPJBT s’organise en quatre catégories, comporte encore et toujours beaucoup trop de gifs, des recommandations diverses et variées,… Le tout réparti de la sorte :

• Notre Top/Flop littérature du mois
• Au moins une chronique lue sur un autre blog
• Au moins un lien, une vidéo, un truc qui nous a fait nous dire « Wahou c’est trop chouette ! »
• Ce qu’on a fait de mieux ces derniers mois

En somme, un bilan bien sympathoche du plus cool et du moins cool du mois passé.

Un florilège de bonnes lectures (et beaucoup de moins bonnes dont on vous épargne les couvertures parce qu’on les a pas aimé au point de vous les citer.)

  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

Wahou, cette galerie prends VRAIMENT beaucoup trop de place mais la nouvelle version de WordPress m’emmerde alors j’imagine que je vais laisser ça comme ça. En espérant que ça ne gêne pas trop votre lecture de l’article. Cordialement, AB.

TOP ♥

Côté top, vous l’avez compris, vous retrouverez tous les livres mentionnés ci-dessus. Comme vous pouvez le constater, nos lectures en ce moment sont très variées, et ceux pour notre plus grand plaisir! Notre seul regret c’est d’avoir jamais l’occasion de lire des classiques (ça nous manque, on vous le cache pas!) mais globalement, au milieu de lectures moyennes, on a quand même trouvées quelques pépites.

On a adoré se laissé porter par la douceur de L’été de la sorcière de Nashiki Kato, roman tranche-de-vie par excellence qui aborde un sujet difficile avec beaucoup de bienveillance et de talent. De même de la première BD d’Alix Garin, Ne m’oublie pas, qui aborde, elle aussi un sujet très sensible (Alzheimer) avec beaucoup de douceur. Les dessins aux tons pastels et aux traits très doux, s’accordent à merveille avec le propos. Cette BD à la fois dramatique et parfois drôle nous a beaucoup touchées. Une pépite de la BD à ne manquer sous aucun prétexte !

On a picoré avec délectation les poèmes de Thomas Vinau dans son nouveau recueil publié dans la toute nouvelle collection du Castor Astral. Thomas Vinau pose un regard d’enfant, plein de malice sur le monde qui l’entoure. En résulte une poésie du quotidien emprunte d’une touche d’émerveillement qui nous a beaucoup rappelé notre chouchou de tous les temps dans cette catégorie, à savoir Richard Brautigan. Lire Le cœur pur du barbare c’est comme boire un grand verre de limonade, ça pétille et ça rend heureux !

Boucles de pierre et un Océan d’amour nous ont tour à tour bercées par la poésie qui les habitent. L’un poétique par l’idée même qui se trouve en son centre (à savoir que les cheveux des statues poussent en l’absence de leur coiffeur), l’autre touchant par sa capacité à nous émouvoir, nous faire rire, nous désespérer sans pourtant nous lâcher un mot, remarquable non ?!

La BD Orwell a éveillé chez nous une passion et une admiration sans borne pour l’auteur du célèbre 1984. L’envie de découvrir toute son œuvre ne nous quitte plus depuis.

Côté SF, on vous épargne nos soliloques sur la merveille qu’est L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu étant donné qu’on vous a déjà bassinés tout notre sous dans un article dédié au court livre !

Côté BD jeunesse, nous avons découvert l’univers de Lightfall non sans plaisir! Ce premier tome est une réussite. Véritable quête épique, Lightfall s’accompagne d’un dessin très rond et ses personnages tous plus attachants les uns que les autres ne manqueront pas de vous faire passer un excellent moment de lecture ! Vite vite, la suite !
Enfin, après la grande déception qu’a été Komodo de David Vann comme on vous le disait il y a quelques semaines, on s’est frottées à la littérature non-américaine de Gallmeister en nous plongeant dans Un jour viendra de l’autrice italienne Giulia Caminito. Et cette fois-ci nous avons été conquises. Autant par la période début XXème en Italie, que nous connaissions peu que par les personnages vraiment incarnés. Enfin, l’ambiance de ce livre se prête indéniablement à une lecture d’été tant un soleil de plomb vient peser sur le destin de Lupo et Nicola. Une ambiance qui, vous l’aurez compris, n’est certainement pas pour nous déplaire !

