L’extase du selfie : et autres gestes qui nous disent de Philippe Delerm

L’extase du selfie : et autres gestes qui nous disent de Philippe Delerm  J’aime bien Delerm mais là, franchement, la promesse de l’extase n’a pas dépassé le titre en couverture. Certes, la micro-fiction est devenue son fonds de commerce depuis La dernière gorgée de bière et il sait y faire pour raconter les petits riens ou, comme annoncé en sous-titre, ces « gestes qui nous disent ». Le problème c’est qu’il est incapable de renouveler son stock. Le fond et la forme, rien ne change et au final ça devient vite lassant.
Il faut dire que la micro-ficiton est un exercice de style à part entière.
Certains comme Régis Jauffret donnent dans le sarcastique ravageur alors que d’autres comme David Thomas préfèrent l’humour teinté d’une grosse dose d’autodérision. Chez Delerm, on est dans le cucul la praline, dans l’observation minutieuse et la description encore plus minutieuse. De l’épluchage d’une clémentine par exemple. Ou de la conduite d’un caddie dans un supermarché. Des exemples de cucul la praline, il y en a des tas d’autres dans ce recueil, de l’enfilage d’un duffle-coat à l’art de remonter ses manches de chemise en passant par l’infinie satisfaction de laver les carreaux un jour de beau temps. Sérieusement ????
Après, c’est bien écrit, très littéraire, un poil verbeux, toujours suranné, ce qui peut avoir un certain charme. Mais ça manque d’aspérité, c’est d’une platitude affligeante et parfois bien trop surjoué. Comme le premier paragraphe de ce texte intitulé « Orgasme en public » : « C’est souvent à l’évocation d’une douceur simple, très pure, biologique, et plutôt à l’ancienne : du vrai pain perdu, une mousse au chocolat, mais une vraie de vraie, des framboises trempées dans de la vraie crème fermière. Alors, c’est plus fort qu’elles. Rien qu’à l’idée, elles ferment les yeux, renversent la tête en arrière, se cambrent délicieusement, et poussent un mmh presque guttural, venu du plus profond de la plus irrépressible volupté. »
Bon Philippe, je sais pas avec qui tu traînes mais perso j’ai jamais vu une femme jouir devant moi au resto en se tapant une mousse au chocolat, même une vraie de vraie. Non vraiment, je suis désolé mais je n’ai rien trouvé à sauver de ce recueil bourré de clichés, totalement anecdotique et frôlant parfois le ridicule.
L’extase du selfie : et autres gestes qui nous disent de Philippe Delerm. Seuil, 2019. 110 pages. 14,50 euros.


wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
L’héritage du maître de Chai de Kristen Harnisch
wallpaper-1019588
Télécharger Honey Magazine - Otome game gratuit APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Les Loups de Wolfang, Tome 1 : La Rédemption du loup d' Aurélie Lavallée
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Moonlight Lovers : Béliath - dating sim / vampire APK MOD (Astuce)