C'est lundi, que lisez-vous? #249

C'est lundi, que lisez-vous? #249

Pardon Simon. Texte d'Agnès DE LESTRADE et illustrations d'Ariane DELRIEU. Editions Auzou Romans, collection "A pas de géant", 2013

Ce roman jeunesse est une histoire belle, sensible mais aussi terrible comme la guerre sait les engendrer. Elle entremêle la peur avec l'occupation allemande, la cache d'un enfant juif, les émois d'un premier amour/unique amour, la jalousie qu'il peut susciter aux conséquences dramatiques des mots dans un contexte si tendu.

Mona, vieille dame, nous raconte le drame de sa vie et ses souvenirs suite à la réception d'une photo qui met fin aux doutes qui l'ont assaillie sa vie durant.

Elle s'adresse au Monsieur de la photo, Simon, appelé Louis durant la guerre et que sa famille a caché. Elle lui dit son amour, son espoir, ses doutes, sa jalousie lorsqu'une "cousine" est brusquement apparue chez l'un de ses amis, l'amour dans leurs yeux, la haine dans son coeur et les mots qui jaillissent.

Ce récit, très fort, est magnifique. Il fait un hommage subtil au roman de Tatiana de Rosnay, Elle s'appelait Sarah.

ROMAN ADO

C'est lundi, que lisez-vous? #249

Peur dans la neige. Sandrine BEAU. Editions Mijade, collection "zone J", 2019

Fleur et Julius, deux jumeaux, sont en vacances chez leur grand-mère maternelle Amalia. Elle habite une ferme qui borde un bois. C'est la nuit et Fleur se lève pour aller aux WC quand une lueur au-dehors lui fait tourner la tête.

Y aurait-il quelqu'un à l'entrée de la forêt, la nuit et alors que la neige tombe? Mais oui. Intriguée, Fleur s'habille et sort.

Ce qu'elle découvre ? Un trésor ! Un vrai avec de l'argent et des bijoux. De quoi grandement aider les parents. Mais Julius, qui a tout compris, s'y oppose et veut remettre le sac là où elle l'a trouvé...
Bien sûr, cela ne se passe comme il l'avait prévu et le danger entre dans la maison.

Du courage, une chambre muette, un trio soudé, du suspense et un hommage ponctuent ce roman ado prenant.

Je vous en parle davantage bien vite.

ROMAN

C'est lundi, que lisez-vous? #249

Le Commissaire Bordelli. Marco VICHI. Editions 10/18, mars 2016

Florence, août caniculaire de 1963.

Le Commissaire Bordelli est un quinqua désabusé et mélancolique mais aussi bon vivant, avec sa conception de la justice, hanté par la guerre, et qui a des amis de tous genres avec qui il aime partager de bons dîners. Il y a d'abord beaucoup de descriptions de nourriture.

Il enquête sur la mort d'une vieille femme riche dont le meurtre, et les coupables, ne font pas de doute.

Reste la manière à élucider.


Un polar agréable malgré quelques longueurs.

2/ Que suis-je en train de lire en ce moment?

C'est lundi, lisez-vous? #249

D'acier. Silvia AVALLONE. Editions J'ai Lu, 2013

2001, à la plage de Stalingrado, Francesca et Anna, la blonde et la brune, sont deux copines inséparables. Treize-ans-presque-quatorze, elles ont bien conscience du changement de leur corps. Leurs pères aussi, notamment Enrique, celui de Francesca. Celle qui ne sourit jamais qu'à Anna.

La quatrième de couverture et ce début me renvoient à la saga Une amie prodigieuse d' Elena Ferrante (j'ai lu deux livres sur quatre), mais ce début me rappelle aussi Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu, mais que je n'avais pas aimé...

Bref, à voir comment le roman évolue!

3/ Que vais-je lire ensuite?

C'est lundi, que lisez-vous? #249

D'ici là, porte-toi bien. Carène PONTE. Editions Michel Lafon, 6 juin 2019

Quatrième de couverture: Avec son sable fin et son ciel azur, L'Avenue du Parc Resort and Spa est l'endroit idéal pour se remettre d'un coup dur. A condition de donner sa chance à la chance. Alors que Samya tente de pardonner l'adultère de son mari, Alison aimerait oublier qu'elle s'est fait plaquer au pied de l'autel. Jessie s'est excusée mille fois pour le chat et le lave-linge, mais Jérémy est à bout: une pause s'impose. Apolline rêve d'un enfant qui ne vient pas. Quant à Mia, dix-neuf ans et déjà maman, elle se voit rejetée par sa famille. Geneviève, elle, perd peu à peu la mémoire. Ensemble, elles vont libérer leurs émotions et s'apporter un soutien inattendu. Avec au bout du chemin, un gain inestimable: l'espoir. Le meilleur moyen d'alléger ses peines, c'est encore de les partager.

Je vous ai déjà présenter deux romans de Carène Ponte, très différents mais que j'ai bien et beaucoup aimé: Avec des si et des peut-être / Gros sur le coeur.


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Entre les lignes de Michelle Adams
wallpaper-1019588
Challenge 1% de la rentrée littéraire 2019
wallpaper-1019588
Boy Diola - Yancoubé Diémé
wallpaper-1019588
C'est lundi que lisez-vous ?