Losing Leah de Sue Welfare

Losing Leah de Sue Welfare De quoi ça parle ?

Un jour ordinaire. Un couple ordinaire. Un terrible secret.

Par un froid matin de février, Chris et Leah Hills s'arrêtent dans une station-service isolée à la frontière du Pays de Galles pour boire un café.
Pendant que Leah est partie se rafraîchir, Chris verrouille la voiture et part acheter leurs boissons. Les minutes passent, mais Leah ne revient pas...
Peu après, le sergent Mel Daley et son patron, l'inspecteur Harry Baker arrivent sur place pour commencer les recherches alors que chaque minute compte. Leah est-elle encore vivante ? A-t-elle quitté la station-service avec quelqu'un ?
Au fur et à mesure que leur enquête progresse, les policiers vont découvrir de sombres secrets à propos du couple dont la perspective fait froid dans le dos.

Sue Welfare, auteure à succès dans la liste des best-sellers du Sunday Times et scénariste primée pour la BBC et Channel 4, nous livre ici un thriller glaçant dans la lignée de " Gone Girl' et " La fille du train'.

Je ne suis pas une grande fan de thriller, mais Losing Leah m'a beaucoup intéressée lors de la lecture de son résumé, une intrigue autour de la disparition d'une jeune femme et d'un mari plus que suspect. Reste à savoir si je vais parvenir à trouver le coupable avant la dernière page, ou si l'intrigue menée par Sue Welfare va parvenir à me tromper.

Harry Baker et le sergent Mel Daley sont appelés à enquêter sur la disparition inquiétante d'une jeune femme du nom de Leah Hills. En effet, alors qu'elle et son mari s'étaient arrêtés sur une aire d'autoroute pour se reposer, Leah qui en a profité pour se rendre aux toilettes n'en est jamais revenue.

On est pris d'entrée de jeu dans l'intrigue, Chris Hills cherche désespérément sa femme, l'appelle, mais rien, pas de réponse, aucune présence de celle qu'il dira être son âme sœur aux enquêteurs. Et quand ceux-ci l'interrogent, Chris est catégorique, Leah ne s'en irait jamais. Elle est incapable de vivre sans lui ou loin de lui. Ils ont eu un mariage parfait et sont un couple tout ce qu'il y a de plus normal, du moins, du point de vue de Chris. Les enquêteurs ne vont cependant pas tarder à découvrir des failles dans les déclarations de Chris et à travers leurs investigations, ils découvriront que le mari éploré ne leur a pas tout révélé et qu'il cache aux contraires certains secrets.

L'intrigue est intense et se suit. J'ai trouvé la première partie du livre un peu lente, mais logique, car les choses se mettent en place, les questions se posent et les premiers schémas se dessinent. La trame se déroule sur plus de 3 jours, plus de 72 heures angoissantes à essayer de retrouver Leah. Il n'y a donc pas de gros rebondissement ou d'action, tout vient lors de la seconde partie, et là le suspense est à son comble, c'est palpable et que dire de ce twist final, un peu inattendu pour ma part. En bref, pour ne pas trop en dévoiler, histoire de laisser un maximum de suspense, je ne parlerai pas des autres personnages qui ont pourtant tous un rôle à jouer dans cette intrigue.

La plume de Sue Welfare est entraînante, elle sème avec brio des indices çà et là, qui indiquent clairement le coupable (que j'ai finalement trouvé avant la fin). Elle met en scène un couple atypique, Chris est aussi sociable que Leah est effacée, ils n'ont pas d'amis et on comprend aisément le sens de la phrase " elle est à moi comme je suis à elle ". Harry Baker et Mel Daley vont devoir démêler le vrai du faux et répondre aux questions qui viennent après chaque disparition. Leah a-t-elle fait une mauvaise rencontre ? A-t-elle été emmenée de force, kidnappée ? A-t-elle quitté les lieux de son plein gré (et si oui, pour fuir quelqu'un ? Son mari ?). Ou bien n'est-elle au contraire jamais venue ici, ce qui laisse entendre qu'elle peut être n'importe où et que Chris a donc menti pour se couvrir et se créer un alibi. Chris est-il coupable, ou bien n'a-t-il, au contraire, rien à se reprocher ?

Autant de possibilités et de questions que je me suis posé tout au long de ce roman et je n'ai pas été déçue. Si Zellena m'a déjà donné envie de me mettre aux thrillers avec ses chroniques, ce roman m'a définitivement convaincu que je passais à côté de quelque chose et qu'il fallait donc que je comble cette lacune.

En somme, c'est un très bon thriller psychologique très réaliste avec une trame qui tient en haleine et qui tient la route.

Losing Leah de Sue Welfare On aime : La couverture, l'intrigue haletante, les personnages, de déroulement de l'enquête, le final. On aime moins : Une première partie un peu longue.

Acheter ce livre sur Amazon


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Chronique : Vaste comme la nuit - Elena Piacentini (Fleuve)
wallpaper-1019588
Quelle n'est pas joie
wallpaper-1019588
« L’Ombre du Renard » de Nicolas Feuz
wallpaper-1019588
I have a Dream, 52 icônes noires qui ont marqué l’histoire [album jeunesse]