Mount serie, tome 1 : le roi sans pitié - Meghan March

Mount serie, tome 1 : le roi sans pitié - Meghan March

Lorsque j'ai pris connaissance du résumé de Mount serie j'avais franchement hâte de me plonger dans cette nouvelle série. Le suspense annoncé promettait vraiment un premier tome à la fois original et tenant en haleine. Alors bien sur, quand le petit teaser (une jolie clé) est arrivé chez moi, c'était encore plus tentant de découvrir enfin ce que nous cachait cette couverture sombre. Je me suis donc rapidement jeté dessus à son arrivée.

Tout d'abord, j'aimerais préciser, - qu'à mon sens - ce roman n'est pas à mettre entre toutes les mains. Les sujets abordés, les comportements des personnages et surtout l'omniprésence de sexe sous toutes ses formes n'est pas à prendre à la légère.

Lorsque j'ai commencé ma lecture du premier tome de Mount serie , j'étais donc persuadée que l'histoire allait me plaire et me surprendre à la fois. Le résumé intrigue le lecteur à son maximum et le personnage principal tout autant. Naïvement, j'ai cru que derrière une apparence froide, calculatrice, obsédé du contrôle et du sexe se trouverait un petit truc auquel se raccrocher pour le rendre moins... moins tout en réalité. Malheureusement pour moi, je n'ai fais que déchanter au fil des pages.

Vous l'aurez compris, cette chronique ne sera absolument pas positive. Pour tout vous dire, je n'ai rien de positif à dire.

Tout d'abord, nous allons parler des personnages. Je m'attendais à ce que Keira , l'héroïne, alias Ke-Ke (dont le surnom est aussi kitch que ridicule) soit vraiment forte et ne lâche rien face à un homme comme Lachlan Mount. Il faut dire que dans le résumé, on nous annonce qu'elle va résister comme jamais à cet homme, maniaque du contrôle et dont sa vie dépend désormais. Eh bien si résister quelques secondes compte, alors oui, elle a tenu bon. Non, sans blague, elle n'a pas résister. Concrètement, au delà de la première rencontre où elle est un brin effrayée par la situation, Keira mouille sa culotte chaque fois qu'elle le voit. Alors certes, le corps ne se contrôle pas toujours mais clairement, son comportement prouve qu'elle est déjà totalement soumise à lui. On ajoute à cela une sorte de syndrome de Stockholm au bout de trois jours et vous obtenez une héroïne.... inutile et dont vous avez envie d'arracher les cheveux.

Côté masculin, le constat est pire. Comme je vous le disais plus haut, je me doutais que Lachlan Mount serait un personnage sombre et pas facile à cerner. Mais en réalité, plus j'avançais dans l'histoire et moins j'avais envie de le connaître. C'est un manipulateur, un obsédé du sexe et du contrôle, il ne recule devant rien pour obtenir ce qu'il veut quitte à être détestable et abuser littéralement des autres. J'ai déjà croisé ce type de personnages auparavant, et chaque fois les auteurs trouvaient le moyen de sauver la chose en mettant un peu d'espoir pour rendre ce personnage plus acceptable ou du moins pas irrécupérable. Là, c'est clairement peine perdue. Il n'y a rien à récupérer. Honnêtement, j'ai cru que j'allais fracasser le livre contre un mur tellement ses actes m'ont filer la nausée.

Bref, vous l'aurez compris, je partais très mal avec ces personnages. Malheureusement, il n'y a pas eu que ça. L'ambiance de l'histoire aurait pu être sympa si le tout ne semblait pas si gros et peu crédible. Le démarrage de nous faire peur sur ce sombre personnage qu'est Mount mais le tout reste trop peu développé et assez surfait. Je n'y croyais pas une seconde... Le rythme, quant à lui est assez lent, et pour dire vrai l'intrigue n'avance pas spécialement durant ce premier tome. On voit juste Keira tombé dans les filets de Mount et se "noyer" face à son pouvoir illimité. Seule la fin pousse le lecteur à se poser des questions et peut donner envie de poursuivre la série.

En conclusion, j'ai passé un très mauvais moment de lecture avec ce premier tome de Mount serie . Je m'attendais à quelque chose de vraiment sympa tout en frôlant avec la noirceur d'un personnage aussi original que Mount mais je suis restée sur ma faim. L'héroïne ne tient pas ses promesses et je n'ai pas réussi à avoir de compassion pour l'un ou l'autre. Au final, je préfère m'arrêter à ce premier tome qui m'a plus rebuté qu'autre chose.


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Lost Rider de Gaëlle Sage
wallpaper-1019588
"J'adorais mon père quand j'étais encore un être humain. Puis il est mort, j'avais faim, puis ça a été le bateau. Puis rien. Puis l'Amérique. Puis John Cole. John Cole était mon amour, tout mon amour était pour lui".
wallpaper-1019588
{Double Chronique} Apprentie Sorcière & Royaume de Vent et de Colères
wallpaper-1019588
Agnès Price, Tome 2 : Sang pour sang – Sébastian Bernadotte