Waterwitch

WaterwitchAuteur : Alex Bell

Editeur : Éditions du Chat Noir

Genre : Horreur, young adult

Parution : 2019

Pages : 211

Certaines malédictions deviennent de plus en plus puissantes avec le temps…
Suite à un accident, Emma a perdu l’usage de ses jambes. Sept ans plus tard, l’adolescente revient en Cornouailles, sur les lieux du drame : l’auberge familiale du Waterwitch, gérée par sa grand-mère mourante. Ce bâtiment a été construit avec le bois d’une épave, celle d’un navire au passé trouble, maudit raconte la légende.
Parmi les sombres secrets qui hantent l’auberge se cachent des fantômes du passé.
Et l’un d’eux est particulièrement en colère.


Sans titre-1

Une couverture aussi effrayante qu’attirante, un titre qui annonce une sorcière, une histoire de malédiction… ce livre est pour moi ! J’adore les histoires effrayantes et j’avais bien envie de me faire une petite frayeur. Je n’avais encore jamais lu une parution chez les éditions du chat noir, du coup c’était l’occasion parfaite!

Emma a perdu l’usage de ses jambes suite à un accident alors qu’elle n’avait que sept ans et qu’elle jouait dans l’auberge de sa grand-mère : l’auberge Waterwitch. Bien des années après, Emma décide de revenir voir sa grand-mère mourante, qu’elle n’a pas vu depuis l’accident. Mais la jeune femme va se rendre compte qu’il y a quelque chose d’étrange avec l’auberge, et qu’une sorcière et une malédiction ne seraient pas totalement étrangers à ces évènements. 

Waterwitch est un roman sans grande prétention qui se lit extrêmement rapidement. Mais si vous cherchez à avoir peur, alors vous serez déçu car la seule chose de vraiment effrayant ici c’est la couverture ! Nous sommes plus sur une histoire fantastique et sur du mystère que de l’horreur. Les héros ont des personnalités assez survolés et l’autrice ne prend pas le temps de poser les bases. Les actions se déroulent les une à la suite des autres sans laisser le temps au lecteur d’assimiler.

Au final je me suis sentie assez peu concernée par le sort des héros. Je ne me suis pas spécialement attachée à eux et les séquences émotionnelles m’ont laissé de marbre. Tout va beaucoup trop vite. L’histoire est plutôt sympathique mais pas vraiment mémorable. Cela fait trois semaines que j’ai fini ce roman et j’ai l’impression d’avoir pratiquement tout oublié. Je ne me souviens même plus comment il fini, c’est pour vous dire.

Pour autant je n’ai pas passé un mauvais moment de lecture car je l’ai lu pratiquement d’une traite mais le souvenir de cette histoire est loin d’être impérissable. Il plaira peut être à ceux qui veulent lire une histoire sombre sans avoir trop peur. Ça se lit bien, c’est un peu glauque, mais rien de bien méchant.


Waterwitch

Waterwitch est un roman sympathique qui se lit vite mais qui malheureusement manque de consistance pour rester dans les mémoires. Ce n’est pas une mauvaise lecture, mais ce n’est pas non plus une bonne. Je n’en garderais pas un grand souvenir. 

6/10

éèé

wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi