Le Cartel, Tome 1 : L'Évadé de Julie Christol

Le Cartel, Tome 1 : L'Évadé de Julie Christol
Résumé :Cartel : organisation criminelle.Ouais, c’est ça que ça veut dire. Sauf que nous sommes bien plus que ça. Pourquoi ce nom ? Tout simplement parce que pour atteindre son ennemi, il faut s’en faire un ami et œuvrer au plus près de lui. Aux yeux du monde, nous sommes comme eux, sans pitié, sans conscience et sans aucun scrupule. Sauf que les apparences sont parfois trompeuses. Nous avons des règles, des valeurs. Malgré nos différences et nos origines, un seul objectif nous anime : débarrasser le monde de sa vermine.
1# L’évadé« Je préfère crever libre que survivre enfermé »
Davy : Un prisonnier, une infirmière, une chèvre, un plan d’évasion. Tout était parfait, il suffisait que j’atteigne ce putain de couloir, et à moi la liberté. Mais en général, ce que vous espériez ne suffit pas toujours. Pourquoi a-t-il fallu qu’elle se mette en travers de ma route, entre moi et la délivrance ? Je n’en sais foutrement rien, mais une chose est sûre, elle vient de basculer dans mon monde. June n’est pas prête pour ça et bordel, je n’ai pas le choix.
June : Ma vie était bien rodée. Elle n’était pas parfaite, ça non, mais ça me convenait. Travailler dans une prison n’est pas toujours facile, ça vous pervertit, ça vous fait réaliser de quoi les hommes sont capables. Je vais l’apprendre à mes dépens et d’une manière brutale. Le jour où j’ai rencontré Davy dans cet enfer, j’ai cru voir une lumière en lui, l’espoir. Sauf que ça va m’amener à ma perte. Est-il possible d’aimer quelqu’un autant qu’on le déteste ?
Moi j'en dis :Tel est pris qui croyait prendre !
Je vous dis tout : devant l’engouement de copine Gwenlan face à ce roman à la couverture tapageuse, je l’ai commencé pour la taquiner. Oui, ce n’est pas très glorieux. Cela dit, les premières pages m’ont conforté dans mon plan machiavélique... et cela s’est retourné contre moi dès l’apparition de l’héroïne !
J’ai déjà eu l’occasion de le dire, pour moi, une belle histoire commence avec une bonne héroïne. Ici, on est sûr du high level : June est parfaite ! Elle est vive, dynamique, malicieuse, engagée, déterminée et drôle. Très drôle. Sûr d’elle en apparence, elle m’a donné l’impression de batailler avec un syndrome de l’imposteur tenace, cumulé à un beau syndrome du sauveur. Elle m’a emballée d’un bout à l’autre... Enfin, mise à part un bémol sur une révélation qu’elle fait en fin de roman. Mais là, clairement je chipote. Le milieu dans lequel elle évolue l’expose aux risques chaque seconde. D’ailleurs, c’est même peu probable qu’elle s’en sort indemne. Résultat, j’ai avancé page après page, avec la peur qu’il lui arrive quelque chose. D’autant plus qu’elle a clairement tapé dans l’œil de Davy, l’un des gros dure, tout en muscle, en tatouage et en bagou, de la prison. Un personnage qui, sous des airs de légèreté, prépare un plan de grande ampleur et se révèle… non, je n’en dis pas plus.
Il est difficile de parler de cette histoire sans en dire, alors je ne dirais rien.
L’auteur nous propose une histoire vraiment surprenante. Certains retournements de situations sont imprévisibles et les rebondissements sont bien dosés. Alors bien sûr, j’ai levé de temps en temps les yeux au ciel, pour certaines tournures d’intrigues et certaines révélations, mais globalement je suis allé de surprise en surprise. Notamment quand l’auteur nous présente l’équipe de Davy (et leur donne les rênes de la narration). Elle dévoile une galerie de personnage de haut vol, avec des personnalités hautes en couleur, auxquels il est difficile de résister... Et qui m’oblige de lire la suite !
Verdict : Je suis la première étonnée : j’ai adoré !
Bonus : Je chipote, mais le virage que semble prendre l’organisation du héros me fait un peu grincer des dents. Avant de râler, je laisse le bénéfice du doute à l’auteur, je n’ai peut-être pas tout compris.
Les infos : Date de parution : 28/10/2019Editeur : Auto-éditionNb. de page : 397 pagesPrix : 4.99€
Achat sur Amazon (auto-édition)
N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.Au plaisir.
Le Cartel, Tome 1 : L'Évadé de Julie Christol

wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi