RE:ZERO, Livre tome 5

 Si vous n’avez pas lu les livres précédents (chroniques du tome 1 ici, tome 2 ici, tome 3 ici et tome 4 ici), ne lisez pas ceci il y a quelques spoilers

Couverture du livre : Re:Zero - Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro, Tome 5Trois jours après sa terrible séparation avec Emilia, Subaru est recueilli à la demeure Karsten. Dans sa disgrâce et profitant du dévouement de Rem, son coeur se corrompt chaque jour de plus en plus. Alors que le jeune homme se questionne sur lui-même, il apprend qu’Emilia est dans une impasse. « Je prouverai ma valeur en sauvant Emilia ». Ces sombres pensées en tête, Subaru repousse les avertissements de son entourage et se rend au manoir Roswaal. Mais sur ces terres nostalgiques qu’il regagne enfin, le jeune homme se retrouve face au véritable « Mal »…

EN PARTENARIAT avec les Editions Ofelbe ()

● Titre : Re:Zero, Re:vivre dans un autre monde à partir de zéro
● Numéro : Tome 5
● Auteur : Tappei Nagatsuki
● Illustrateur : Shinichirou Otsuka
● Genre : Fantasy
● Nombre de pages : 280 pages
● Edition : Ofelbe
● Prix broché : 13€99



BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR, Tappei Nagatsuki
Né en mars 1987. Il passe ses journées à écrire et à couper de la viande dans un coin perdu de la préfecture de Saitama. Il se révèle plus actif la nuit que le jour et il fait également preuve d’un gros appétit. Il est plutôt sensible aux histoires et on l’aperçoit souvent chez le libraire. Ces derniers temps, il rêve de voir ses livres alignés sur les étagères et il affiche de façon chronique un sourire en coin. Attention, il peut mordre si on l’approche trop.



◆ MON AVIS ◆

Avant toute chose, je tiens à remercier le nouvel attaché de presse des éditions Ofelbe pour la poursuite de notre partenariat blog et maison d’édition ! Ayant découvert la saga de light novels Re:Zero grâce à des services-presse, j’avais vraiment hâte de pouvoir poursuivre avec le tome 5 immédiatement après ma lecture du tome 4. Et ce fut chose faite, et ce nouveau livre fut englouti très rapidement ! Je l’ai grandement préféré à son précédent frère.

L’histoire se poursuit juste après la grande défaite de Subaru contre le chevalier royal Julius. Après des déchirants au-revoir avec Emilia, Subaru est laissé à la capitale afin de poursuivre ses soins auprès du chevalier Ferris et de Dame Crusch. Notre protagoniste se voit donc contraint de rester là, en proie à ses tourments à cause de la séparation avec Emilia, qui ne semble plus lui faire confiance. Rem est toujours à ses côtés, fidèle depuis l’attaque des enfants du village près du manoir. Mais les soins et l’apprentissage des bases du combat ne seront pas l’unique préoccupation de Subaru, qui découvrira rapidement que la situation au manoir ne semble pas être aussi calme qu’il n’y paraît, surtout après la réunion des prétendantes du trône royal.

Je tiens à redire ici que je trouve ce tome largement supérieur à son prédécesseur. Le tome 4 s’axait principalement sur la réunion des prétendantes et donc de nouvelles rencontres et questions quant à l’élection et la situation du royaume. Mais ce tome-ci, bien qu’il se concentre principalement sur le domaine de Dame Crusch dans la première moitié du livre, finit par devenir fort intéressant pour l’intrigue et l’univers Re:Zero lors de la seconde moitié.

En effet, je ne spoilerai pas plus que de raison, mais quelque chose de très flou semble se passer au manoir, accentuant les doutes de Rem et Subaru qui semblent impuissants en étant si loin de chez eux. Et c’est à partir de ce moment-là que j’ai adoré le tome. Un mélange d’actions, de mystères, de folie, cela semble devenir dur psychologiquement pour notre héros à qui la vie n’offre pas de cadeau. Les pages se tournent toutes seules lors de cette seconde moitié du tome, on se laisse entraîner dans un flot discontinu d’émotions et on passe principalement du ressenti de Subaru à celui de Rem, qu’on apprend de plus en plus à connaître.

