Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Titre : Tout le bleu du ciel

Auteur : Mélissa Da Costa

Edition : Carnets Nord

Genre : Feel good / développement personnel

Pages : 654 pages

Parution : 15 février 2019 

Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Petiteannonce.fr : Émile, 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, avec le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme, qui a pour seul bagage un sac à dos, un grand chapeau noir, et aucune explication sur sa présence. Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naît, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile. Une écriture vive et alerte, des dialogues impeccables, des personnages justes et attachants qui nous emportent jusqu’à un dénouement inattendu, chargé d’émotions.

Tout le bleu du ciel – Mélissa Da Costa

Merci NetGalley

J’ai vu passer ce livre sur bookstagramm à plusieurs reprises, toujours avec beaucoup d’éloges. Alors quand je l’ai vu sur NetGalley, je n’ai pas hésité à le demander. La seule info que je n’avais pas c’était la taille du livre (les joies du numérique ^^) et à ma grande surprise, il a une taille assez conséquente.

Ce livre raconte l’histoire d’Émile, à 26 ans, le diagnostic est tombé, il souffre d’une maladie génétique, un Alzheimer précoce qui le condamne, il lui reste maximum deux ans et encore, pas forcément avec toutes ses facultés. Sa famille est dévastée, ses parents l’ont inscrit dans un programme d’essai clinique, un programme qui ne changera rien à l’état d’Émile, il deviendra un rat de laboratoire. Mais il a décidé de déjouer les plans de ses parents, en secret il a rédigé une petite annonce. Il est bien décidé à acheter un camping-car et de partir à l’aventure pour le temps qui lui reste à vivre. Il cherche un compagnon de voyage, en étant sûre que personne ne répondrait à son annonce. Mais il va finir par avoir une réponse, une jeune fille Joanne, qui le rejoint sur une aire d’autoroute. Une jeune fille toujours vêtue de noir, qui ne quitte jamais son grand chapeau noir qui lui cache le visage. Une jeune très particulière, elle ne parle pas beaucoup, même pas du tout, elle acquiesce à tout ce que dit Emile, il va même se demander s’il a bien fait de l’embarquer pour ce dernier voyage. Mais plus il va apprendre à la connaitre, plus il va découvrir le drame qu’à vécu Joanne avant de partir, plus il va s’attacher à elle, et réciproquement. Finalement elle était la personne idéale pour ce dernier voyage, grâce à elle, il va pouvoir faire la paix avec lui-même…

Si nous pleurons parce que le soleil n’est plus là, nos larmes nous empêcheront de voir les étoiles.

Cette histoire est vraiment magnifique, très touchante, un voyage au cœur des Pyrénées mais pas que. Un voyage qui ouvre les yeux sur les choses qui nous entoure sur la beauté de la vie et l’instant présent. 

J’ai aimé le personnage d’Émile, mais c’est Joanne qui m’a le plus touchée. Elle qui sait se concentrer sur les choses essentielles de la vie, qui essaie de se reconstruire après un drame. Au début elle n’est que l’ombre d’elle-même mais grâce à Émile, elle va peu à peu réapprendre à sourire, à être heureuse. Elle s’émerveille de tout, elle a un cœur énorme. Sincèrement ça fait longtemps que je n’ai pas admiré autant un personnage de livre. 

Pour continuer avec les personnages, dans cette histoire, il y en a 3 ou 4 qui m’ont vraiment donner envie de balancer le livre. Déjà Laura… Je ne comprends pas ce qui lui trouve franchement, pour moi c’est juste une peste, une fille chiante au possible, qui ne respecte rien ni personne… Je l’ai clairement détesté. Comme la famille Andre, Léon et ses parents… La lâcheté  de Léon m’a vraiment agacé, il avait une fille merveilleuse, mais il n’a jamais voulu aller contre ses parents… 

Elle est comme ça Joanne, elle recueille les plus faibles, les plus fragiles, ceux qui sont différents, ceux qui sont enfermés dans leur monde ou ceux qu’on risque de tuer… 

Malgré la merveilleuse histoire de ce livre, je lui ai quand même trouvé quelques défauts. Pour moi il y avait beaucoup de détails, ce qui rendait plat certains passages, un peu de détails c’est bien, trop, je me désintéresse totalement. J’ai même lu certains passages en diagonale pour finir, pour moi ça à parasiter cette belle histoire. Même la fin avec tous ses flashbacks d’Émile qui n’avaient pas vraiment d’intérêt pour moi. Il y a aussi un peu trop de références à l’alchimiste de Paulo Coelho (livre que je n’ai pas du tout aimé en plus). 

J’ai failli décrocher avant les 30 %, mais on m’a dit de continuer que le livre en valait le coup, alors j’ai persévéré, et je ne regrette pas. 

S’adapter, c’est s’en sortir. Il faut savoir réorienter ses voiles. Toujours.

Comme tout le monde (ou presque), j’ai pleuré, mais ce n’est même pas le décès d’Émile (annoncé depuis le début et donc prévisible) qui m’a touché. C’est l’épilogue, cette fin est tellement belle, tellement touchante… (même si j’avais compris un élément de cet épilogue depuis un moment, j’ai été ravie d’avoir cette confirmation). Cet épilogue m’a fait pleurer, il y a tant d’amour et d’attention dans cette fin…

Le duo Émile / Joanne m’a beaucoup touché surtout dans la seconde partie, ils s’aident et se soutiennent quoi qu’il arrive. Ils se comprennent tellement, alors que quelques mois auparavant ils étaient des inconnus. Pour moi c’est juste beau, d’être prêt à tout pour un presque inconnu… 

Joanne ! Tu perturbes mon réveil en pleine conscience ! Tu brouilles mon karma ! Je ne te capte plus ! Joanne ? Tes mauvaises ondes créent des interférences ! 

C’est une lecture que je recommande, je pense qu’on peut tous apprendre de ce livre, je pourrais encore en parler très longtemps mais je vais m’arrêter là. 

Lisez-le, c’est un magnifique voyage au cœur des Pyrénées , remplie de rencontre, de sourire et d’amour.


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi