Premières Lignes #20

La nostalgie de l’ange

d’Alice SEBOLD

Nouveau billet pour ce rendez-vous hebdomadaire, initié par Aurélia du blog Ma Lecturothèque : les premières lignes d’un livre que j’ai lu, pioché au hasard (ou presque) sur mes étagères.
Si vous souhaitez participer aussi, n’hésitez pas à mettre un commentaire avec le lien de votre article pour que je puisse vous ajouter à la liste. 😉Premières Lignes #20

388 pages – Éditions France Loisirs – 01/2003

Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l’âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973. La plupart des jeunes filles disparues dans les années soixante-dix dont les journaux publiaient la photo me ressemblaient : de race blanche, le cheveu châtain terne. C’était avant que les avis de recherche d’enfants de toutes races et de tout sexe n’ornent les cartons de lait ou les quotidiens. C’était encore l’époque où les gens croyaient que ces choses-là n’existaient pas.
Dans l’album souvenir du lycée, j’avais cité Juan Ramón Jiménez, un poète espagnol que ma soeur aimait : « Si l’on vous donne du papier avec des lignes, écrivez du côté où il n’y en a pas. » J’avais choisi cette citation, à la fois parce qu’elle exprimait mon mépris pour tout environnement structuré, du genre salle de classe, et aussi parce que j’imaginais me voir ainsi conférée une aura littéraire, puisque ce n’était pas la citation débile d’un groupe de rock quelconque. J’étais membre du club d’échecs et du club de chimie, et je brûlais tout ce que j’essayais de faire cuire dans la classe d’arts ménagers de Mrs. Delminico. Mon prof préféré était celui de sciences naturelles, Mr. Botte, qui aimait faire danser les grenouilles et les écrevisses à disséquer dans leur bocal paraffiné, comme pour leur rendre vie.
Ce n’est pas Mr. Botte qui m’a tuée, au fait. Et ne vous imaginez pas que tous ceux que vous allez croiser ici sont suspects. C’est bien ça le problème. On n’est jamais sûr de rien. Mr. Botte est venu à ma messe d’enterrement – ainsi que la majorité des élèves, excusez-moi du peu ; je n’ai jamais été aussi populaire – et il a beaucoup pleuré. Sa fille était malade. On le savait tous, c’est pour ça que lorsqu’il riait à ses propres blagues – éculées bien avant que je n’atterrisse dans sa classe – on riait aussi, en se forçant parfois, juste pour lui faire plaisir. Sa fille est morte un an et demi après moi. Elle avait une leucémie. Mais je ne l’ai jamais croisée dans mon paradis.
C’est un voisin qui m’a tuée. Ma mère aimait ses parterres de fleurs et, un jour, mon père et lui avaient parlé engrais. Mon meurtrier croyait aux bonnes vieilles méthodes, celles de sa mère en l’occurrence, coquilles d’oeufs et marc de café. Mon père était revenu à la maison le sourire aux lèvres, en plaisantant sur le jardin du voisin, certes splendide, mais qui, à la première vague de chaleur, allait monstrueusement puer.

4ème de couverture :
Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l’âge de quatorze ans, le 6 décembre 1973.
Mais l’histoire ne s’arrête pas là. C’est même elle qui nous racontera la suite. Car, après sa mort, Susie se retrouve au ciel. C’est « son ciel à elle », un ciel qui ressemble aux désirs et aux besoins d’une jeune fille de 14 ans. De là-haut, elle peut voir ce qui se passe sur terre. Elle observe les conséquences de sa mort : sur sa famille qui se déchire, sur ses proches qui ont du mal à comprendre. le chagrin et la colère, mais aussi la force et le courage des siens. Et, tout doucement, Susie doit apprendre à lâcher prise de sa vie terrestre…

Les blogueurs et blogueuses qui y participent aussi :

• Au baz’art des mots
• Light & Smell
• Les livres de Rose
• Lady Butterfly & Co
• Le monde enchanté de mes lectures
• Cœur d’encre
• Les tribulations de Coco
• Vie quotidienne de Flaure
• Ladiescolocblog
• Selene raconte
• La Pomme qui rougit
• Les lectures d’Emy
• Aliehobbies
• Ma petite médiathèque
• Pousse de ginkgo
• À vos crimes
• L’univers de Poupette
• Le parfum des mots
• Chat’Pitre
• Les lectures de Laurine
• Lecture et Voyage
• Eleberri
• Les lectures de Nae
• Prête-moi ta plume
• Tales of Something
• Ju lit les mots
• Read For Dreaming


wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La maîtresse de Trevelyan
wallpaper-1019588
J’avais 15 ans : vivre, survivre, revivre » Elie Buzyn
wallpaper-1019588
Les Furtifs
wallpaper-1019588
Malgré nos différences » Fanny André