Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor

Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor Afrique, après l'apocalypse. Le monde a changé de bien des façons, mais il est une région où les génocides intertribaux continuent d'ensanglanter la terre. Une femme survit à l'anéantissement de son village et au viol commis par un général ennemi. Elle erre dans le désert dans l'espoir d'y mourir, mais donne naissance à une petite fille dont la peau et les cheveux ont la couleur du sable. Persuadée que son enfant est différente, extraordinaire, elle la nomme "Onyesonwu", ce qui signifie dans une langue ancienne : "Qui a peur de la mort ?" A mesure qu'Onye grandit, elle comprend peu à peu qu'elle porte les stigmates physiques et sociaux de sa violente conception. Des pouvoirs magiques aussi insolites que remarquables commencent à se manifester chez elle alors qu'elle est encore enfant. Sa destinée mystique et sa nature rebelle la poussent à quitter son foyer pour se lancer dans un voyage qui la forcera à affronter la nature, la tradition, l'histoire, l'amour, les mystères spirituels de sa culture et à apprendre enfin pourquoi elle a reçu le nom qu'elle porte. Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor
TW : Viol et abus sexuels, si ce sont des sujets auxquels vous êtes sensibles, passez votre chemin ^^

En grande amatrice de Fantasy, il était impensable que je ne lise pas ce livre ! Pourquoi me direz-vous ? Eh bien Qui a peur de la mort ? a reçu le World Fantasy Award il y a quelques années de cela. Autant vous dire que ça a de quoi titiller ma curiosité ! Du coup, je me suis lancée dans cette lecture sans grandes attentes et... WOAW !!  Que dire à part que je me suis pris une énorme claque ! Une claque si violente qu'il va m'être quasiment impossible de vous le vendre parfaitement. Une claque si violente qu'elle va probablement m'empêcher d'écrire une chronique construit (et constructive). Qui a peur de la mort ? est un OVNI littéraire. Ce genre de livres avec lesquels ça passe ou ça casse. Mais aussi ce genre de lecture dont la violence marque les esprits à tout jamais. Ce livre ne plaira pas tout le monde et n'est clairement pas fait pour tout le monde mais il a su trouver son public. Et je suis heureuse d'en faire partie.

"La manière dont un enfant est conçu n'est ni sa faute ni son fardeau."

L'univers de ce roman est vraiment atypique ! L'autrice nous plonge dans une Afrique futuriste mais qui peut aussi faire penser à un univers de Fantasy avec la présence de magie. C'est un univers extrêmement sombre voire sauvage et violent. Comme je l'ai dit en introduction, Nnedi Okorafor n'épargne pas son lecteur en lui présentant un univers très réaliste, où viols et guerres sont légions. Evidemment, il y a une grosse inspiration de la culture africaine dans laquelle l'univers prend racine. Aussi bien dans le folklore que dans les valeurs véhiculées, ce roman s'en inspire vraiment. C'est quelque chose qu'on a pas l'habitude de voir en Fantasy Occidentale et du coup, ça régale.

Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor

La street du Gif valide !


Les thématiques abordées sont tout aussi intéressantes. Dans un premier temps, la place des femmes dans la société (sujet qui me tient à cœur, toi-même tu sais). Parce que au cas où il y en a encore qui croît que ce livre, c'est Oui-oui au pays des Bisounours : ne vous y méprenez pas ! Les femmes sont tout aussi mal traitées (et maltraitées) que dans notre société contemporaine. Elle subissent des violences et on leur accorde extrêmement peu de crédit. Dans beaucoup de cas, elles sont vraiment vues comme "juste bonnes à être violées et capturées" (oui, j'ai envie de vomir). L'autrice aborde également la pratique de l'excision (ablation du clitoris pour empêcher les femmes de ressentir du plaisir. Une pratique encore pratiquées dans beaucoup de communauté sur le continent. Je l'ai pas mis dans le trigger warning mais je répète : CE BOUQUIN EST PAS GENTIL ! Oui, et c'est comme ça que je tente de vous donner envie de lire le livre. Nouvelle technique marketing disons... 

Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor

Loin de s'arrêter à cette question, l'autrice propose aussi une réfléxion sur la guerre, et la violence et destruction qu'elle sème derrière elle. Je pense que même si, dans l'imagerie populaire, la guerre est majoritairement considérée comme une chose mauvaise, on ne se rend pas assez compte de sa violence. C'est ce que Nnedi Okorafor tente de nous montrer. Les répercussions sont vraiment fortes et longues. Des peuples qui n'ont souvent rien demandé se retrouvent embarqués dans des conflits violents dont ils peuvent ne pas ressortir vivants ou du moins fortement meurtris. Comme la mère de notre héroïne qui a été violée puis abandonnée en plein cagnard. Je pense que ça sonne très Peace & Love mais le sujet est intéressant, et trop souvent pris à la légère. (qui a toujours envie de lire le bouquin après ça)

On en vient aux personnages qui sont indéniablement une des plus grandes forces de ce roman. CA FAISAIT BIEN LONGTEMPS que je n'avais pas vu des persos aussi attachants. Ils m'ont plu, ils m'ont fait pleurer. J'étais totalement dans l'aventure à leurs côtés. Tellement que je n'ai pas vu le temps passer et lâcher le bouquin fut très compliqué (pour vous dire, j'ai même lu durant une classe virtuelle délinquance juvénile quand tu nous tiens). Notre héroïne, Onyesonwu, m'a énormément touchée ! C'est clairement un personnage imparfait mais pas avec des faux défauts comme certaines héroïnes C'est une fille qui peut parler mal et être blessante, une fille qui peut se montrer très égocentrique et une fille qui a tendance à ne pas se faire que des amis. Mais, c'est aussi un personnage qui a eu une vie dure notamment de par sa naissance (elle est née suite à un viol et pour cette raison, on la rejette totalement) ou à cause de ses pouvoirs qu'elle a du mal à maîtriser. Heureusement, elle peut compter sur ses amies et également sur l'aide du mystérieux Mwita qui semble bien connaître son pouvoir.

Leur relation est on ne plus belle ! C'est loin d'être une simple romance, c'est beaucoup plus. Mwita va vraiment soutenir Onyesonwu jusqu'au bout et leur "amitié" est vraiment fusionnelle. Il va lui permettre d'évoluer, de se "réparer" et d'apaiser sa souffrance. J'ai beau éviter les romances comme la peste d'habitude, celle-ci m'a quand-même fait lâcher des kilos de larmes. Tout autant que la fin qui est loin d'être comme ce à quoi je m'attendais et qui a contribué à me faire encore plus aimé le roman. Mais, je n'en dis pas plus au risque de vous spoiler !

Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor

Bref... que dire de plus !?Ce roman m'a totalement convaincue. Il m'a retourné cerveau, m'a passionnée, m'a émue, m'a plu tout simplement ! Je ne peux clairement pas vous garantir que ce bouquin va vous plaire mais   vraiment, si vous vous en sentez le courage, foncez foncez vers cette pépite ! 


Si vous voulez un âge pour le lire, je le conseille à partir de 14/15 ans mais pas plus tôt, c'est sûr (ne me demandez pas de redire pourquoi...) 

 

Qui a peur de la mort ? - Nnedi Okorafor
Avez-vous lu ce roman ? Vous tente t-il ?
Bon eh bah, je suis bien contente d'avoir enfin écrit cette chronique ! J'espère que j'aurais pu en motiver certains à se lancer.
A la prochaine ! ♥

wallpaper-1019588
Seul le silence – R.J. Ellory, Fabrice Colin et Richard Guérineau
wallpaper-1019588
Réception Masse Critique Babelio du 19 Janvier 2022
wallpaper-1019588
Les Chevaliers du Tintamarre, tome 2 - Le Voyage des âmes cabossées
wallpaper-1019588
Brûler en compagnie de Lisette Lombé