Raisons obscures · Amélie Antoine

Raisons obscures · Amélie Antoine
Ça n’a juste pas de bon sens, cette histoire. C’est révoltant, traumatisant et… infiniment éclairant. Ce sont les billets de Fanny et de Célinequi m’ont convaincu de lire ces Raisons obscures. N’ayant pas lu la quatrième de couverture, je n’avais aucune idée de ce dans quoi je m’embarquais. Je l’ai lue après coup et je l’ai trouvée beaucoup trop bavarde. Conseil: il ne faut pas la lire. Et puis même si tu la lisais, tu découvrirais peut-être le fond du roman, mais tu n’aurais aucune idée de la tournure des événements. Et je te jure, il est impossible de la voir venir. Raisons obscures · Amélie AntoineJ’ai donc ouvert Raisons obscures. Les pages défilaient et je me demandais qu’est-ce qu’il pouvait bien avoir dans ce roman qui avait tant plu. Parce que le quotidien de deux familles ordinaires – école, boulot, dodo – avec leurs petits pépins et accrocs, ça me laissait plutôt perplexe. 
J’ai persévéré, me disant qu’il y avait forcément quelque chose là. Bingo! C’est en plongeant dans la deuxième partie que j’ai senti qu’il se passait quelque chose, quelque chose de gros. Après quoi, impossible de mettre le roman de côté. Il fallait que je me rende jusqu’au point final. La fin est arrivée et j’ai figé. Estomaquée pendant cinq bonnes minutes, complètement paralysée.

Tu es intrigué?Sache que la première partie pourrait t’apparaître ennuyeuse, trop convenue. Mais, de grâce, ne lance pas la serviette avant d’arriver à la deuxième partie. Après, on pourra en rejaser. Les mots d’Amélie Antoine sont d’une redoutable efficacité: directs, sans ambages. J’ai adoré la façon dont elle tricotait son intrigue. Aucune linéarité, ici. La première partie présente, en alternance, neuf mois dans la vie des Kessler et des Mariani. Dans la deuxième, les mêmes neuf mois, cette fois racontés par deux ados: Orlane Kessler etSarah MarianiLes faux-semblants et les non-dits fessent dans l’dash. Un roman marquant, dont je ne suis pas sortie indemne. Raisons obscures, Amélie Antoine, XO éditions, 384 pages, 2019.

★★★★
© Banksy

wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi