La malédiction d’Old Haven

La malédiction d’Old Haven

Auteur: Fabrice Colin

Edition: Albin Michel

Genre: Fantastique, aventure

Parution: 2007

Pages: 636

Description: 1723. Gotham. Orphelinat de la Sainte-Charité. Mary Wickford, jeune orpheline à la beauté flamboyante, quitte le couvent et les sœurs qui l’ont recueillie dix-sept ans plus tôt. En route vers l’est, la jeune fille s’arrête dans le vieux village d’Old Haven où règne une atmosphère lourde de secrets. Sans jamais être venue, elle connaît ces paysages de brumes et de ténèbres… C’est ici, à Old Haven, que fut brûlée vive, quarante-deux ans auparavant, une sorcière du nom de Lisbeth Wickford…

Hello à tous !

C’est une lecture un peu particulière que je vous présente aujourd’hui. En effet, j’ai lu ce livre il y a une dizaine d’années et j’en ai gardé un souvenir assez prégnant. Je me souviens l’avoir adoré à l’époque. Comme c’est un livre complètement basé sur des histoires de sorcières, je me suis dit qu’il serait parfait pour le Pumpkin Autumn Challenge. Alors qu’en est-il dix ans après ?

Dans un premier temps, je me suis rendue compte que je ne me souvenais que très peu voire pas du tout de l’histoire. J’ai donc eu l’impression qu’il s’agissait davantage d’une première lecture que d’une relecture. Et malheureusement j’ai été moins convaincue que ce que j’avais espéré d’après mes souvenirs. En effet, j’ai mis beaucoup de temps à terminer cette lecture. Presque un mois ! Alors certes c’est une belle brique et certes j’ai eu peu de temps pour lire mais quand même. A la fin, j’avais vraiment envie de le terminer et de passer à une autre lecture.

Une chose qui m’a un peu embêtée est le trop-plein d’informations et de concepts qu’il y a dans cette histoire. Un simple roman traitant de sorcières m’aurait convenu. Et elles sont bien présentes… tout comme des dragons, des pirates, des indiens, un rapport à la religion, des créatures de l’univers lovecraftien avec Dagon et Cthulhu notamment. Cela aurait pu être un atout mais j’ai davantage eu l’impression d’une sorte de fourre-tout, ce qui est dommage.

Malgré tout il y a des passages que j’ai vraiment aimé lire. Notamment le début et la fin (la fille pas compliquée quoi). Le début m’a vraiment plongé dans l’ambiance que je souhaitais: une cabane dans les bois, les sorcières de Salem, un asile… ça, j’ai vraiment apprécié et j’aurais finalement aimé que le livre continue sur cette unique lancée tout du long. Quant à la fin, elle comporte beaucoup d’action et un ton dramatique qui m’a plu. Hélas, cela ne m’aurait pas dérangé que le livre comporte 100 à 200 pages en moins.

En bref, une relecture en demi-teinte. Je suis vraiment étonnée car j’en avais vraiment un excellent souvenir. Mais il y a dix ans j’avais un bagage littéraire bien moins étoffé et mes goûts ce sont sans aucun doute affutés ce qui explique peut-être cela. Néanmoins j’ai été étonnamment surprise par la petite incursion de l’univers lovecraftien que je ne connaissais pas du tout à l’époque.

Note: 6/10

Léa

éèé

wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Premières lignes #143 : La face cachée de Lily
wallpaper-1019588
La maîtresse de Trevelyan
wallpaper-1019588
J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre » Elie Buzyn
wallpaper-1019588
Les Furtifs