Le berceau vide de Jessica Auerbach

"Un bébé enlevé, une mère paniquée !"
Le berceau vide de Jessica AuerbachAuteur : Jessica Auerbach
Editions : Archipoche
Date de sortie : 6 février 2019
Nombre de pages : 352
Prix chez l'éditeur : 7,95 euros
Synopsis : Chacun sait que l’on ne doit pas laisser seul un nourrisson, ne serait-ce qu’une poignée de secondes…
Sylvie n’aurait jamais dû prendre ce risque. Sa fille Cally, six mois, s’était endormie. Elle en a profité pour courir à l’épicerie la plus proche. Cet intervalle aura suffi pour qu’un ravisseur pénètre dans son appartement… et kidnappe l’enfant !
Alors que les heures passent, les chances de retrouver le bébé s’amenuisent. Gagnée par un sentiment d’horreur, Sylvie doit aussi face aux reproches et aux jugements : sa mère, la police, le FBI, et même le père de l’enfant.
Tandis que les preuves de sa culpabilité s’accumulent, Sylvie comprend qu’elle ne pourra compter que sur elle-même pour retrouver sa fille. À elle de prendre les choses en main rapidement… sans quoi elle perdra Cally à jamais.Le berceau vide de Jessica AuerbachLe berceau vide de Jessica AuerbachJe remercie les éditions mais aussi LP Conseils pour leur confiance, leur gentillesse et surtout cet envoi. J’étais curieuse de lire ce roman, alors qu’il n’est pas du tout mon genre de lecture. Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment, il m’attirait de par sa couverture et de par son résumé, et j’essaye de me mettre un peu aux thrillers quand j’en ai l’occasion.
On va suivre Sylvie, mère d’une petite fille, qui après s’être absentée très peu de temps pour faire une course, ne retrouve plus son bébé chez elle, il a disparu. Accusée à tort de s’être elle-même débarrassée de son bébé, elle va devoir mener l’enquête pour retrouver sa petite fille qui a été kidnappée.

N’étant pas très thrillers, j’avais assez peur de ne pas vraiment apprécié cette lecture. Au final, je l’ai bien aimé, mais sans plus. J’ai apprécié l’idée de bases qui met en scène une mère qui a perdu son enfant et qui va tout faire pour le retrouver. Sa détresse, son désespoir et très touchant et le roman se transforme vite en une sorte de thriller psychologique. L’auteure mène bien son récit, elle sait où elle va et nous distille des informations de temps en temps pour garder un peu de suspens.
L’auteure cherche vraiment à créer une bulle de suspens, une ambiance oppressante, cependant cela n’a pas vraiment fonctionné avec moi. J’étais curieuse de voir comment l’histoire allait se finir, mais je n’étais pas non plus obnubilée par le récit que je pouvais facilement lâcher et ne pas continuer. Ce n’est pas le récit le plus prenant que j’ai pu lire, j’ai eu du mal à vraiment m’accrocher jusqu’au bout, malgré le fait que l’histoire de base m’intéresse beaucoup. Je pense que c’est un thriller vraiment intéressant mais qui ne l’a pas vraiment fait avec moi.
Pour conclure, j’ai apprécié découvrir un thriller de plus, j’essaye vraiment de m’y mettre petit à petit. Celui-ci partait avec une bonne idée de base qui m’a convaincu, malheureusement, le déroulé de l’intrigue ne m’a pas totalement immergé dans l’histoire. Le berceau vide de Jessica AuerbachUn thriller intéressant mais sans plus !


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Premières lignes #26 - 2019
wallpaper-1019588
Kemono incidents #1 • Shô Aimoto
wallpaper-1019588
Premières lignes #80 : Traverser les orages
wallpaper-1019588
Premières lignes #80 : Traverser les orages