Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquée

Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquée N'habite plus à l'adresse indiquée Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquéeAbandon

La première fois qu'elle reçoit une lettre d'amour anonyme, Sissi est furieuse. C'est quand même le comble, pour une factrice ! La cinquantaine bien sonnée, un physique loin de celui de Romy Schneider, divorcée et marquée par l'accident de son fils, elle voudrait bien savoir qui ose jouer avec ses sentiments. Heureusement, Sissi peut compter sur ses collègues pour l'aider, surtout Simon. C'est encore lui qui parle le mieux de Sissi, de leur quotidien au bureau de poste, de leur monde à eux avec Dine, qu'on distingue à peine derrière ses tatouages, Luc, à l'humour aussi noir que naze, Paulo, le boulanger écolo philosophe, Martin, le père de famille au bord de la crise de nerfs. Alors quand les lettres enflammées se multiplient, les amis s'organisent et décident de mener l'enquête. Jusqu'au bout, jusqu'à la révélation finale. Même s'ils auraient peut-être préféré ne rien savoir.
Avec l'esprit et la sensibilité qui caractérisent ses textes, Nicolas Delesalle livre dans ce nouveau roman les portraits bouleversants de femmes et d'hommes qui nous ressemblent, confirmant qu'il est de ces plumes qui savent donner des ailes aux âmes en peine.

Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquée

Avis de TeaCup :

Je tiens à remercier les éditions Préludes pour l'envoi de ce SP.

Sur le papier je pensais vraiment accroché à ce roman, et je n'ai, malheureusement, pas réussi à aller au bout. Le livre est sous la forme d'un long dialogue, comme une sorte d'interview ou le personnage nous explique ce qu'il a vu, connu, ses habitudes, ses proches...

Au départ j'ai pensé à un décor qui se plantait un peu lentement, un peu de manière anecdotique. Mais le dialogue ainsi, sans réaction, sans échange comme une sorte de logorrhée, je n'ai pas réussi à accrocher. J'ai persisté plus de cent pages sans rentrer dans le livre ou en empathie avec le personnage, j'y voyais un côté presque caricatural... je ne sais pas, impossible d'arriver à rentrer dans le livre.

L'écriture est soignée, un travail sur les décors, un soin particulier est porté à la description ; cela ne m'a pas porté mais je pense que ça peut plaire à certains.

Donc une déception car la promesse du résumé était vraiment très tentante, et j'ai été déçue de ne pas rentrer dedans, c'est le style de roman que j'aime beaucoup habituellement.

Je vous conseille donc de vous faire votre propre opinion, peut-être suis-je passée à côté.

Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquée

On devrait toujours faire attention, bien soupeser ce qu'on dit, attendre, se taire, essayer de comprendre avant de se moquer des gens. Il y a des mots, on les lance comme des ballons en mousse et les gens les reçoivent comme des balles de fusil d'assaut.

Delesalle Nicolas / N’habite plus à l’adresse indiquée

Hits: 23


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
INTERVIEW – Luigi Critone: « Je suis fan du travail de Gipi depuis toujours »
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?
wallpaper-1019588
Ils se marièrent et il y eut beaucoup de sang
wallpaper-1019588
C'est Lundi ! Que lisez-vous ? #2