Qaanaaq de Mo Malö

  Auteur: Mo Malø
Maison d'édition: la Martinière/ points 
Genre:  thriller 
Prix:  20,90
Pages: 492
Date de 1er édition: 2018

Résumé 

 Dans le vaste pays blanc, l'esprit de Nanook se réveille. Le grand ours polaire, seigneur des lieux, protégera les siens. Jusqu'au bout.Adopté à l'âge de trois ans, Qaanaaq Adriensen n'a jamais remis les pieds sur sa terre natale, le Groenland. C'est à contrecoeur que ce redoutable enquêteur de Copenhague accepte d'aller aider la police locale, démunie devant ce qui s'annonce comme la plus grande affaire criminelle du pays : quatre ouvriers de plateformes pétrolières ont été retrouvés, le corps déchiqueté. Les blessures semblent caractéristiques d'une attaque d'ours polaire. Mais depuis quand les ours crochètent-ils les portes ?Flanqué de l'inspecteur inuit Apputiku – grand sourire édenté et chemise ouverte par tous les temps –, Qaanaaq va mener l'enquête au pays des chamanes, des chasseurs de phoques et du froid assassin. Et peut-être remonter ainsi jusqu'au secret de ses origines.

Qaanaaq de Mo Malö11/201ère impression:

 Une lecture légèrement mitigée. Je ne sais pas vraiment quoi en penser. D'un côté, j'ai adoré me retrouver au Groenland, c'était dépaysant et enivrant, mais de l'autre côté l'enquête ne m'a pas vraiment emballé.Parlons des personnages Je me suis difficilement attachée aux personnages. Ils sont certes intéressants à découvrir, bien travaillés et touchants. Par contre j'ai adoré découvrir la civilisation inuit avec leurs coutumes et leur manière de vivre.    L'inspecteur Qaanaaq reste intéressant à découvrir malgré tout. C'est un homme qu lourd passé, qui cache de nombreuses facettes. Il est rustre, bosseur, déterminé, mais aussi très méfiant. J'ai apprécié découvrir Appu, le policier Inuit, qui seconde Qaanaaq dans cette enquête. Passons à l'histoire de ce livreJ'ai adoré me retrouver au Groenland, c'était pour moi le point fort de cette histoire. C'était passionnant de découvrir ce pays, sa civilisation, ses coutumes et son histoire. J'avais vraiment l'impression de voyager dans ce pays. L'ambiance est glaciale. J'ai également aimé la traque au tueur en série.   Il faut bien avouer que par moment, je me suis terriblement ennuyé, c'était long et lent !! Le côté politique m'a très peu intéressé.     N'oublions pas de parler du style d'écriture La plume de Mo Malø m'a laissé septique. D'un côté, j'ai adoré toute l'ambiance qu'il a réussi à mettre en place. J'avais vraiment l'impression d'être au Groenland. Par contre j'ai trouvé ça plume lourde et redondante.  Pour conclure 
 Qaanaaq était une lecture légèrement mitigée. Cela ne m'empêchera pas, je pense de découvrir le second tome de cette saga. En effet, il y avait tout de même de gros points positifs. Tout le côté découvert du Groenland était passionnant. On voit tout de suite que l'auteur, c'est bien documenter. L'enquête était sympa ainsi que les personnages.
les +
* Le gros point positif, selon moi est l'ambiance glaçante du Groenland. L'auteur a parfaitement réussi à m'immerger dans ce pays. J'ai appris beaucoup de choses sur ce pays.
* J'ai particulièrement apprécié découvrir la population Inuit, avec leurs coutumes, leurs habitudes ...
* Tout le côté, enquête sur le tueur en série m'a passionné et m'a captivé. Même si la révélation m'a un peu déçue. 


Les - :
* Faut bien avouer que je me suis ennuyé à certains moments. C'était long, lent et redondant.
* Je n'ai pas vraiment réussit à m'attacher aux personnages.
*  Tout le côté politique ne m'a pas vraiment accroché ni passionné. Une Citation pour se faire une idée de la plume !
Brusquement, le flic refit surface en lui. Quel instrument ou quelle arme pouvait donc faire de pareilles incisions, si larges et si profondes ? Une lame de couteau ou de sabre aurait tranché beaucoup plus net. Un pic à glace ou une baïonnette aurait creusé la plaie plus étroitement. Une faux ou une serpe n'aurait pas exploré les chairs avec autant de férocité. Les sillons imprimés sur ces corps emportaient plutôt son intuition du côté de gros engins agricoles – une moissonneuse-batteuse ? Impossible. Et pourtant, c'était ça : ces hommes n'avaient pas été blessés, ils avaient tout bonnement été déchiquetés. Avec rage, et sans autre plan apparent que de les réduire en miettes.

wallpaper-1019588
Batman the world : le tour du monde selon batman
wallpaper-1019588
Les Sept Chapitres - Katell Curcio
wallpaper-1019588
Un petit Everest à rejoint mon Himalaya à lire (1)
wallpaper-1019588
News : American Predator - Maureen Callahan (Sonatine)