L’intrigue prend vraiment une nouvelle ampleur dans ce tome 5, et j’ai adoré. L’univers fantasy de Re:Zero a su depuis le début m’intriguer et m’agripper, même si certains moments semblent plus posés que d’autres où l’action bat son plein. La plume est entraînante et on a vraiment cette impression de voir à travers les yeux des personnages, comme si nous y étions. Et c’est fort agréable que de pouvoir imaginer les scènes, les paysages, les dialogues, on a un peu plus l’impression d’appartenir nous aussi à cette histoire.

Quant aux personnages, commençons par Subaru. Dans ma chronique du tome 4, j’avais pu dire que Subaru m’avait quelque peu insupportée, mais ici, je l’ai de nouveau apprécié. Le personnage a beaucoup évolué depuis le tome 1, et dans chaque livre il fait de nombreuses erreurs, puisqu’il est maladroit et peu habitué à ce nouveau monde qu’il découvre depuis un peu plus de deux mois (si je ne dis pas de bêtises !), mais tout cela l’entraîne à croire en ses convictions et à essayer de s’adapter et de changer. Il reste toujours fortement attaché à Emilia, et cela lui déchire le coeur de se souvenir de sa dispute avec elle avant qu’elle ne s’en aille. Mais ce désir de la revoir pour corriger ses erreurs et lui prouver qu’il n’est pas qu’un idiot raté, et aussi cet attachement qu’il a pour Rem qui lui est fidèle, c’est ce qui alimente la flamme qu’il a au fond de lui et qui finira par ressurgir.

Quant à Rem, dont la présence se fait plus forte dans ce tome, comme si elle devenait un personnage à part dans la narration, et bien tout simplement je l’adore. Elle qui semblait agir et réagir comme un robot, se voit de plus en plus humaine, notamment grâce à Subaru. Et cette ouverture au monde la rend très forte, curieuse, courageuse, attachante. Son attachement à Subaru se fait d’autant plus ressentir ici. Ensuite, parmi les autres personnages, il y a Dame Crusch et Ferris qu’on apprend à mieux connaître, et aussi quelques autres personnages secondaires mais qui sont moins développés sur le plan de leur personnalité, mais tous contribuent à enrichir ce tome, que je trouve super.

Quant à la fin, je l’ai tout simplement dévoré, et il me tarde de pouvoir lire la suite ! Le tome fait de belles promesses pour les futurs chapitres, sans parler des illustrations (je me rends compte que je n’en parle jamais haha) qui parsèment chaque tome et qui sont toujours très belles, rappelant l’aspect manga que j’apprécie.

En bref, un tome qui se hisse largement à la hauteur de ce que promettait son prédécesseur, avec un incroyable mélange d’actions et de descriptions, un personnage principal qui évolue et une intrigue qui prend son envol pour nous offrir toujours plus de rebondissements ! Il me tarde de pouvoir poursuivre cette aventure, surtout avec une telle fin ! Si vous vous êtes lancé dans cette saga, ne vous arrêtez pas au tome 4, et continuez !

◆ Note : ★★★★★ ◆



EXTRAIT

« — Si vous vous êtes décidé à combattre, consacrez-vous-y corps et âme. Oubliez la défaite, vos belles paroles, et concentrez-vous avec acharnement sur le fait de vaincre, peu importe les moyens à employer. Si vos jambes vous portent toujours, si vos doigts bougent encore, si vos crocs sont intacts, levez-vous. Levez-vous encore et encore, et tranchez votre ennemi. Tant que vous êtes en vie, combattez. Combattez, encore et encore !
— …
— Voilà ce qu’est un combat.
 »

Publicités

wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Recommandations de Livres pour le #Défi Afrique
wallpaper-1019588
"Nous sommes journalistes, monsieur Tait, vous l'avez peut-être oublié ? Nous sommes censés rapporter la vérité. Et si c'est vrai, les gens doivent le savoir".
wallpaper-1019588
Premières lignes #85
wallpaper-1019588
"Le plus grand fils de pute qu'on ait jamais vu en Amérique et au-delà".