Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied de Marine Veith

" Partez à l'aventure sur un voilier...!"
Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied de Marine VeithAuteur : Marine Veith
Editions : Sarbacane
Collection : Exprim'
Date de sortie : 10 juin 2020Nombre de pages : 240Prix chez l'éditeur : 16 euros
Synopsis : Bardu, c’est un peu le papi misanthrope qui commence à ressentir la solitude. Un jour, il prend Julien en stop. Julien a 18 ans, il est orphelin et ne sait pas où aller. Bardu lui propose de l’accompagner sur le Meursault, un voilier sur lequel il transporte du cannabis, « sans consommer, c’est dégueulasse ». Mais pendant une escale, une clandestine à la chevelure aussi explosive que son prénom, Exaucée, va contrarier tous leurs plans.
Exaucée est congolaise, elle n’a que sa vie, qu’elle veut vivre en France : elle les oblige à quitter la Sicile sans payer leur bakchich aux mafias. Ils s’engagent alors dans une course à la vie ponctuée de rencontres loufoques et inquiétantes…
Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied de Marine VeithCeux qui traversent la mer reviennent toujours à pied de Marine VeithJe remercie les éditions Sarbacane pour l’envoi de cette nouveauté dans la collection Exprim’. J’aime beaucoup cette collection, autant que la collection Pépix, et je ne pouvais pas passer à côté de cette nouvelle parution ! Il faut dire qu’avec les beaux jours qui arrivent et la chaleur, j’ai de suite fondu sur la couverture magnifique avec le soleil, un bateau et la mer.
Dans ce roman, on va suivre Julien, 18 ans, qui n’a plus rien à perdre. Il va faire la rencontre de Bardu, un homme solitaire qui va le prendre sous son aile, sur son voilier, avec une cargaison de cannabis. Sur le chemin, ils vont faire la rencontre d’Exaucée, une jeune congolaise prête à tout pour venir vivre en France.
Le résumé ne m’a pas de suite emballée, j’attendais vraiment de voir l’histoire et l’intrigue. Ce que je retiens vraiment de ce roman, c’est la plume de l’autrice. Elle nous plonge directement dans le grand bain, on évolue au cœur de l’histoire et on s’attache très vite aux personnages. Marine Veith a une façon de raconter très particulière, sa plume peut paraître un peu déroutante mais j’ai trouvé cela très orignal et ça m’a vraiment plu au fil de l’histoire.
L’histoire, parlons-en ! Je me suis énormément attachée aux personnages, mais parfois, j’ai vraiment eu du mal avec les péripéties, du mal à vraiment être accrochée à tout ce qui pouvait se passer. J’ai vraiment eu l’impression de passer à côté de l’histoire parfois, et le temps m’a semblé long, alors que le roman fait moins de 200 pages. Néanmoins, j’ai vraiment apprécié les thèmes abordés, notamment l’immigration, la mafia, le trafic de drogue, l’adoption, c’est très intéressant mais malheureusement ça ne l’a pas fait avec moi.
Pour conclure, cette histoire débutait vraiment bien pour moi, j’appréciais la plume et le personnage principal. Malheureusement, la suite, malgré des thèmes forts et intéressants, ne m’a pas convaincue, je suis vraiment passée à côté. Cependant, je vous conseille tout de même cet ouvrage car j’ai vraiment vu d’excellentes critiques, faites-vous votre propre avis.
Ceux qui traversent la mer reviennent toujours à pied de Marine VeithUne histoire avec des sujets forts et intéressants, mais une intrigue qui ne m’a pas transportée !

wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi