Une nuit en Crète de Victoria Hislop

C’est par une splendide matinée en Crète que je vous écris cet avis sur Une nuit en Crète. Impossible d’être mieux disposée pour apprécier ce livre de Victoria Hislop, l’auteure anglaise qui vous parle de la Grèce comme aucune autre.

Une nuit en Crète de Victoria Hislop (éditions Le livre de poche)

Une nuit en Crète de Victoria Hislop (éditions Le livre de poche)

Comme beaucoup de lecteurs et de lectrices surtout, j’ai découvert Victoria Hislop avec son merveilleux L’île des oubliés, un roman sur fond historique qui retrace les heures sombres de Spinalonga, l’île au large d’Elounda et de Plaka qui servit de lieu de mise en quarantaine des lépreux de Grèce pendant la première moitié du XXe siècle.

Depuis, j’ai lu quelques autres titres de cette auteure, avec plus ou moins de succès, cherchant l’impossible : renouer encore et encore avec l’émotion suscitée par la lecture de L’île des oubliés.

Cette fois, j’ai abordé les choses différemment. Je n’ai pas cherché à comparer ce recueil de nouvelles à son best-seller, je l’ai pris pour ce qu’il était : des tranches de vie et des galeries de personnages venus de Grèce continentale, de Crète et de Chypre. J’ai ainsi fait la connaissance avec le pope de Ladrisi trahit par son perroquet, la propriétaire du kafenion déchirée par la rivalité de ses jumeaux, la jeune Irini prise bien malgré elle dans les tourments politiques d’Athènes, le boucher de Karapoli victime d’un passé que certains aimeraient oublier, la jolie Angeliki qui jamais ne se mariera, Kyria Kakanidis l’institutrice dont la sévérité marquera toute une génération d’élèves, Giorgios Kazaras, le propriétaire du periptero (kiosque à journaux) qui voit tout mais ne dit rien, la pauvre Maria Makrakis qui mourra seule et abandonnée de tous, la mère louve d’Andreas et la dernière danse de Theodoros et Agapi. Beaucoup d’émotions à la lecture de ces vies banales mais qui mises bout à bout font l’histoire d’un pays et lui donnent une âme. Beaucoup de reconnaissance aussi d’avoir la chance de séjourner une nouvelle fois sur cette île que je commence à connaître un peu mieux grâce notamment aux textes de Victoria Hislop qui, par petites touches, me dévoilent certaines coutumes locales et les habitudes de vie. Tout cela me donne chaque jour envie de pousser plus loin la découverte.

Elle n’avait pas grandi dans le village et, même si elle y avait vécu près de cinquante ans, elle avait toujours été considérée comme une nouvelle venue. Il en allait ainsi à cette époque. De mémoire, elle ne recevait pas de visites, elle n’avait pas d’amis ; elle était une étrangère et la fameuse hospitalité crétoise ne s’était jamais étendue à elle.

J’ai lu ces scènes de vie en observant des petits vieux attablés à une tavernia de Fourni ou en admirant un lever de soleil à Chania. Je me suis nourrie de ces nouvelles, j’ai eu la sensation qu’elles me rapprochaient de ces personnes qu’il m’arrive de croiser en échangeant un maladroit mais très souriant Kalimera ! J’aime la Grèce profondément et ses habitants n’ont de cesse de me surprendre par leur gentillesse et leur hospitalité. J’ai bien du mal à transcrire par mes mots cet amour que je porte à ce pays, heureusement Victoria Hislop le fait si bien qu’il me suffit de recommander la lecture de ses textes.

Lire Une nuit en Crète c’est s’inviter dans l’intimité d’un foyer crétois, partager la table d’une famille d’Athènes, prendre un raki dans un kafenion avec les villageois du coin. C’est sentir et vivre la Grèce dans toute sa simplicité et son authenticité.


L’ESSENTIEL

Couverture d'Une nuit en Crète de Victoria Hislop

Couverture d’Une nuit en Crète de Victoria Hislop

Une nuit en Crète
Victoria HISLOP
Editions Les escales en GF et Le livre de poche
Sorti le 01/10/2016
122 pages

Genre : nouvelles
Plaisir de lecture : ❤❤❤❤❤
Recommandation : oui
Lectures complémentaires :  L’île des oubliés de la même auteure ainsi que ses autres romans (Une dernière danse, Le fil des souvenirs, La ville orpheline, Ceux qu’on aime, Cartes postales de Grèce)

RÉSUMÉ DE L’ÉDITEUR

Un objet magnifique et des scènes inoubliables : un hommage bouleversant à la Méditerranée servi par le talent unique de Victoria Hislop

Au fil de dix nouvelles au charme indéniable, Victoria Hislop nous emmène à travers les rues d’Athènes et les parcs ombragés des villages grecs. En évoquant leur atmosphère si particulière, elle donne vie à un grand nombre de personnages inoubliables : un prêtre solitaire, deux frères qui n’arrêtent pas de se quereller, un étranger indésirable ou encore un jeune marié à la mémoire défaillante.

Des histoires simples et fortes, où le charme de la Méditerranée sert les plus grandes peines comme les plus belles rencontres. L’amour, la loyauté, la séparation et la réconciliation sont abordés avec le style si reconnaissable de Victoria Hislop.


TOUJOURS PAS CONVAINCU ?

3 raisons de lire Une nuit en Crète

  1. Si vous êtes disposé à lire des tranches de vie simples et authentiques
  2. Si vous avez envie de vous évader en Grèce depuis votre canapé
  3. Si vous avez déjà lu et aimé des romans de Victoria Hislop

3 raisons de ne pas lire Une nuit en Crète

  1. Si vous n’avez jamais lu cette auteure, commencez plutôt par L’île des oubliés
  2. Si vous attendez d’une nouvelle une chute mémorable
  3. Si les formats très courts ne vous laissent pas assez de temps pour vous plonger dans une histoire

L’article Une nuit en Crète de Victoria Hislop est apparu en premier sur Lettres & caractères.


wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Carnet de bord #72
wallpaper-1019588
LING & les êtres mécaniques. Emma ROBERT et Gwendal BLONDELLE – 2020 (Dès 5 ans)
wallpaper-1019588
Le royaume d’Eigam #1 – Une pierre extraordinaire » S.J Vogel
wallpaper-1019588
L’HOMOPHOBIE DANS LE MILIEU SPORTIF - Des Jeux Européens pour Tous ?