Kushiel, tome 1 : La marque, de Jacqueline Carey

Phèdre nô Delaunay a été vendue par sa mère alors qu'elle n'était qu'une enfant. Habitant désormais la demeure d'un haut personnage de la noblesse, pour le moins énigmatique, elle y apprend l'histoire, la théologie, la politique et les langues étrangères, mais surtout... les arts du plaisir. Car elle possède un don unique, cruel et magnifique, faisant d'elle une espionne précieuse et la plus convoitée des courtisanes. Rien ne paraît pourtant lui promettre un destin héroïque. Or, lorsqu'elle découvre par hasard le complot qui pèse sur sa patrie, Terre d'Ange, elle n'a d'autre choix que de passer à l'action. Commence alors pour elle une aventure épique et déchirante, semée d'embûches, qu'il lui faudra mener jusqu'au bout pour sauver son peuple.

Kushiel, tome 1 : La marque, de Jacqueline Carey
L'histoire de Phèdre nô Delaunay dormait dans ma bibliothèque depuis 2018 et c'est sur un petit coup de tête que j'ai décidé de l'en sortir (car lire 959 pages ça demande du temps, et puis il faut bien avoir en tête que Kushiel est une série de plusieurs volumes de quasi 1000 pages/tome, et dont la trame principale est un immense conflit géopolitique qui pourrait tout à fait rivaliser avec celui de GoT).
Mais Kushiel - la Marque, ce n'est pas que ça. C'est au commencement un récit très introductif qui s'étend sur près de 300 pages (oui, il faut s'accrocher !) et qui nous présente un univers ou plutôt un royaume (Terre d'Ange) composé de sept provinces d'une grande richesse qui toutes ont pour base une erotico-religion composée de diverses divinités, et donc de diverses maisons qui toutes ont un rapport à la sexualité différente (BDSM, romantisme, esthétisme, jeux...) afin de servir les préceptes de Naamah.
Ce premier volume marque donc notre entrée dans un univers qui lève tous les tabous autour de la prostitution et de la sexualité, notamment BDSM. Il est bon d'en être pleinement conscient.e avant de débuter la lecture de ce livre qui exploite le sujet en long en large et en travers ! (ça vous évitera ainsi de passer un moment potentiellement désagréable/malaisant).
Qui se soumet n’est pas toujours faible. Choisis tes victoires avec sagesse.

Mais si je précise bien que le sujet est abordé en long en large et en travers... Le sujet n'occupe pas pour autant toute la place dans cette histoire, loin de là. Car Kushiel, c'est un roman d'une ingéniosité démesuré. En s'inspirant de notre histoire, nos religions et notre géographie, Jacqueline Carey a su créer son propre univers, avec ses propres conflits historiques...  le tout en jonglant avec plus d'une soixantaine de personnages, tous destinés à tenir un rôle dans l'immense toile qu'elle s'est amusée à tisser !
Le nombre à de quoi impressionner, certes, mais il ne sera jamais plus impressionnant que la qualité du développement du personnage de Phèdre et la plume qui l'accompagne. Car La Marque est rédigé comme un journal dans lequel Phèdre rassemble toutes les pièces d'un puzzle qui lui était alors impossible de saisir pleinement, ce malgré son implication au sein des intrigues de la cour de Terre d'Ange, pour le service de Delaunay.
Car Phèdre est un pion, et nous allons en devenir un avec elle. Pour le meilleur mais surtout pour le pire.
Prendre un traître comme allié, c'est se préparer un ennemi pour l'avenir.

Je suis ravie d'avoir eu l'idée de lire ce livre durant cette période, car j'avais vraiment besoin de m'occuper l'esprit ! La Marque ne pouvait que répondre à ce besoin. Avec des personnages tous plus géniaux les uns que les autres, la maturité du récit et des thématiques abordés, la palette de "bons" et de "mauvais" personnages et ce sentiment de sécurité si fragile, nous baignant avec Phèdre dans une incertitude et une ambiance clair-obscur quasi-permanente... ô Phèdre !
J'ai rarement autant apprécié une protagoniste. Entière, bornée et marquée du sceau de Kushiel, elle est d'un courage et d'une tenacité sans bornes. Sa capacité à se relever et à se sortir de situations particulièrement difficiles est époustouflante, autant que son talent à analyser ce qui est en train de se produire autour d'elle. Clairvoyante, elle nous conte son histoire avec la plus grande sagesse et la plus grande force qui soit.
Bien évidemment... C'est un roman que je recommande chaudement. Autant pour sa sensualité que pour son intelligence.
Amazon/Icon/button
Kushiel, tome 1 : La marque, de Jacqueline Carey

wallpaper-1019588
L.o.v.e
wallpaper-1019588
Comics coups de cœur de la semaine du 03/12/2022
wallpaper-1019588
Et pourtant, les enfants lisent!
wallpaper-1019588
On était des loups - Sandrine Collette ♥♥♥♥♥