FLOP 💔

C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21) C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

Côté Flop on vous en a déjà suffisamment parlé par ici, on a pas vraiment accroché au dernier David Vann. Si vous souhaitez savoir ce que nous en avons pensé, il vous suffit de suivre le lien ci-dessus ! Notre seconde déception se porte sur la suite du Club des incorrigibles optimistes, à savoir Terres promises de Guenassia. Quel flop mes amis ! Pourtant ça partait bien mais finalement le bouquin a dérapé. Il semblerait que son auteur n’ait pas compris ce qui avait séduit le lectorat du Club des incorrigibles optimistes. Le tout est trop éparpillé, trop long et sur la fin, ça devient vraiment too much niveau lenteurs (les prières, tout ça tout ça on en avait ras la casquette sur les 50 dernières pages !). Une cuisante déception étant donné que le Club nous avait beaucoup plus. Mais avec ce second tome, Guenassia tente d’écrire la suite du Club, sans le Club. De toute évidence, ça ne pouvait qu’échouer !

AILLEURS SUR L’INTERNET LITTERAIRE

Pour cette catégorie, vous n’aurez pas grand chose à vous mettre sous la dent tant notre présence sur internet devient de plus en plus mince, fatigue oblige, on arrive plus trop à suivre internet et toutes les merveilles qu’il nous offre !

C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21) On radote on radote mais… RENDEZ NOUS NOS CLASSIQUES !

• Côté blog, on tenait quand même à mentionner les récents articles de l’Ourse et d’Hauntya qui portent respectivement sur Le rouge et le noir de Stendhal et Une mer sans étoiles d’Erin Morgenstern.

En cette période de diète de classiques, l’Ourse a renouvelé notre envie de nous plonger dans l’un d’entre eux, histoire d’avoir ce plaisir de découvrir une autre période, un livre écrit il y a plus de 100 ans et qui pourtant arrive encore à nous transporter comme Le rouge et le noir l’a transportée elle. Une sensation dont on se lasse pas et qui nous manque, vous l’avez compris ! Oh et accessoirement (c’est pas du tout accessoire) cet article nous a fait nous dire qu’on donnerait peut être sa chance à ce pavé classique qui nous fait un peu peur tout de même !

De son côté Hauntya a renouvelé notre envie de découvrir Une mer sans étoiles d’Erin Morgenstern. Un livre qui nous fait de l’œil depuis quelques mois maintenant mais auquel on a toujours pas accordé d’attention. Hauntya nous rappelle qu’il faut qu’on lui donne un peu de notre amour et de notre temps, elle semble avoir appréciée sa lecture alors on sent qu’on appréciera la notre !
Vous noterez que notre absence d’internet nous fait nous concentrer sur nos valeurs sures. On s’est pas trop aventurées dans les méandres du web mais on s’est clairement reposées sur nos blogueurs préférés ces derniers temps :’)

• Sur youtube enfin, on a ADORE la vidéo de Merci Citron qui nous propose des titres de littérature russe pour enfin s’y mettre sérieusement ! Étant donné que c’est une littérature et globalement une culture qui nous intéresse beaucoup, on a pris beaucoup de plaisir à noter ses recommandations. La youtubeuse parle avec beaucoup d’enthousiasme de ce sujet qui, à l’évidence la passionne. Une vidéo rafraichissante pour tous les curieux de la littérature russe et globalement pour toutes celles et ceux qui aiment apprendre et découvrir de nouvelles choses. Après avoir vue cette vidéo vous ne pourrez qu’être motivé.es à l’idée de lire de la littérature russe, ou tout autre littérature d’ailleurs !

D’AUTRES TRUCS COOLS A MENTIONNER? OUI M’DAME !

C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

• Côté série on vous a récemment parlé de notre amour pour Kidding sur le blog. Mais vous a-t-on parlé de notre passion pour Sweet Vicious? Nenni ! Et pour cause, nous n’avons pas fini la série et nous n’avons que la moitié de la première et dernière (snif) saison de Sweet Vicious ! Mais déjà on peut vous affirmer qu’elle fait son pesant de cacahuète. Doté d’un casting solide qui nous fait personnellement beaucoup marrer (Opheliaaaaa on t’adoooore *cris de fangirls*) Sweet Vicious est une série importante qui aborde la questions des violences faites aux femmes, des viols et de leurs conséquences sur leur construction en tant qu’individu. Le tout plus particulièrement dans le milieu universitaire ! Un sujet sensible qui, me semble-t-il (je me trompe peut être!) est plutôt bien abordé. Attention tout de même si le sujet vous retourne particulièrement l’estomac, certains flashback de victimes de viols pourraient vous secouer ! Une série que je recommande malgré tout, pour en apprendre plus sur le sujet, développer une meilleure compréhension des victimes et vous donner envie de couper des couilles d’agresseurs aussi, ne nous le cachons pas !

