Swimming pool

Swimming pool
 Rageot (2020) ◾ 222 pages  ◾  Ecrit par Sarah Crossan (traduit par Clémentine Beauvais)

Ce n'est plus un secret pour vous : j'adore les romans de Sarah Crossan. Bon, en réalité, je n'en ai lu que deux mais les deux furent des coups de cœur. De ce fait, j'avais particulièrement envie de lire Swimming pool (bien que je nage très mal et que je déteste la piscine)  Au final, ce n'est pour l'instant pas le meilleur que j'ai lu de l'autrice mais j'ai tout de même passé un chouette moment ! 

Kasienka vient d’arriver en Angleterre avec sa mère. Elle qui n’a jamais connu que la Pologne fait sa rentrée dans un pays qui n’est pas le sien, avec des gens qu’elle ne connaît pas, dans une langue qu’elle maîtrise mal. Et le soir venu, de quartier en quartier, elle cherche son père, qui a quitté le domicile familial sans laisser d’adresse. Bref, ce pays est gris, humide, et parfois assez inhospitalier. Heureusement, il y a la piscine, il y a l’eau. Et dans l’équipe de natation, il y a William…

Ici pas de sœurs siamoises ni de grand-frère condamné à mort, mais toujours cette bonne grosse dose d'émotions propre à l'autrice et aussi du vers libre. On est toujours sur un rythme particulièrement haletant : les pages se tournent toutes seules et on ne s'ennuie pas une seule seconde. Mais, contrairement aux deux autres que j'ai lu, j'ai trouvé que l'histoire se déroulait un peu trop vite pour le coup. Ainsi, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher à l'héroïne et j'aurais aimé que ses émotions soient davantage mises en avant. La fin m'a beaucoup déçue, clairement j'avais pas l'impression que le roman était fini. 

De plus, je m'attendais à ce que la natation occupe une plus grande place dans le récit (le livre s'appelle quand-même Swimming pool !) mais j'ai l'impression que ça aurait pu marcher avec n'importe quel sport ou activité. Même si ce sport a une importance particulière pour la jeune fille et sa famille, j'ai trouvé qu'il n'était pas assez exploité au niveau de l'intrigue. 

Pour autant, j'ai quand-même été émue par cette lecture. Sarah Crossan (et même Clémentine Beauvais) nous livre un récit touchant abordant avec justesse et sans fard un certain nombre de thématiques importantes : de l'immigration aux relations conflictuelles avec les parents en passant par la difficulté de s'intégrer. Swimming pool nous présente la vie telle qu'elle est avec des hauts et des bas. On nous présente aussi l'amour sous toutes ces formes : de l'amour familiale avec la relation entre Kasienka et sa mère qui cherche à tout prix à retrouver son géniteur, de l'amitié avec les rencontres faites au collège ou encore Kanoro ( un médecin noir qui est juste ultra bienveillant ♥) ou bien-sûr l'Amour entre Kassienka et William, rencontré au club de natation. Bref, tant de raisons d'être incroyablement touché.e par cette lecture.

Au final, malgré quelques défauts, j'ai passé un moment de lecture fort agréable avec Swimming pool, un roman YA très juste et réaliste. Maintenant, j'ai hâte de lire encore plus de romans de l'autrice notamment Toffee et Moi, paru chez Rageot il y a pas longtemps. 

Ma note :  ★★★☆☆/5  


Dans le même style :


Swimming pool Swimming pool
"Il y a une clocheDont la sonnerie stridente signaleQu’ il est temps de changer de classe.D’un cri elle nous commande.Comme des somnambules on se lèveQuand elle résonne;On fait silenceQuand elle l’ordonne."

wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Monster Clash 2 APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Les garçons russes ne pleurent jamais
wallpaper-1019588
L’armée des ombres – Joseph Kessel
wallpaper-1019588
F*** Eve, mon père Noël s’appelle Adam ! – Caro M. Leene