Dompteur d'anges de Claire Favan

Autrice: Claire Favan 
Maison d'édition: Robert Laffont / pocket 
Genre:  thriller 
Prix: 20,00€ / 7,80€ 
Pages:  448
Date  de la 1ère édition: 2017
Résumé 
On ne choisit pas sa famille. Encore moins celle de son ravisseur...
Condamné pour un meurtre qu'il n'a pas commis, Max Ender a été jeté en pâture à ses codétenus par ceux-là mêmes censés assurer l'ordre et la discipline au sein de la prison. Lorsqu'il est reconnu innocent et libéré, ce n'est plus le même homme. Il n'a désormais plus qu'une seule idée en tête : se venger de cette société qu'il hait par-dessus tout.
Pour frapper ses bourreaux au coeur, il va enlever leurs enfants et, méthodiquement, au fil des ans, faire de ces petits anges des bêtes féroces avant de les envoyer punir ses tortionnaires à sa place. Tout se déroulera selon ses plans jusqu'à ce qu'une de ses créatures lui échappe et disparaisse dans la nature...
Dompteur d'anges de Claire Favan
14/20 

Ce que j'en ai pensé : 
  
J'ai adoré la première partie de ce livre, puis la deuxième ma faculté je me suis ennuyée, mais cela est redevenu plus entrainant vers la fin même si elle était prévisible et qu'elle m'a légèrement déçue. Ce qui donne une lecture en demi-teinte.


Qui sont les personnages .

      Les personnages sont le gros point fort de ce roman. Des personnages avec une profondeur psychologique, bien travaillés et apperofondis, qui évoluent au fil des pages, que demander de plus ?


    Max cet homme banal, brisé par une fausse accusation, a été accusé du meurtre d'un petit garçon et emprisonné à tord. La prison l'a détruit profondément et a fait naître en lui une grande noirceur et un profond désir de vengeance. Suzy est dépendante à Max et aveuglée par l'amour, elle le suit dans ses plans macabres. Ces trois petits anges qu'il a kidnappé, enfant, et détruit. Cameron le plus intelligent, rusé et malin, Randall la force brute, le violent qui prend du plaisir à faire du mal et Dylon le plus lâche et fourbe. Trois enfants silencieux, détruits et transformés en machine de guerre.

   


Quelle est l'histoire de ce livre?
    
J'ai adoré la première partie de l'historie. J'ai aimé voir comment la prison a détruit Max, l'a changé en profondeur et comment cela a fait naître son désir de vengeance. J'ai également apprécié voir comment il a transformé ces trois petits garçons en machines de guerre et de destruction. J'ai également apprécié la dernière partie; la confrontation finale. Le tout était prenant, entraînant, captivant, cela m'a donné des frissons. C'était d'une grande profondeur psychologique.


    Par contre, j'ai pas aimé la deuxième partie, ou on met Max et sa vengeance plus en second plan. J'ai beaucoup moins apprécié car j'ai trouvé cette partie beaucoup plus banale, un peu longue et beaucoup moins approfondie.

  


Le style d'écriture. 
   J'ai apprécié le style d'écriture de l'auteur, c'était très fluide et assez bien rythmé. Une écriture froide, impersonnelle et assez distante qui a fait que j'ai eu un peu de mal à ressentir des émotions pour les personnages par exemple. J'ai aussi parfois regretté les trop gros saut dans le temps.
Conclusion 
Une lecture en dent de scie. De très bonne choses mais aussi des choses qui manquaient d'approfondissement. Trois parties bien distinctes. La première jai adoré même si elle manque pour moi encore un peu de profondeur. La deuxième m'a déçue c'était beaucoup plus banale et je me suis ennuyée. La troisième est redevenue plus passionnante mais j'avais deviné la fin que j'ai d'ailleurs trouvé décevante. Je pense que j'en attendais beaucoup trop j'en ressors légèrement déçu.




Les + :



* Les personnages étaient le gros point fort de ce roman. Des personnages forts et impactants.

Ils étaient plutôt bien travaillés avec une bonne dose de profondeur psychologique.
* L'histoire  en elle-même était sympa, même si certaines parties étaient bien en dessous des autres . J'ai aimé tout le côté psychologique de vengeance, de destruction et de rédemption.


* Un style froid et impersonnelle qui colle bien à l'ambiance très noire et froide du roman.



Les - :



* La fin m'a déçue. C'était prévisible et elle manque de saveur.


* La deuxième partie du livre, ne m'a pas emballée. Elle n'avait pas du tout la même saveur que le reste du livre, c'était beaucoup plus banale et légèrement ennuyant.


* Quelques incohérences, un rythme inégal, des grosses ellipses de temps et par moment un petit manque de profondeur, m'a fait sortir de ma lecture.



Une Citation pour se faire une idée de la plume?


Ce que ni Porter, ni Moore ne mesurent pleinement, c’est que s’ils ont fait emprisonner un innocent, c’est un être assoiffé de vengeance et ivre de haine envers la société qu’ils contribuent à libérer. Le Max Ender qui a pénétré entre ces murs n’existe plus.

wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi