Le Nobel de littérature à la poétesse Louise Glück

Le Nobel de littérature à la poétesse Louise Glück
Jeudi 8 octobre 2020, 13 heures, annonce: le prix Nobel de littérature 2020 va à la poétesse américaine Louise Glück, née à New York en 1943 et vivant maintenant à Cambridge (Massachusetts). "For her unmistakable poetic voice that with austere beauty makes individual existence universal" (Pour son incomparable voix poétique qui, avec une beauté austère, rend l'existence individuelle universelle).

Le Nobel de littérature à la poétesse Louise Glück

Louise Glück. (c) Niklas Elmehed/Nobel Media.


Diable! Qui est Louise Glück ? Elle n'est pas traduite en français à l'exception d'un recueil collectif, "États des lieux - Treize poètes américains contemporains", initiative d'écrivains canadiens qui voulaient traduire et faire connaître chez eux la poésie américaine contemporaine significative (Editions du Noroit, 2013). Par contre, elle l'est en espagnol, en allemand et en suédois.

On espère que la lauréate du Nobel de littérature, dix-septième femme à recevoir cette distinction, sera aussi traduite en français. Même si on sait combien traduire de la poésie est difficile. Elle a aussi reçu différents prix prestigieux dont le Pulitzer (1993) et le National Book Award (2014).

Auteure aujourd'hui d'une douzaine de recueils de poésie et de différents essais sur la poésie, Louise Glück fut remarquée dès son premier recueil, "Firstborn", en 1968, et est consacrée immédiatement comme voix importante de la littérature contemporaine. Elle-même se revendique clairement des poètes objectivistes comme Louis Zukofsky, Charles Reznikoff, George Oppen ou Carl Rakosi.

Extrait

"Snowdrops" dans "The Wild Iris" (1992), qui lui valut le prix Pulitzer, décrit le retour miraculeux de la vie après l'hiver.

I did not expect to survive,

earth suppressing me. I didn’t expect

to waken again, to feel

in damp earth my body

able to respond again, remembering

after so long how to open again

in the cold light

of earliest spring –


afraid, yes, but among you again

crying yes risk joy


in the raw wind of the new world.

On peut découvrir différents poèmes de Louise Glück ici.

Bibliographie sélective (en anglais)

  • "Firstborn" (New American Library, 1968)
  • "The House on Marshland"(Ecco Press, 1975)
  • "The Garden" (Antaeus Editions, 1976)
  • "Descending Figure" (Ecco Press, 1980)
  • "The Triumph of Achilles " (Ecco Press, 1985)
  • "Ararat" (Ecco Press, 1990)
  • "The Wild Iris" (Ecco Press, 1992)
  • "Proofs and Theories: Essays on Poetry" (Ecco Press, 1994)
  • "The First Four Books of Poems" (Ecco Press, 1995)
  • "Meadowlands" (Ecco Press, 1996)
  • "Vita Nova" (Ecco Press, 1999)
  • "The Seven Ages" (Ecco Press, 2001)
  • "October" (Sarabande Books, 2004)
  • "Averno" (Farrar, Straus and Giroux, 2006)
  • "A Village Life" (Farrar, Straus and Giroux, 2009)
  • "Poems 1962–2012" (Farrar, Straus and Giroux, 2012)
  • "Faithful and Virtuous Night" (Farrar, Straus and Giroux, 2014)
  • "American Originality: Essays on Poetry" (Farrar, Straus and Giroux, 2017)

Vous ne connaissiez pas Louise Glück? Ne vous en faites pas. Un sondage en ligne sur le site du prix Nobel s'avère rassurant: sur 834 votants à 14 heures ce jeudi, 90% déclarent n'avoir lu aucun de ses poèmes.
Le Nobel de littérature à la poétesse Louise Glück

wallpaper-1019588
Les anges noirs de Berlin
wallpaper-1019588
Les anges noirs de Berlin
wallpaper-1019588
'Queen Bee' de Gaïa Alexia
wallpaper-1019588
La Quête du Temps - Temps 1 - Errances - Lise Barrow