UN(e)SECTE de Maxime Chattam

UN(e)SECTE de Maxime Chattam
A Los Angeles, un tueur laisse ses victimes à l'état de squelette en seulement quelques heures. Dans le même temps, à New York, un ravisseur s'attaque à de jeunes gens passionnés par l'apocalypse. Atticus Gore et Kat Kordell sont les seuls à pouvoir comprendre ce qui se passe, mais ils manquent de temps
MON AVIS :  Le dernier Chattam que voici part très bien avec un prologue qui nous « démange », on a tendance à vérifier, dès le moindre contact cutané, qu’aucune bestiole ne colonise notre corps.
Mais cela ne continue pas sur le frisson, nous avons plus affaire une trame policière qui certes se tient bien, mais laisse un peu le trop thriller de côté à mon gout. De plus on voit un peu la finalité se dessiner et nous n’avons pas une grande surprise quant à la fin. Les personnages sont bien amenés avec leurs passifs plus ou moins chargés, occupent bien leurs places dans l’histoire, mais je n’ai pas réussi à m’y attacher plus que ça. Nous apprenons de nombreuses choses sur les « petites » bêtes  qui offrent  de nombreuses phobies (notamment le temps de décompositions des corps et les différents stades d’intervention )Nous avons donc un bon roman policier qui manque un peu d’angoisse ainsi que d’originalité quant au dénouement et qui laisse une impression de déjà-vu.
MA NOTE : 7.5/10

wallpaper-1019588
C’est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Brest-Vladivostok Journal d'un enthousiaste
wallpaper-1019588
Sorties de la semaine
wallpaper-1019588
Bilan challenge 25 romans en 2021