{Découverte} Blanquette, Laure Buisson – @Bookscritics

« – C’est drôle comme à cet endroit on se sent petit et supérieur à la fois. Nous sommes minuscules mais la nature est vicieuse. Elle nous souffle que nous sommes les maîtres du monde et elle nous méprise. Essayez de voir la cime d’un sapin et vous comprendrez le dénuement de la nature humaine. L’arbre s’élève et crève les nuages. L’homme se courbe et creuse la terre. Vous aimez la nature ? »

{Découverte} Blanquette, Laure Buisson – @Bookscritics

« Blanquette » ! Si vous avez fait, je vous conseille de faire votre propre blanquette pour ce midi…
Ici, on a à faire à la puissance de l’Amour : passionnel et dévastateur… D’ailleurs, je vous pose la question tout de suite, mais : « est-ce vraiment de l’Amour ? » 

Je veux dire… En fait… Qu’est-ce qu’aimer ? Genre : réellement ? Vraiment ? C’est quoi ? Ça veut dire quoi ? Comment on le sait d’ailleurs qu’on aime cette personne et pas une autre ?

Je veux dire… À quel moment, dans notre vie, on établit un plan sur la vie que l’on passera avec cette personne et que l’on décidera d’être tout pour cette personne ? À quel moment, on s’oublier pour ne faire qu’exister l’autre ?

C’est ça l’Amour ?!

Et donc, si on est ce genre de personne… On devient maladivement jalouse, paranoïaque, on contrôle tout… J’oserais presque dire qu’on devient l’ombre de la personne….

C’est… Perturbant, non ?

Si on suit toujours cette logique… Vous êtes tellement amoureux.se de la personne et  vous allez jusqu’à commettre un meurtre et vous suicider après pour être LA personne qu »il/elle aura connu toute sa vie…

C’est chaud… Non ?

Mise à part ça ! L’histoire était sympa ! J’ai beaucoup pensé au livre d’Estelle Tharreau : « Mon ombre assassine ». À quelques choses prêts, j’avais l’impression d’être dans la même histoire.

L’auteure a une plume très rythmée, dynamique avec une pointe d’humour !

Ma note 5/5

@Bookscritics

PS : Merci à l’éditeur pour le SP ! 🙂


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Lost Rider de Gaëlle Sage
wallpaper-1019588
"J'adorais mon père quand j'étais encore un être humain. Puis il est mort, j'avais faim, puis ça a été le bateau. Puis rien. Puis l'Amérique. Puis John Cole. John Cole était mon amour, tout mon amour était pour lui".
wallpaper-1019588
{Double Chronique} Apprentie Sorcière & Royaume de Vent et de Colères
wallpaper-1019588
Agnès Price, Tome 2 : Sang pour sang – Sébastian Bernadotte