Week-end entre Nantes et Paris

Week-end entre Nantes et Paris

Coucou,

Qui sait comment on fait pour remettre le temps sur la touche normale ? J’ai bien l’impression qu’il est resté coincé sur avance rapide ces 15 derniers jours ^^

Bon bon bon, le 1er novembre dernier avait lieu ma toute première expérience à Nantes du salon Les Utopiales. Ce lieu est entièrement dédié à la science-fiction avec plein d’auteurs et de scientifiques dans les conférences, des films et documentaires toute la journée ainsi qu’un pôle ludique et une librairie.

J’ai plus été fureter à la librairie et posé mon cul quand je le pouvais au bar qu’autre chose tellement il y avait de monde, 100 000 personnes sont passées et ça s’est bien senti ^^

J’ai passé un super week-end (et tous les blogopotes vont ouvrir des yeux ronds tellement j’étais déçue par l’expérience du salon), ben oui, j’étais avec mon amoureux donc forcément la courbe de satisfaction remonte au plus haut, les galères c’est toujours plus cool à deux. J’ai rencontré Lutin (avoue Ana t’es jalouse ^^) avec sa famille et son ami Bazar (Babelio) et plusieurs autres pour la première fois, comme Orion qui m’aurait bien piqué mon mec et envoyé ailleurs si ils y étaient ^^ (mon guedin qui a lu Diaspora en quelques heures, apparemment c’est une rock star ^^) , le gentil nounours Gromovar, Anudar, Itenasera, Florestan, Erwan du Bélial et Lorkhan, revu avec plaisir Lhisbei et son mari, Tigger Lily, Vert et MJ (et c’est là que je commence à me dire merde, je suis sûre que j’en oublie…désolée d’avance).

Week-end entre Nantes et ParisOn profite du Lutin pour lui prendre un peu de miel, le bonbon rouge est sûrement sous le canapé grâce à ma coquine poilue, va falloir que je parte en spéléologie voir un peu

Alors déçue pour plusieurs raisons mais la première et non des moindre et sans rapport avec le salon, c’est au niveau des transports. Notre train du dimanche après-midi entre Nantes et Paris a été annulé quelques jours avant nous obligeant à trouver une solution de repli sous forme d’un Blablabus à 16h le samedi, notre séjour était donc amputé de moitié et c’est là que le problème s’est posé. Le salon était blindé de monde vendredi et samedi matin, l’organisation a fait comme elle pouvait jusqu’à prendre la décision drastique de suspendre la vente de billets à l’entrée samedi midi, et apparemment ça a permis de fluidifier l’accès aux différentes activités…sauf qu’à ce moment-là on devait partir….donc on n’a pas pu profiter de l’accalmie raison pour laquelle on s’interdit de dire que Les Utos c’est de la merde jamais plus on ira, c’est faux, les organisateurs et les bénévoles ont fait comme ils pouvaient face à un flux constamment augmenté de visiteurs, 100 000 personnes pour des salles de conférence ou de ciné qui ont quelques centaines de sièges à peine, on imagine facilement le délire et les problèmes d’accès, même les personnes handicapées n’étaient plus prioritaires face à des énergumènes sans éducation et excédés (mais surtout sans civisme hein). Et plusieurs files d’attente avec pas de conférences au bout car salle pleine donc retour au bar.

Cliquer pour visualiser le diaporama.

Un petit aperçu de la foule.

On a quand même réussi à assister à 3 conférences, les deux du vendredi en soutien à MJ sur le podium, en tant que modératrice pour la conférence Reprogrammation et modification génétiques. On en retire l’idée que ce n’est pas aux scientifiques de penser à l’éthique mais aux politiques, eux ils sont là pour trouver des solutions à ce qu’ils peuvent selon leurs moyens, les lois devront suivre. Et ensuite à La remise du prix Julia Verlanger avec des lectures de passages choisis dans les livres sélectionnés, Le gagnant était Les meurtres de Molly Southbourne de Tade Thompson. Un beau palmarès pour Le Bélial’ puisque la novella Helstrid de Christan Léourier a, elle, gagné le prix Utopiales. Le samedi matin on a été voir l’Observatoire sur la littérature de l’imaginaire animé par Jérôme Vincent d’ActuSF, il en ressort qu’ils vont proposer un questionnaire à l’intention du lectorat.

Le restaurant des Utos sous forme de buffet est très bon ^^ On n’a pas eu le temps de tester une crêperie, zut.

Avant de partir on a été dans les allées scientifiques et joué à tenter de reconnaitre des images et des textes créés par des humains ou une IA, c’était assez bluffant pour le texte, plus facile pour les photos. Ce stand était animé par l’INSERM.

Pour ce qui est de mon petit casse à la librairie, j’allais aux Utos en me disant que je ne prendrai qu’un livre…puis finalement deux pour cause de frustration car séjour amputé de moitié, chéri a dit que c’était une bonne excuse. J’y allais donc pour prendre Je suis fille de rage de Jean Laurent Del Socorro et fureter ensuite…

Week-end entre Nantes et Paris Week-end entre Nantes et Paris

Hein ? Quoi ? Y en a plus que deux ? Ah oui…alors les deux premiers sont effectivement de ma poche ce qui fait que l’objectif est respecté…L’Ours et le Rossignol était au niveau de la file d’attente pour aller à la caisse, j’ai fait les yeux doux à l’Homme pour qu’il me l’offre pour Noël….bon il a pas attendu pour me le refourguer mais voilà….le dernier ? Chéri me l’a pris sans me demander mon avis car dixit lui : c’est un classique de la SF il faut que tu le lises, donc me voilà propriétaire de Martiens, go home ! sans trop savoir de quoi il retourne à part c’est drôle tu verras. Bon…

Ensuite, j’ai fait du repérage pour ma wish list (voyez comme je suis sage), j’aimerais donc savoir si ces livres sont connus de certains et si je peux les tenter ou si vous me les déconseillez :

Cliquer pour visualiser le diaporama.

Ensuite, retour en bus sur Paris, plus de 5h j’avais mal au cul ^^

Dimanche matin on a été voir l’Exposition sur les vampires de Dracula à Buffy à la Cinémathèque française.

Week-end entre Nantes et Paris

C’était bien sympa, je vous avais mis sur Instagram l’entrée de l’expo avec un couloir sombre et des petites loupiotes qui flageolent sous le son du vent, d’une porte qui grince et des pas dans l’ombre, brrrr

Cliquer pour visualiser le diaporama.

Petit visionnage de ce qu’on a pu voir vite fait. La durée de visite est de 1h en y allant calmement pour 11€ en plein tarif (si vous êtes étudiant ce sera moins cher et d’autres réducs je ne me souviens plus desquelles). On démarre avec l’Histoire des vampires, des objets provenant des films de Dracula, Nosferatu etc, des photos, gravures, des livres de divers époques, coupures de magasines. Je ne savais pas que Catherine Deneuve avait joué dans film de vampires et vu la prestation je n’ai aucune envie de le voir ^^ on a également plein d’extraits de séries et films pour illustrer chaque section et le vampire chinois ou africain était marrant, par contre le film américain se passant en Iran A girl walks home alone at night il faut impérativement que je le trouve sur la toile, réalisé par Ana Lily Amirpour, apparemment il est sorti en France donc ça devrait se trouver. Les costumes des films de Dracula de Coppola et de Entretien avec un vampire étaient de toute beauté. On termine par le côté plus moderne avec la série Buffy, le film Twilight (pfff) et une sélection de livres à la sortie comme la Communauté du Sud de Charlaine Harris. On déplore l’absence d’Underworld par contre.

Après on a flâné en amoureux et le week-end était terminé.

Des bisous !


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Le Bal des folles, Victoria Mas
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Le Prieuré de l’Oranger
wallpaper-1019588
Télécharger Gratuit Soul Hero: Epic Fighting Action RPG APK MOD (Astuce)
wallpaper-1019588
Agents et associés T4 : Double objectif de Layla Reyne
wallpaper-1019588
Nul si découvert