Ma soeur, serial killeuse de Oyinkan Braithwaite

Auteur: Oyinkan Braithwaite
Maison d'édition:  Delcourt / j'ai lu
Genre:  thriller 
Prix: 18,50€ / 7,20€ 
Pages:  282
Date  de la 1ère édition: 2019
Résumé 
Korede s’est donné pour mission de protéger sa cadette envers et contre tout, et ce n’est pas une mince affaire. Non contente d’être la plus belle et la favorite de leur mère, Ayoola a aussi la fâcheuse habitude de tuer ses amants. Ainsi, au fil du temps, Korede est devenue experte pour faire disparaître les traces de sang et les cadavres. « Seulement, avec Femi, ça fait trois. Et à trois, on vous catalogue serial killer… » À l’instar d’une Jane Austen des temps modernes, Oyinkan Braithwaite interroge les liens du sang, tout en pratiquant une critique en règle de la société nigériane : sa corruption, ses différences de classe, son machisme exacerbé…
Une comédie noire et décalée, aussi mordante que glaçante.
Ma soeur, serial killeuse de Oyinkan Braithwaite
Merci à la maison d'édition et à bepolar pour leur confiance et l'envoie de ce livre 
17/20 

Ce que j'en ai pensé : 
  
 J'ai adoré ce livre qui est malheureusement trop court ! Cetait drôle, cynique, ironique et décalé. Mais il me reste comme un arrière-goût d'inachevé. Jaurai aime en apprendre un peu plus sur Ayoola et sur la fin soit un peu plus approfondie. 


Qui sont les personnages .

      Les personnages principaux sont intéressants. J'ai adoré découvrir ces deux sœurs. Elles avaient une personnalité décadente et elles sortent du lot. Deux femmes mémorables, terriblement drôles et attachantes.

    Korede et Ayoola sont deux sœurs en totale opposition. Korede a aucune confiance en elle, elle est renfermée, solitaire et surtout extrêmement loyal envers sa sœur. Ayoola, elle est passionnée de mode, extrêmement belle et attirante elle a énormément confiance en elle et extravertie. Seule ombre au tableau Ayoola aime tuer des hommes !


Quelle est l'histoire de ce livre?
    
L'histoire était super plaisante ! J'ai adoré le mélange des genres. On oscille entre le thriller, la comédie et le drame familial. C'était totalement décalé, drôle, cynique et divertissant. C'était plaisant de suivre ses deux sœurs. On suit Korede et sa loyauté envers Ayoola qui est prête à tout pour la sauve et la protéger, quitte à se débarrasse des corps de ses victimes.

    Par contre, j'ai trouvé cela vraiment trop court ! J'en voulais plus ! Cela m'a légèrement frustré. J'aurais aimé qu'on en apprenne plus sur Ayoola et sur la suite des évènements. La fin est légèrement trop abrupte et je voulais en savoir plus, il me reste des questions sans réponses.

  
Le style d'écriture. 
  J'ai été charmée par la plume de cette autrice. Elle a une plume totalement décalée et j'ai adoré son humour. C'était à la fois drôle et fort. J'ai adoré les minis chapitres qui donnent comme une impression de journal intime. C'est super rythmé et fluide.
Conclusion 
Une super découverte. Un roman qui mélange les genres. On oscille entre la comédie, le thriller et le drame familial ! C'était tellement décalé, drôle, cynique et un petit peu malsain. J'ai apprécié voir la relation entre les deux sœurs et de voir jusqu'à où Korede est prête à aller pour protéger Ayoola et lui éviter la prison.

Les + :

* Les personnages ont conquis mon cœur. J'ai adoré ses deux sœurs totalement oppose et le puissant amour fraternel.

* L'histoire en elle-même est super drôle et j'ai apprécié son originalité. Ayoola est une sérial killeuse et on suit sa sœur qui est prête à tout pour protéger son secret.

* L'écriture de l'autrice est totalement décalée et remplie d'humour noir. J'ai adoré les chapitres qui sont très courts qui font penser à un journal intime.

Les - :

* J'aurais aimé qu'on en apprenne encore un peu plus sur Ayoola. Le personnage reste très mystérieux.

* C'était légèrement trop court. Cela m'a laissé un arrière-goût amer, comme rien sensation d'inachevé. La fin est abrupte et il reste des questions, une suite prévue ?



Une Citation pour se faire une idée de la plume?


Je parie que vous ne le saviez pas : l’eau de Javel masque l’odeur du sang. La plupart des gens utilisent la javel sans discernement ; ils présupposent que c’est un produit à tout faire, ils ne prennent jamais le temps de  lire la liste des composants au dos du flacon, ni  de revenir inspecter le résultat. L’eau de  Javel désinfectera, mais pour éliminer les résidus, ce n’est pas génial ; je ne m’en sers qu’après avoir récuré la salle de bains de toutes traces de vie, et de mort.

wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi