La mer sans étoiles

La mer sans étoiles


 Editions Sonatine (2020) ◾ 640 pages  ◾  Ecrit par Erin Morgenstern (traduit par Julie Sibony) 

  : Tout est parfait, c'est un coup de cœur ♥ 

  :  / 

J'ai découvert Erin Morgenstern avec son premier roman, Le cirque des rêves, que j'avais vraiment adoré pour son univers original et fantasmagorique. Quand j’ai appris que son second roman allait être traduit, j’étais joie. Et qu’est-ce que je suis contente de pouvoir vous présenter La mer sans étoiles car je l’ai juste adoré ! 

Dans la bibliothèque de son université, Zachary Ezra Rawlins trouve un livre mystérieux, sans titre ni auteur. Découvrant avec stupéfaction qu'une scène de son enfance y est décrite, il décide d'en savoir davantage. C'est le début d'une quête qui le mènera à un étrange labyrinthe souterrain, sur les rives de la mer sans Etoiles. Un monde merveilleux fait de tunnels tortueux, de cités perdues et d'histoires à préserver. 

La mer sans étoiles est un roman fantastique (dans les deux sens du terme) avec un univers qui n'est pas sans rappeler celui d'Alice au pays des merveilles (oui vous commencez à comprendre le coup de cœur ♥). On a parfois tendance à se perdre, mais ce n'est pas grave car on se laisse porter par la poésie et l'onirisme de l'histoire. Il faut s'accrocher car le tout reste quand-même assez dense, mais dès qu'on est dedans, on est dedans quoi ! 

On s'attache vraiment aux personnages, qui sont très nuancés et tangibles. Les personnages secondaires ont un petit côté "Alice au pays des merveilles" que j'ai adoré. (non, non : je ne vous lâcherai pas avec Alice). La romance est assez prévisible, mais elle ne m'a clairement pas dérangée. Elle demeure très discrète et très mignonne

Pour ce qui est  qui est de la plume, on retrouve ce style onirique déjà présent dans le cirque des rêves. Sans grande surprise, c'est vraiment très bien écrit : c'est beau, fluide et c'est un plaisir de lecture. Néanmoins, là où ce roman se distingue du premier de l'autrice, c'est dans la narration originale. En effet, on est plus du tout sur une narration linéaire mais plutôt un récit "commode" qui renferme plein de tiroirs. Oula, je sais que ça peut faire peur comme ça mais pas d'inquiétude. Le scénario principal (fil rouge) est seulement entrecoupé de contes, qui sont particulièrement beaux et qui ont une portée philosophique assez intéressante. J'ai eu cette sensation aussi rare qu'agréable de ne plus être une simple lectrice mais  un personnage du roman. On vibre tellement avec les personnages, on est tellement plongé dans la mer sans étoiles qu'on a vraiment l'impression de vivre une aventure rocambolesque… qui s'achève bien trop tôt malheureusement. 

En résumé lisez ce livre Si vous êtes à la recherche d'une lecture originale, dépaysante et exigeante, vous êtes définitivement au bon endroit. Et je vous conseille aussi le premier roman de l'autrice Le cirque des rêves : c'est un roman YA, contrairement à la mer sans étoiles, mais il est tout aussi bien ! 

  Ma note : ♥♥♥♥♥/5  

La mer sans étoiles

Fanart de @Rosiethorns88
(son site web, son Tumblr)


"Peut-être qu'une fois qu'on a mis les pieds aux pays des merveilles, on est censé y rester pour toujours, parce que plus rien ne sera jamais pareil dans le vrai monde, l'autre monde, le monde d'après. Le monde au-delà."


wallpaper-1019588
Cléopâtre - Les grandes passions de l'histoire (Sonia Alain)
wallpaper-1019588
Week of X : Wolverine #18 et X-Men #5
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ? #244
wallpaper-1019588
C’est lundi, que lisez-vous ?