Le couvent maudit – Les treize chapitres d’Acide Jovial

Bonjour

Aujourd’hui je vous parle d’un roman d’une autrice tarnaise qui (encore une fois) me fera le plaisir de venir dédicacer au café 😀

Le couvent maudit – Les treize chapitres d’Acide Jovial

4ème de couverture – Bon soyons honnête, c’est pas le fort de l’autrice 😛 (elle le dit elle-même)

LES 13 CHAPITRES !Marcel court ! Marcel court toujours pour échapper à son destin.Mais personne, vous entendez, personne ne l’obligera à passer devant le couvent maudit…Personne ?… Mais, qui prétend que le destin serait une personne ?…Chapitre 1 : SCHIZOPHRÉNIE:- FEVRIER ! La nuit est déjà tombée depuis longtemps. Je rentre chez moi.- Ce soir, c’est décidé, je change de trajet. Si je prends la petite rue de L’Esquive, je peux éviter de longer le Couvent des Oiseaux. C’est pas mal plus long, mais tant pis.- Couvent des Oiseaux ! Rien que d’y penser j’en ai froid dans le dos…Un peu plus tard : Dans l’obscurité la plus totale, de puissantes mains noueuses et arthritiques l’agrippent et l’entraînent contre sa volonté chancelante… …La peur a desséché sa gorge brûlante. Il prend sans y penser le verre posé sur la table et l’avale ! …Ah! Qu’est-c’que c’est ! Il s’affole ! Il s’étouffe ! Il crache ! Quel goût infect ! ET SI CES DEUX MÉGÈRES VOULAIENT L’EMPOISONNER ?…Un instant distrait par sa découverte, il oublie sa peur de mourir et pense……Un secret, MAIS QUEL SECRET ?……Qu’il est donc simplissime de disparaître aux yeux du monde vivant !Maintenant totalement abattu, fermant un instant ses paupières pesantes comme pour oublier ce décor carcéral, il imagine l’ombre charbonneuse de l’effrayante Supérieure, « transplanant », puis planant lentement au-dessus de sa tête la bouche déformée en un rictus amer…FIÈVRES ET DÉLIRES !Il est poursuivi par une énorme et monstrueuse cloche, sanguinolente et flasque… Il se relève haletant. Il s’est blessé. Ses genoux saignent abondamment. Ils le font affreusement souffrir. Son pied droit traîne étrangement derrière lui, mais il court ! Il court ! Pourtant l’incroyable cloche est trop rapide. Elle va bientôt le rattraper. Elle parle, elle crie, elle hurle ! Il se bouche les oreilles, mais il l’entend dans sa peau ! Dans sa chair ! Dans son corps ! Son nom ! Lui, il court toujours. Levant sa tête douloureuse, il voit dans le ciel des nuages noirs et gris qui semblent lui foncer dessus. Ces nuages menaçants grouillent de gros oiseaux noirs avec d’impressionnants becs longs et pointus……Ce corbeau est encore plus sombre que les autres ! Ses ailes d’une longueur incommensurable, subrepticement se transforment en deux abominables mains maigres et griffues, elles tiennent un calice verdâtre fumant qui sent tout à la fois l’encens, l’acide et le fiel ! …Marcel alors se réveille violemment en nage… Il a froid et chaud tout ensemble ! Il transpire si fort qu’il baigne maintenant dans ses draps mouillés et jaunis par ses fièvres… …C’est un grabataire décharné, criant, pleurant et gémissant comme un tout petit enfant que la bonne jeune femme avait trouvé sur son lit de souffrances. …- Quel jour sommes-nous ma sœur ? Quel jour ? Quel jour ? Depuis combien de temps suis-je ici ?

VOICI, chers lecteurs quelques instants piochés dans l’histoire étonnante et peut-être tragique, de Marcel. Si d’aventure vous désirez savoir ce que la vie dans ses plus surprenantes facettes réserve à cet homme, n’hésitez pas à lire et à offrir : Le couvent maudit !Découvrez les méandres incroyables du destin d’un être ordinaire. Suivez sa route, et penchez-vous avec compassion sur l’étrange farce jouée par les facteurs les plus inattendus et sans doute aussi, les plus improbables.Si demain votre chemin vous amène à croiser un couvent, un monastère ou quelque autre lieu de culte et de piété… Songez braves pèlerins, songez à tous les mystères cachés derrières ces véritables tombeaux secrets où se réfugient des vivants sacrifiant leur vie terrestre pour la paix des hommes !Ces étranges mystères sont-ils tous sacrés ? Mais qu’est-ce qui effraie autant notre pauvre Marcel dans ce lieu Saint ?Posez-vous la question: A-t-il de vrais raisons d’avoir peur de ce glas ? Où est-ce seulement les déviations d’un esprit perturbé et anormalement torturé ?…

Mon avis

Acide Jovial est une auteure décalée et ses romans aussi… À la base c’est une auteur de théâtre et cela se ressent dans son livre. À lire comme ça, c’est assez particulier, difficile de rentrer dans l’histoire…. Par contre si vous pouvez le lire à voix haute tout de suite les images apparaissent. Et oui c’est un roman très visuel, autant au niveau du décor que des dialogues et même des personnages.

À titre personnel, j’ai eu un peu de mal car lire à voix haute c’est pas mon truc, j’suis pas très douée pour mettre le ton et faire les voix 😀 … Du coup, j’attends avec impatience le passage d’Acide Jovial qui doit venir nous lire certains passages le 27 Novembre.

Après niveau histoire, on se doute assez vite des relations entre chaque personnage mais c’est bien amené et tout comme Marcel on subit l’atmosphère étouffante de ce couvent. Attention personne pieuse ayant une image positive des couvents…éviter cette lecture, elle risque de vous montrer une facette que vous préférez ignorer sur le poids des croyances et de la foi « aveugle » .

Enfin, pour faire court, un roman intéressant qui mériterait d’être en audio livre pour rendre « toute sa saveur » 😉

Bonne lecture !

Lien d’achat : https://amzn.to/37t8fN6

éèé

wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Dark Love T04 : Adoration de Nashoda Rose
wallpaper-1019588
La mort du temps d’Aurélie Wellenstein
wallpaper-1019588
Le grand nord, tome 2 : Ancrage, de Sarina Bowen
wallpaper-1019588
Postscriptum • Cecila Ahern