Nul si découvert de Valérian Guillaume

Nul si découvert de Valérian Guillaume

Publié aux éditions de L'Olivier,

Il salive devant les produits alignés sur les rayons du supermarché. Il prie pour être le gagnant d'un jeu-concours organisé par une marque de nourriture mexicaine. Il adore lorsque les vigiles le palpent à l'entrée du magasin. Il se jette sur les distributeurs de friandises, les buffets en libre-service et les stands de dégustation.
Qui est-il, ce garçon qui sue à grosses gouttes et qui rit même quand on se moque cruellement de lui ? Pourquoi cherche-t-il la chaleur humaine dans les allées du centre commercial ?
Depuis qu'il va à la piscine, sa vie a trouvé un sens : Leslie est à l'accueil. C'est un ange, une fée. Elle occupe ses pensées, le rend fou d'amour. Mais pour la conquérir, il lui faudra lutter contre le démon qui s'empare de lui dans les pires moments.

Dans ce très court roman, le lecteur suit une narration et un narrateur bien étranges. La narration d'abord est originale. Tout au long du livre, le lecteur lit une seule et immense phrase. Pas de ponctuation ici si ce n'est ces sauts de ligne de temps à autre comme une respiration. C'est au lecteur de faire le phrasé, le découpage. Autre originalité, nous suivons un seul et unique narrateur. Dans ce long monologue intérieur, nous voyons à travers ses yeux innocents la société telle que nous la consommons.

Il y a ensuite ce narrateur bien étrange. Pas de nom, seulement ses pensées parfois décousues, souvent poétiques. Ce n'est jamais énoncé à voix haute mais ce narrateur est un peu simplet, c'est un innocent, le ravi de la crèche. Il a un cœur en or, des pensées souvent enfantines, des rituels comme faire le tour des boutiques du centre commercial, tous les jours. Il contemple les bijoux chez Claire's, touche les carreaux de plastique chez Leroy Merlin, se contente des seules caresses qu'on veut bien lui accorder: la fouille des vigiles.

Et puis il y a la rencontre avec Leslie, la caissière de la piscine qui ravit le cœur du narrateur. Leslie, sirène échouée au milieu de cette zone commerciale lugubre et sans âme...

A travers ce roman, Valérian Guillaume dresse le portrait d'un homme simple, qui nous fait voir avec ses yeux d'enfant trop vite grandi les perversions de la société. J'ai beaucoup ri lorsque le narrateur décrit les caddies remplis des consommateurs, les gondoles qui l'émerveillent, faites pour appâter le chaland, consommer toujours plus, toujours plus...Le roman frôle parfois l'absurdité pour montrer les dérives de la consommation à outrance. C'est aussi un récit bien émouvant. Notre personnage ne se rend pas compte de son handicap alors il prend les brimades et les moqueries des autres pour de l'amitié. C'est cette innocence qui met en relief la cruauté des autres et du monde.

Certes, " Nul si découvert " est un roman spécial, sans véritable intrigue mais la plume de l'auteur vaut vraiment le coup d'œil. Un roman OVNI qui happe finalement le lecteur jusqu'à la dernière page. A découvrir.


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi