Deadpool la collection qui tue : à découvrir chez hachette

DEADPOOL LA COLLECTION QUI TUE : À DÉCOUVRIR CHEZ HACHETTE 3,99 €, c'est la somme fort modique qu'il vous en coûtera pour découvrir Deadpool la collection qui tue, chez Hachette. Le premier tome est disponible chez votre marchand de journaux, et on se rend tout de suite compte qu'il s'agit de jolis albums de presque 200 pages, qui seront apparemment au nombre de 80. S'ils ne sont pas publiés dans l'ordre chronologique, le contenu en tous les cas est alléchant, à commencer par cette première sortie qui regroupe Deadpool massacre Marvel et Deadpool massacre les classiques, sous la même couverture.
Dans la première mini série de 4 épisodes, nous assistons au massacre jubilatoire de tous les super héros Marvel. Il faut aussi préciser que si les  gentils passent à la trappe, les méchants aussi se font sévèrement découper par le mercenaire disert. C'est que le professeur Xavier, en voulant bien faire, à provoqué la fin de tout. Deadpool a été interné dans un hôpital psychiatrique où il a été psychiquement manipulé par le docteur Faustus. En conséquence, il en sort encore plus cinglé que d'habitude, avec une petite voix qui le pousse à briser définitivement le quatrième mur, c'est-à-dire qu'il a conscience d'être un personnage de fiction, et qu'il sait que la seule solution, pour que ces créatures fictionnel les cessent d'endurer les pires tourments inventés par leurs scénaristes, c'est de leur offrir un généreux trépas. On prend son pied à voir comment les principaux encapés de Marvel vont mordre la poussière, de Spide-Man au Punisher, en passant par tous les mutants. Deadpool ne fait pas dans le détail et Cullen Bunn préfère mettre en avant un récit sombre, glauque et sanglant, plutôt que de tomber dans l'humour potache constant. Les dessins sont de Dalibor Talajic, et il expriment bien ce côté d'urgence sinistre qui règne, évitant les pièges du réalisme, pour instaurer un peu de distance dans une boucherie qui n'en finit pas. C'est réjouissant si on aime ce type d'aventure, et il ne faut pas être allergique aux planches très gore.
DEADPOOL LA COLLECTION QUI TUE : À DÉCOUVRIR CHEZ HACHETTE La seconde mini série est encore plus intéressante en terme d'enjeux et de ce qu'elle implique. Deadpool massacre les classiques est à mon sens un des meilleurs récits qui a été consacré au personnage. Ici nous entrons de plein pied dans l'Ideaverse, c'est à dire l'univers de fiction dans lequel évoluent les personnages de romans populaires, de contes, de la littérature mondiale. Éliminer ces personnages semble être le plus court chemin pour tarir la source d'inspiration qui est à la base de la création des héros Marvel (l'histoire des archétypes, et de leurs nombreuses déclinaisons). Du coup, Deadpool part découper en tranches la baleine Moby Dick, exploser la cervelle du petit Tom Sawyer, trucider Dracula ou le pauvre Don Quichotte, dont la folie douce n'est pas sans trouver un écho dans celle de Wade Wilson, justement. Cette quête totalement dingue est menée tambour battant par Cullen Bunn, et c'est une suite logique au "Marvel Massacre" précédent. Seul le plus célèbre détective de l'histoire, Sherlock Holmes, paraît avoir quelques pistes sur la manière d'enrayer l'hémorragie. Et encore... Le point positif de ce Deadpool Killustrated en VO, c'est bien entendu l'idée de départ, celle de plonger Wade dans un univers fait d'archétypes, de créations de fantaisie, qui sont elles mêmes à l'origine de la plupart des héros Marvel. Ceux ci ne seraient que des déclinaisons de modèles anciens, qu'ils soient littéraires ou fabuleux, comme le souligne souvent Bunn, avec des rapprochements pertinents sous forme de vision (Achab devient le général Thunderbolt Ross, c'est à dire le Hulk Rouge, le cavalier sans tête de Sleepy Hollow devient Ghost Rider, etc). Les dessins sont de Matteo Lolli, plutôt en accord avec le ton de cet album, assez simple et clairs, collant très bien aux attentes d'un comic book mainstream, et dans le même temps qui peut filer un peu d'urticaire. Si vous souhaitez vous abonner à cette collection, une foule de bonus vous attend (du mug au tome 3 gratuit, en passant par une recharge externe usb). Fans de Deadpool? Vous devriez sérieusement y penser.  pour s'abonner : ici  DEADPOOL LA COLLECTION QUI TUE : À DÉCOUVRIR CHEZ HACHETTE
Pour découvrir Deadpool, il y a aussi l'anthologie Je Suis Deadpool
Likez notre page Facebook, on y parle comics!

wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Recommandations de Livres pour le #Défi Afrique
wallpaper-1019588
"Nous sommes journalistes, monsieur Tait, vous l'avez peut-être oublié ? Nous sommes censés rapporter la vérité. Et si c'est vrai, les gens doivent le savoir".
wallpaper-1019588
Premières lignes #85
wallpaper-1019588
"Le plus grand fils de pute qu'on ait jamais vu en Amérique et au-delà".