Lecture commune du « Prieuré de l’Oranger » avec mon mari aux Maldives

Lecture commune du « Prieuré de l’Oranger » avec mon mari aux Maldives

Cet article est plus qu’une chronique. Je vous raconte aussi le contexte dans lequel je l’ai lu et vous parle un peu de mon voyage de noces. Ne soyez donc pas surpris de me voir m’étendre… 😉 

Ca y est ! Depuis le temps que je vous bassine les oreilles avec ce bouquin… vous devez avoir l’impression que je l’ai lu plusieurs fois. Mais non ! Comme je vous le disais dans cet article il y a quelques mois de cela, je gardais ce roman de 987 pages précieusement pour mon voyage de noces aux Maldives. Dès le moment où j’ai appris sa sortie, j’ai rêvé de lire ce livre fantasy avec mon chéri qui a dévoré les Eragon & Harry Potter dans son adolescence. Je me disais que ce livre pourrait bien lui plaire. En même temps, comment passer à côté d’une histoire où il y a des dragons, de la magie, une carte de dingue et une plume de talent ?

Aujourd’hui, je peux enfin vous annoncer que j’ai lu le Prieuré de l’Oranger et qu’il s’agit même de mon coup de coeur de 2019 ! Rien que ça oui !

Vu que la fin de l’année approche, je compte bientôt faire un article sur mes coups de coeur de l’année ou du moins sur mes excellents lectures que j’ai notées 5/5. SPOILER ALERTE : ce roman-ci figurera en haut de la liste sans hésitation. La semaine que j’ai passé à l’autre bout du monde avec mon mari sous un soleil de plomb (oui, on a tous les deux un coup de soleil malgré la crème) fut incroyable notamment grâce à cette lecture que nous avons partagée.

En pratique, comment avons-nous fait ? Pour tout vous avouer, à la base, mon chéri prévoyait de le lire en anglais. J’avais donc pris une copie en VO et celle des éditions De Saxus en VF pour moi. Mais dès qu’il a attaqué sa lecture le lendemain de notre arrivée, il s’est rendu compte que le vocabulaire était bien plus complexe que prévu. Et je peux tout à fait le concevoir. Même si nous parlons très bien l’anglais conversationnel tous les deux, je n’ai même pas considéré commencer cette lecture en VO vu la taille du pavé et le fait que je lis 5 fois moins vite en anglais qu’en français. Heureusement, j’avais prévu le coup ! J’avais embarqué ma liseuse Tolino avec moi et j’avais téléchargé la version ebook avant de partir… Chose que je regrette pas du tout vu que mon mari – extrémiste du papier – s’est soudain découvert une passion pour ma liseuse si pratique et qui « ne donne pas du tout l’impression de lire sur un écran ». YESS !

Notre lecture commune a donc officiellement débutée le mardi 3 décembre pour se terminer le jour de notre départ, le lundi 9 décembre. Nous avons lu souvent en même temps, parfois séparément (lorsque l’un partait faire du beach volley ou que l’autre faisait sa sieste) mais dans tous les cas, nous avons gardé le même rythme ce qui nous a permis de partager nos impressions à l’heure de l’apéro et ça, c’était vraiment génial.

Nous avons émis des hypothèses sur le déroulement de l’histoire, sur les péripéties qui pourraient arriver à nos héros et avons adoré discuter du récit en général. Samantha Shannon a mis trois ans à écrire ce livre et mon dieu, quel oeuvre! C’est un univers complet qui est présenté dans cette brique. Elle a pensé à tout : la carte et les différentes régions du reinaume, la politique et la religion qui cause des confrontations entre les nations, les us et coutumes des différents endroits, les habits typiques, la manière de vivre, la culture tant à l’ouest qu’à l’est du pays… Nous avons été impressionnés ! Et le fait que ce soit un one-shot qui se termine m’a fait terriblement plaisir même si je ne serais pas contre retourner un jour dans cet univers. Car pour une fois, il n’y a pas besoin d’attendre des années pour pouvoir découvrir la conclusion de l’histoire. Tout tient dans un volume. Et lorsqu’on le referme… la nostalgie des personnages et de cet univers nous enveloppe. Cela faisait longtemps que je n’avais plus vécu un « book hangover » comme cela. On était vidé lorsqu’on a terminé le dernier chapitre. Terriblement tristes de devoir faire nos bagages mais encore plus de quitter Ead, Tané, Sabran et tous ces personnages avec qui nous avons vécu pendant une semaine.

Je n’ai pas vraiment envie d’en dire trop sur le contenu de l’histoire car ce livre est trop beau que pour être spoilé. Il faut un peu s’accrocher les 150 premières pages pour arriver à situer les personnages, la culture et les enjeux du roman… mais une fois qu’on est dedans, ça devient très difficile de s’arrêter. D’ailleurs, mon mari a atteint sa « transe » de lecture car dès qu’on se prélassait « à rien faire », il s’empressait de reprendre la liseuse pour continuer à lire. Cela ne lui arrive que si un livre l’intéresse vraiment et, croyez-moi, il est très difficile en matière de lecture !

Un point que je tiens quand même à souligner car c’est plutôt rare en fantasy… Il y a des couples homosexuels dans ce livre et j’ai trouvé cela génial. #LGTB Les personnages de manière général sont très attachants et on ne peut que souffrir et vivre avec eux pendant ces 1000 pages. Mon mari et moi avons longuement discuté des protagonistes et nous les connaissons maintenant aussi bien que si nous avions partagé cette histoire avec eux.

Je n’ai donc qu’une chose à vous dire : oui, ce livre fait 2,4 KG et oui il fait peur à cause de sa taille. Mais si vous aimez un tant soit peu la fantasy, foncez. Fonçez découvrir cette magnifique histoire. Elle est complexe, recherchée, bien écrite, phénoménal, époustouflante, incroyable et terriblement addictive.

D’après mon mari, elle est davantage destinée à un public féminin (car on parle beaucoup des potins à la cour et que la plupart des personnages sont des femmes) mais il l’a adoré autant que moi et ne regrette pas une seconde d’avoir passé son voyage de noces à lire ce roman. Homme ou femme, vous n’avez donc plus d’excuse… Ce fut un coup de coeur et honnêtement, la seule chose qui me déçoit terriblement, c’est qu’il n’ait pas gagné le Goodreads Awards (Fantasy)… Dommage car il était dans la liste des finalistes…

Mon dernier mot et après je me tais : si vous avez votre copie, les éditions De Saxus organise un concours jusqu’au 24 décembre pour gagner un tote-bag aux couleurs du Prieuré. Wink Wink : ma photo aux Maldives m’a permis d’en gagner un ! N’hésitez pas à les suivre sur Instagram 🙂

Lecture commune du « Prieuré de l’Oranger » avec mon mari aux Maldives

Sur ce, maintenant je m’en vais attaquer ma PAL de Noël… je ne vous raconte pas le choc thermique depuis que je suis rentrée… Seule une bonne romance de Noël arrivera à me remonter le moral.

Des bisous.

Marine


wallpaper-1019588
22/11/63 de Stephen King
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
"La panse-bêtes" de Michel Lacombe
wallpaper-1019588
Code Triche course de vélo trial: xtreme jeux de course de APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
"Ninon fait la grimace" de Valentin Delbreil
wallpaper-1019588
Télécharger Love & Diaries: Patrick - Histoire Interactive APK MOD (Astuce)