Et pour celles et ceux que ça intéresse un petit résumé made in Allociné :

Durant la journée, Jules est la parfaite étudiante américaine. Elle fait même partie d’une des confréries de son université. Mais cette dernière garde un lourd secret : elle a été victime d’un viol commis sur le campus. Bien décidée à faire payer le responsable et à empêcher que cela ne se reproduise, Jules décide de faire justice, elle-même, la nuit. Aidée par Ophelia, une étudiante en droit, hacker et dealer, elle part en quête de vengeance…

• Côté films on vous conseille en vrac de vous pencher sur (vous relèverez qu’il y a une thématique récurrente quand même !!) :

  • Never Rarely Sometimes Always qui aborde une fois encore de multiples sujets qui nous semblent primordiaux : l’avortement aux USA avant tout mais aussi le viol en filigranes. Donc encore une fois si c’est un sujet sensible pour vous, sachez que c’est sous-entendu dans le film, selon nous (d’ailleurs si des gens parmi vous ont vu ce film, on serait vraiment hyper curieuses de savoir si vous partagez notre analyse donc dites-nous en commentaires!! ♥) Un long-métrage fichtrement réussi qui baigne dans une ambiance de cinéma indé américain (on se refait pas, que voulez-vous, c’est notre came!) avec des acteurs ultras convaincants, une ambiance souvent poisseuse. Les problèmes que rencontrent les protagonistes sont révoltants et globalement c’est un excellent film tant tout passe par l’image et rares sont les dialogues! Et pourtant, on ne s’ennuie pas DU TOUT ! Bref, une gemme ce film !
  • Hard Candy, une fois encore un film sur les violences faites aux femmes, aux jeunes femmes, aux enfants au fait puisqu’il est question de pédophilie ! Un film de revanche qui nous a franchement agréablement surprises par sa qualité ! Et en prime vous aurez le droit à Eliott Page dans ses jeunes années ! Que d’mande le peuple ?! /!\ NE LISEZ PAS LE RESUME DU FILM QUI VOUS SPOIL ABSOLUMENT TOUTE L’HISTOIRE /!\
  • Adolescentes, un documentaire passionnant sur deux jeunes filles ayant grandie en Corrèze. Le documentariste les suit de leurs 13 ans à leurs 18 ans et pose un regard à la fois très tendre et très juste sur la jeunesse des années 2010. Un documentaire à ne pas rater !
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)
  • C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

LE + MIEUX (avé des gifs dedans)

C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21) C’est le premier, je balance tout #20 (avr.21)

• Lire face au levé du soleil avec un café en main (du déca maman, promis) tous les matins avant d’aller au travail. Globalement, m’accorder ce temps pour moi dans une période où j’ai l’impression d’en manquer cruellement.

• Découvrir un genre littéraire auquel j’ai toujours voulu accorder plus d’importance sans jamais sauter le pas de peur de « pas comprendre », de « pas être à la hauteur » : la poésie ! Et quand t’ajoute ça avec le point du dessus, BIM ça fait des chocapic!!

• On a repris le sport et on s’y tient depuis janvier! Quel plaisir de voir ses progrès de semaines en semaines ! On s’y tient depuis janvier et on s’étonne nous même sincèrement.

• L’arrivée du printemps nous réjouit au plus haut point et le retour des fleurs nous rend jouasse !

Ce c’est l’premier j’balance tout est maintenant terminé! On espère que vous y aurez découvert des choses ou que vous aurez tout simplement apprécié le fait de nous lire à nouveau raconter nos lifes sur 20000 caractères!
La bonne bise les chatons,
Votre bonne vieille Tata Alberte ♥

éé

wallpaper-1019588
Le faiseur de rêves, tome 2 : la muse des cauchemars ~ Laini Taylor
wallpaper-1019588
Fucking King
wallpaper-1019588
Télécharger Ice Scream 1: Horror Neighborhood APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Livre-Disque - Denver le dernier dinosaure